Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par La Tribune Franco-Rwandaise

9/9/2013 |XINHUANET
 

Burundi  - Le président burundais Pierre Nkurunziza a souligné lundi la nécessité de prendre en compte les implications régionales dans la résolution de la crise de l'est de la RDC, au cours d'un entretien avec l'envoyé spécial du président américain, Russ Feingold.
Nkurunziza Russ Feingold"Tout en félicitant les efforts fournis par la région à travers la Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs (CIRGL), le président Pierre Nkurunziza a demandé qu'il y ait une dimension, un accord régional qu'on ne se focalise pas uniquement sur ce qui se passe à l'est, qu'on prenne en considération les implications régionales vu les flux des réfugiés qui se déversent sur les autres pays, ce qui engage d'autres dépenses dans les pays d' accueil", a indiqué à la presse Willy Nyamitwe, porte-parole adjoint du président burundais.

Le président Nkurunziza a aussi suggéré que les parties en conflit dans l'est de la RDC mènent des pourparlers sans faux fuyants et sans agenda caché et qu'ils puissent s'entendre réellement sur la personne qui pourrait les aider à arriver à une paix durable.

A ce sujet, le chef de l'Etat burundais a invité l'envoyé spécial américain à considérer les contributions des anciens présidents burundais Pierre Buyoya, Sylvestre Ntibantunganya et Domitien Ndayizeye dans la résolution de la crise dans l'est de la RDC.

"Ces anciens chefs de l'Etat pourraient apporter leurs savoir- faire, leurs expériences et leurs sagesses dans la recherche des solutions dans cette région", a fait savoir Willy Nyamitwe. Fin

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article