Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par IBUKABOSE

runyinyabarabwiriza-igihe.jpgKigali, 11 août  2011 (FH) – Un tribunal du sud du Rwanda a acquitté jeudi Runyinya Barabwiriza, ancien conseiller diplomatique de l’ex-président Juvénal Habyarimana, qui était jugé notamment pour planification du génocide, association de malfaiteurs et incitation à commettre le génocide.

Incarcéré depuis plus de 16 ans, Runyinya Barabwiriza comparaissait depuis avril dernier devant le tribunal de grande instance de Huye.

Le 28 juin dernier, le procureur John Museruka avait requis la perpétuité, peine maximale au Rwanda. « Le tribunal vient de prononcer l’acquittement pur et simple sur tous les chefs d’accusations », a indiqué à l’agence Hirondelle Maître Protais Mutembe, l’un des avocats de la défense dans le dossier.
Runyinya Barabwiriza était "présent à l’audience, vêtu de l’habit rose des prisonniers rwandais", a ajouté Me Mutembe, soulignant que la lecture du jugement avait duré quatre heures. « Le jugement vient de tomber. Il est acquitté », a confirmé Charles Kaliwabo, porte-parole des cours et tribunaux.
Selon le journal en langue rwandaise www.umuseke.com, les juges auraient relevé des contradictions entre les différents témoignages à charge. Le procureur a annoncé immédiatement son intention de faire appel de ce jugement, précise le média en ligne.
Parallèlement à ses fonctions à la présidence, Runyinya Barabwiriza enseignait à l’Université nationale du Rwanda (UNR). Il avait également occupé, à partir de juin 1993, la présidence du Mouvement républicain national pour la démocratie et le développement (MRND), pour la préfecture de Butare.

Dans un récent rapport, la Commission nationale rwandaise des droits de l’homme avait appelé en vain à la remise en liberté immédiate du botaniste, arguant qu'il n'était pas au Rwanda pendant le génocide. Du 6 avril au 5 juillet 1994, il était en effet resté bloqué à Dar-es-Salaam, en Tanzanie, en tant que membre de la délégation du président Habyarimana tué dans l’attentat contre son avion.
Lorsqu’il a présenté cet alibi devant le juge, le procureur lui a répliqué qu’il avait planifié le génocide avant le 6 avril 1994 et que les massacres perpétrés après cette date n’étaient que la conséquence logique de sa campagne préparatoire.

Après son retour au Rwanda le 5 juillet 1994, Runyinya s’était d’abord rendu à Cyangugu (sud-ouest) avant de regagner Kigali où il fut arrêté deux mois plus tard.
Originaire de la préfecture de Gikongoro (sud), l’accusé a fait ses études supérieures à l’Université Nationale du Rwanda (UNR), puis à l’Université Catholique de Louvain, en Belgique et enfin à l’Université de Gembloux, toujours en Belgique, l’ancienne puissance coloniale de son pays.


SRE-ER/GF

 
© Agence Hirondelle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Monier Alain 17/08/2011 17:10



Bonjour, j'ai passe un message n'a pas ete pris en consideration ? Cordialement Alain Monier



IBUKABOSE 18/08/2011 08:02



C'est désormais fait. FRT s'excuse de cet oubli involontaire.



Monier Alain 14/08/2011 19:03



Bonjour, comment peut il se faire que La justice Internationnale ne soit pas en mesure de posseder tout les moyens d'investigation afin de rendre une justice en rapport avec ses responsabilites.
Je me souviens bien que cet accuse ne pouvait pas etre innocent de ce que l'on lui reprochait. Triste bilan pour ce Tribunal. La Cote D'Ivoire va etre peut a l'heure de reglement de compte, il va
faloir agir sereinement et avec justice. Car si l'on devait juger les vrais responsables d'interventionnisme chez eux ou a l'etranger. Les bancs seraient remplis par de tres nombreux chefs
d'Etats en dehors du circuit ,ou encore en fonction.IL faut esperer que cet homme acquite vise toujours  l'avenir, sereinement ,et participe a une reconciliation  du Peuple
Rawandais Cordialement Alain Monier