Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par La Tribune Franco-Rwandaise

Interview de Joseph Habineza, ambassadeur du Rwanda au Nigeria

Selon le diplomate rwandais, il n'existerait pas d'ethnies au Rwanda. Les distinctions entre Tutsi, Hutu ne seraient basées que sur des critères économiques et sociaux. Les Tutsi seraient ainsi la classe sociale des riches alors que les Hutu constitueraient celle des pauvres. Le conflit entre Hutu  et Tutsi ne serait alors qu'un conflit social entre les riches Tutsi et les pauvres Hutu. A en croire le régime du FPR, d'avril à juillet 1994, des pauvres hutu auraient massacré des membres de la bourgeoisie tutsi. 

Vu comme cela, les négationnistes auraient des raisons de se réjouir. En effet, dans la Convention pour la prévention et la répression du crime de génocide du 9 décembre 1948 le génocide s'entend de l'un quelconque des actes commis dans l'intention de détruire, ou tout ou en partie, un groupe national, ethnique, racial ou religieux, comme tel, dans les conditions définies par la convention. Celle-ci ne parle nulle part de groupe social ou économique, comme tel.

Alors, génocide économique ou ethnique au Rwanda ?

Au gouvernement rwandais de répondre à cette question qui est loin de n'être que     sémantique. 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mayele Deogratias Karegeya 06/02/2014 12:41


Une mauvaise et délibérée conjugaison des choses dans ce délicat contexte socio-politique rwandais. Ceci me rappele notre professeur de francais qui nous faisait rire en s'exclamant chaque fois
qu'un élève commetait une monstrueuse faute de francais, il disait."où vont-nous?" . Même s'il faut faire la défence de l'appareil étatique qui vous met du pain sur le plancher, Monsieur
l'ambassadeur, "Jo"- pour les intimes-, un minimum de respect du niveau intellectuel et académique s'observe en ne dépassant pas les bornes du ridicule... et finalement, pourquoi étudier ? Pour
enfin se comporter comme un écervelé politique...? .....se plaire d'une cessité intellectuelle délibérée? Dans ce cas, autant vivre ignorants, et se couvrir de l'ignorance comme prétexte.