Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par JMVN

(Xinhuanet 27/10/2010)

KINSHASA -- Les Etats-Unis aideront la République démocratique du Congo (RDC) à arrêter et à traduire les auteurs de crimes de guerre devant la justice internationale, a déclaré lundi à Kinshasa l'ambassadeur des Etats-Unis itinérant pour les crimes de guerre, Stephen Rapp.

Le diplomate américain, en visite de travail en RDC, a souligné la volonté du gouvernement américain de travailler en collaboration avec le gouvernement congolais pour mettre fin au cycle de violences qui touche l'est de la RDC.

Le représentant des Etats-Unis pour les crimes de guerre a passé sept semaines dans l'est de la RDC où il a eu des entretiens avec des autorités civiles et militaires congolaises, des responsables de la Société civile et des défenseurs des droits de l'homme.

"Je suis venu écouter les Congolais de tous les horizons, les acteurs de la société civile, les dirigeants politiques sur des cas graves de violations des droits de l'homme dans l'Est de la RDC. Des témoignages que nous avons recueillis sont très poignants. Nous travaillerons avec les autorités congolaises pour que les auteurs de ces crimes commis durant la période de la guerre civile en RDC soient sanctionnés et traduits devant la justice. Il faut que le droit et la justice soient restauré", a déclaré l'ambassadeur.

L'ambassadeur Stephen Rapp a affirmé qu'à son retour à Washington, il s'entretiendra avec la Secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton pour élaborer un programme d'appui et d'assistance au système judiciaire congolais.

Il a noté que le rapport Mapping sur la RDC, les différents rapports de la Mission de l'ONU pour la stabilisation au Congo (MONUSCO) constituent de base de données importantes pour démasquer les auteurs de crimes de guerre en RDC avant de les traduire devant un tribunal.

© Copyright Xinhuanet

(http://www.africatime.com/rdc/nouvelle.asp?no_nouvelle=558847&no_categorie=1)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article