Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par La Tribune Franco-Rwandaise

C'est le titre du dernier livre de l'Ambassadeur Jean-Marie NDAGIJIMANA* 

Éditions la Pagaie, 184 pages ; ISBN : 9782916380124

Prix actuel : 15€ 

Contact : jeanmarie.ndagijimana@gmail.com 

Résumé 

928300820De partout fusent des réquisitoires contre la France, l’accusant d’avoir fait et défait l’histoire dramatique du Rwanda. Les uns regrettent que la France n’ait pas agi assez vite et efficacement pour contrer le génocide de 1994, tandis que d’autres lui reprochent un engagement excessif. D’aucuns vont jusqu’à prétendre que son soutien militaire au Rwanda d'octobre 1990 à décembre 1993 aurait constitué un encouragement au génocide des Tutsi. D’autres affirment que ce génocide aurait pu se produire dès 1991, lorsque le FPR a lancé sa deuxième offensive et occupé les préfectures du Nord,  si la France n'était pas alors intervenue.

Quel fut donc le rôle de la France dans cette guerre commencée le 1er octobre 1990, et qui se transforma en folie meurtrière collective à partir du 6 avril 1994 ? Que fit la France, mandatée par l'ONU, pour aider le Rwanda à éviter l’apocalypse ? Qu’aurait-elle dû faire qu’elle n’a pas fait ? Et  les autres puissances occidentales ? Pourquoi, vingt ans plus tard, la France est-elle l’objet d’accusations de complicité de génocide de la part du gouvernement rwandais actuel et de ses alliés ? La France de Mitterrand et Balladur a-t-elle vraiment participé au génocide des Tutsi ? 

L'auteur essaye de répondre à toutes ces questions, en se basant sur les informations auxquelles il a pu avoir accès durant sa mission de quatre ans à Paris.

L’auteur :

*Jean-Marie Ndagijimana était Ambassadeur du Rwanda à Paris d’octobre 1990 à avril 1994. Il a, à ce titre, suivi de près l’engagement de la France au Rwanda au cours de cette période. 

M. Jean-Marie NDAGIJIMANA est juriste de formation. Il a fait ses études dans les universités de Bujumbura et de Kinshasa. Diplomate de carrière, il a servi dans les postes de Bruxelles, Addis Abeba et Paris. C’est un observateur privilégié des conflits ethniques et politiques de son pays d’origine, le Rwanda, et de toute la région des Grands Lacs. Il anime aujourd’hui plusieurs organisations qui militent en faveur du respect des droits de l'homme et la réconciliation nationale/régionale basée sur une justice impartiale et le dialogue. Il est l'auteur de plusieurs livres.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article