Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par IBUKABOSE

sarkozy-kagame.gifPublié par Rwanda News Agency

Vendredi 15 juillet 2011 par André Gakwaya

Kigali: L’Ambassade de France à Kigali a commémoré la prise de la Bastille et s’est félicitée de la normalisation des relations entre la France et le Rwanda, selon Laurent Continu, Ambassadeur de France au Rwanda.

« La visite du Président Kagame en France le 12 Septembre prochain permettra de surmonter un certain nombre d’obstacles à la normalisation des relations entre la France et le Rwanda », a-t-il indiqué

Il a annoncé cette date alors qu’il prononçait, devant des représentants du Gouvernement rwandais et des Invités, son discours officiel marquant le 14 Juillet 1789, date de la prise de la Bastille lors de la Révolution française.

Il a expliqué le sens dette révolution qui continue de servir de modèle aux autres Peuples qui se soulèvent en masse pour chasser des régimes autocratiques, tortionnaires et impopulaires, comme dans certains pays arabes actuellement.

L’Ambassadeur Continu a donné quelques cas qui ont marqué des progrès dans les relations entre la France et le Rwanda. Il a cité le séjour en France de l’équipe nationale rwandaise de football des Jeunes de moins de dix-sept ans, ainsi que la visite du Président Sarkozy au Rwanda comme première visite d’un Chef d’Etat français au Rwanda depuis 1994.

Il a parlé du Centre d’Echanges Franco-Rwandais (CECFR) qui a ouvert ses portes depuis six mois, et qui a organisé une grande Exposition « Village Scientifique » jugée comme une opération innovante et un succès exemplaire.

Celle-ci a été visitée par 35 000 élèves de tout le pays. « Dès l’année prochaine, nous pouvons rééditer l’opération », a promis l’Ambassadeur.

Il a informé d’autres contacts engagés en ce qui a trait à la commercialisation du gaz méthane par le secteur privé. L’initiative sera affinée lors de la visite prochaine du Président Kagame en France.

« Mais rétablir des relations n’est pas toujours facile, car, l’on doit surmonter un certain d’obstacles au quotidien », a-t-il reconnu.

De son côté, la Secrétaire Permanente au Ministère rwandais des Affaires étrangères représentant la Ministre empêchée, a rappelé que Cette Révolution française a inspiré dans la suite le texte de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme en vigueur dans tous les pays du monde. 

Elle a relevé que les relations entre le Rwanda et la France ont eu à faire face à des violations graves de crimes contre l’humanité commis par des génocidaires des Tutsi en 1994. Et bon nombre se promènent impunis dans le monde.

« Je salue l’initiative française de punir ces criminels. On peut les traduire en justice en France ou au Rwanda », a-t-elle fait remarquer.

Elle s’est réjouie de l’esprit de sincérité et d’ouverture des Présidents français et rwandais dans les relations entre les deux pays. Pour elle, l’ouverture du CECFR augure un avenir prometteur. Ella apprécié l’inauguration en France d’un site du génocide des Tutsi du Rwanda.

Elle a cité des partenariats en cours de préparation et qui sont à redynamiser, notamment pour le secteur de la santé.

La réception offerte par l’Ambassade de France de Kigali a été animée par un orchestre qui a joué une musique captivante durant laquelle des Invités ont pu vibrer sous des rythmes variés et envoûtants. (FIN)

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article