Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Tribune Franco Rwandaise

La Tribune Franco Rwandaise

Le blog de Jean-Marie Ndagijimana

Parlement européen : le procès de Victoire Ingabire n'a pas respecté les normes internationales

Droits de l'homme: grève de la faim à Guantanamo, Inde et Rwanda

Session plénière Droits de l'homme23-05-2013 - 17:41
 

Parlement-europeen.jpgLe Parlement a adopté trois résolutions distinctes ce jeudi. Il appelle à des mesures pour l'abolition de la peine de mort en Inde et pour réformer les droits de l'homme au Rwanda. Il se dit également inquiet quant à la situation des prisonniers qui font la grève de la faim à Guantanamo.


Peine de mort en Inde

La résolution condamne l'exécution secrète d'Afzal Guru dans la prison de Tihar à New Delhi, en février 2013, qui va à l'encontre de la tendance mondiale en faveur de l'abolition de la peine capitale. Les députés demandent au gouvernement indien de n'approuver aucun ordre d'exécution à l'avenir et d'instaurer un moratoire permanent sur les exécutions, afin d'abolir la peine de mort dans un avenir proche.


Droits de l'homme au Rwanda

Les députés soulignent que le procès pénal de Victoire Ingabire représente un test important en ce qui concerne la capacité du système judiciaire rwandais à traiter des affaires politiques à fort retentissement de façon équitable et indépendante. À cet égard, ils s'inquiètent que le procès n'ait pas respecté les normes internationales.

Les autorités judiciaires du Rwanda doivent enquêter sur les allégations de torture et d'autres violations des droits de l'homme, et traduire en justice les auteurs de tels crimes, demandent les députés. Elles doivent garantir la séparation des pouvoirs, et en particulier l'indépendance du système judiciaire, assurer la liberté d'expression, et réviser la loi sur l'"idéologie du génocide" afin de respecter les obligations du pays au titre du droit international, ajoutent les parlementaires.

La résolution rappelle que l'Union européenne a, formellement, fait part de ses préoccupations en ce qui concerne le respect des droits de l'homme et du droit à un procès équitable au Rwanda, conformément à l'article 8 de l'accord de Cotonou. Les députés demandent à l'Union européenne, en collaboration avec d'autres donateurs internationaux, d'exercer une pression continue afin d'encourager la réforme en faveur des droits de l'homme au Rwanda.


Grève de la faim de prisonniers à Guantanamo


Le Parlement a adopté une résolution relative à la situation des prisonniers qui font la grève de la faim à Guantanamo. Le texte appelle les autorités américaines à traiter les détenus avec humanité dans le respect de leur dignité en vue de respecter les droits de l'homme et les libertés fondamentales.

Les autorités américaines devraient réviser le système de commission militaire afin de garantir des procès équitables, de fermer Guantanamo et d'interdire, dans toutes circonstances, le recours à la torture, aux mauvais traitements et à la détention indéfinie sans procès, demandent les députés.


Procédure: résolutions non législatives

REF. : 20130521IPR08710
Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

NSANZABAGANWA Silas 30/05/2013 17:52


Côté "fonds", les commentaires de Géraldine et de Théobald montrent le type parfait de deux extrêmismes opposés: l'un faisant l'apologie du pouvoir, l'autre affichant sa haine pour le même
pouvoir! Qu'ils essaient de se rapprocher l'un de l'autre! Côté "forme", Geraldine voudra bien m'excuser, mais je lui  fais ce conseil: SI TU ES JOURNALISTE, FAIS ATTENTION A LA LANGUE! Pour
la langue française (le Français), je te conseille de l'améliorer si tu veux faire carrière dans ce métier. Ou alors si tu es Anglophone, prépare ton "papier" en Anglais, et fais-le traduire
correctement. Pour le bien des lecteurs... et de toi-même, chère soeur. Je ne suis pas contre tes idées, mais tu te fais mal comprendre, et à cela, je suis contre (probablement pcq j'aime la
Langue de Molière!). Silas Nsanzabaganwa.

NSANZABAGANWA Silas 30/05/2013 17:06


A propos de l'inquiétude du Parlement Européen sur le cas INGABIRE Victoire, j'entrevois une flagrante contradition au haut niveau des instances européennes: n y a-t-il pas, en effet,
un disfonctionnement de collaboration entre les Gouvernements  européens et leurs Parlementaires? D'un côté, les Euro-Députés déclarent leurs "préoccupations en ce qui concerne le
respect des droits de l'homme et DU DROIT A UN PROCES EQUITABLE AU RWANDA" , et de l'autre(côté), leurs propres Gouvernements envoient des détenus pour être jugés au Rwanda! Je ne parviens pas à
comprendre cela. Peut-être pourriez-vous m'éclairer un tout petit peu. Merci.

Rutihunza Théobald 25/05/2013 00:29

Les contradictions choquantes que contient ce message sont la preuve irréfutable que cette dame n'a jamais été la réfugiée reconnue aux termes de la Convention de Genève de 1951 et du protocole de
New York de 1951. Elle aurait appartenu aux réfugiés dits "primo facié"dont une part non négligeable est concernée par la clause de cessation.Celle-là qui pour des raisons étrangères à la
persécution des autorités,n'espère pas regagner son Pays. Quand elle se targue d'avoir aidé et protégé les réfugiés, elle donne l'impression d'avoir été proche des interahamwe qui ont tout fait
pour se hisser à la tête des camps pour tenir les réfugiés en ôtage avec l'aide que fournissaient les organisations humanitaires. Comment peut-elle vilipender les droits de l'homme quand elle a été
réfugiée pendant 18 ans au titre de l'article 14 de la Déclaration Univeselle de ces droits qui stipule que " Devant la persécution, toute personne a le droit de chercher asile et de bénéficier de
l'asile en d'autres pays".A-elle oublié les nombreux sacrifices consentis par ces pays pour la soustraire des tueurs qui la menaçaient? Les insultes qu'elle leur adresse sont une ingratitude
insupportable. Elle prétend être journaliste et éducatrice sans en avoir le courage et la vocation quand elle conseille aux politiciens de ranger leurs ambitions dans le placard de l'oubli en
ternissant l'article 21 de la Déclaration des Droits de l'Homme sur le droit de tous à briguer les mandats politiques.On est en droit de se demander quelles valeurs défend cette dame quand elle
invite les Rwandais à ne pas se laisser distraire par les droits de l'homme. Cette croisade contre les droits de l'homme a fait dire par certaines autorités du Rwanda que "des militaires en colère
ont eu raison de se livrer à la repression des civils, de piller leurs biens et de détruire leurs maisons".Dixit la Ministre des réfugiés à Kanyamibwa sur BBC. Cautionner ou encourager des crimes
de guerre ou des crimes contre l'humanité dans la perspective de réinventer l'histoire sur le mal dévéloppement économique et social est un leurre qui ne tardera pas à faire long feu. Les
journalistes comme les éducateurs qui sont tombés sous les charmes des dictateurs se sont peu à peu transformés en tyrans par l'adoration pieuse qu'ils ont voués aux monstres. Je parie que la dame
glisse prestement sur cette pente.La dame dit avoir pitié pour la Présidente Victoire Ingabire qui croupit dans les chaines de son mentor pour avoir estimé qu'elle pouvait solliciter le vote du
peuple rwandais, souverain. Elle prédit des mécanismes spéciaux pour sa libération, mais elle ignore que Mme Ingabire n'est pas de nature à se laisser corrompre. Tôt ou tard, le peuple souverain se
débarrassera des usurpateurs et placera Victoire Ingabire au fauteuil qu'elle aura mérité. Oui son combat pour la démocratie va payer. Théobald

Geraldine MUKAKABEGO 24/05/2013 12:57


Chers amis,


Je m'appelle Geraldine MUKAKABEGO nouvellemnt rapatriee, maintenant une annees et quelques mois au Rwanda. Je suis journaliste et educatrice par cariere et j'ai passe 18 ans en asile dans la
region.


Pendant mes 18 ans d'asile, j'ai use mon soulier pour le bien etre des refugies mes compatriotes en asile dans la sous region. J'ai meme fait parti de ceaux qui ont pris des armes intellectuelles
pour soutenir un front pour "liberer le Rwanda".


Lorsque j'ai entendu parler de la clause de cessecion, j'ai pense a mes depends que franchement il vaudrait mieux que j'aille voir ce qui se passe au Rwanda et je pensais que peut etre on
commettrai les erreurs de me prouver vrai ce qui se disais sur les leaders Rwandais et le Rwanda en general etait vrai: la persecution.


Je dois vous signifier que je parle du Rwanda actuel avec reference d'une connaissance de ce qui se passe dans la region. Bien que je ne dis pas qu'il n' ya pas miex a faire au Rwanda en matiere
de securite, paix et reconciliation, il faut avoir le courage d'admettre qu'en considerant d'ou sort le Rwanda, ces gens ont realise un travail exhorbitant qui donne au pays un image tout a fait
contradictoire de ce que l'on en dit. Je ne veux pas parler de developement, de la securite alimentaire, etc; je veux mentionner meme d'aller jusque dans les plus petits details pouvant affecter
la securite personelle des rapatries...


Faire la paix, c'est aussi avoir le courage de reconnaitre le bien ou le pas que l'autre a fait pour approcher celui qu'il croyait etre adversaire.


Tel il est vrai les Rwandais ont encore beaucoup de blessures et surtout les intrigues qu'il faut aider a elliminer et pas utiliser comme problem general d'un pays. Lorsque j'ai mis mon pied dans
ce pays, j'ai vite realise que le Rwanda etait tout ce dont j'avais besoin pour revivre. Malgre que je ne venais pas d'un camps de refugies, j'avais mal a voir constament autour de moi par
exemple une culture corruption dans laquelle mes enfants devraient accepter de grandir et d'en faire leur reference alors qu'au pays j'estimais que j'aurais mieux tandisqu'ailleurs   ca
devenait ancree dans les cultures nationales, pour ne citer que cela.


De tels problemes pesent serieusement sur les populations refugiees qu'il est tres malhonete a mon avi. En termes de developement humain, ce ne sont pas de petites menacent: nos compatriote en
asile ne puevent pas s'epanouir assez a cause des regimes de gestion des affairs de refugies et a mon avis, le Rwanda devient pour eux la meilleure opportunite pour grandir economiquement et
s'epanour politiquement. J'ai encore a l'image combien leur gros travail d'affaires ne puet leur assurer que survie parceque les contraintes sociale, economique et politiques d'etre refugies dans
la region beneficient des autres qu'eux meme.


J'ai l'impression que quiconque voudrait aider les Rwandais, devrait apprendre a les admirer d'abord tous pour leur prouver les atouts et potentialites qu'ils sont en train d'abimer a l'air
mondiale de la course a la sustainabilite. Pour avoir vecu et vu assez longuement la quete des leaders au positionement politique et sociale; je le dis qu'au Rwanda j'y trouve des gens qui
passent leur vie a penser positivement des autres.


On n'aurait pas mieux a dire du Rwanda et des Rwandais? Iil n'y a pas meilleurs a dire a nos refugies dont on ignore les morts infligees parcequ'il n'ont pas le Rwanda pour les defendre, eux
leurs familles et business une fois non refugies? Notre pays est si petit qu'il ne peut contenir pour plus longtemps encore plus de tels problemes.


 Si vous voulez savoir ce dont souffre le Rwanda, je vous dirais que la perte d'estime de soi par une partie de la nation, n'entendez pas par ceci un groupe ethnique, mais plutot encore une
situation tendant a etre un probleme en general et que nous pouvons resoudre nous meme en tant que Rwandais!


La paix et la reconciliation au Rwanda ne pourra jamais prendre site si l'on aide pas les Rwandais a etre perspicace les uns envers les autres. C'est pas une naivete de donner au Rwandais de
commencer  par la ou le Rwanda est aujourd'hui pour resoudre definitivement nos problemes. L'on sait ou l' Europe, a commence r a travers des siecles de tenebres sociaux, politiques et
economiques, pourquoi pas nous les Rwandais?.


A ce point, nous les Rwandais avons besoin de nous dire combient nous sommes braves, forts et combien nous nous aimons, combien nous avons tous quelque chose a regretter de ce qui s'est passe,
combien nos intrigues dont nous sommes tres riches sont un danger qui hante notre nation, et cela est devrait etre notre probleme sans ignorer les soucis de ceux qui cherchent a se positionner
politiquement, ils devraient accepter que le moyen de competition est le meilluer s'ils veulent du bien des Rwandais.


J'ai ete refugies pendant 18 ans, j'en ai soufferte assez et ca me fait encore plus mal que l'on encourage peut de reels efforts qui nous font un pays que je n'esperais plus retrouver. Nous
devrions refuser que le voile de ce que l'on pense etre les droits de l'Homme soit utilise pour distraire les Rwandais, nos compatriotes les refugies soient une marchandise . Je demande aux
politiciens  d'assumer leur avenir et laisser de cote la batailles de positionnement dont ils ne beneficieraient de rien a la fin que la deperditions de notre nation.


Nous avons connu ces refugies, nous les avons aimes et aides, nous les avons reconfortes losque certains les aviez mis en debandande ou demoralises, nous les avons caches a la mort. Je voudrais
aujourd'hui  confesser que le Rwanda est la meilleure opportunite du moins amon avis pour tous les simple citoyens encore refugies, intellectuels, les hommes et femmes d'affaires, les jeunes
et meme des individus honnetes pensant politiquement; le Rwanda n'a pas de probleme avec tout cela. Tout en compatissant avec une femme comme Ingabire Victoire qui n'a pas, et j'espere bien,
pourrait recouvrer sa liberte par quelques mechanismes.


De belles lecons de droits de l'homme? Nous en aurons toujours mais, dans le context actuel nous sommes dans une meilleure position pour nous en assurer a meilleure qualite et abondance enfin de
reinventer notre histoire.