https://my.over-blog.com/comments/

Publié par FRANCE-RWANDA TRIBUNE

Communiqué de la Fédération internationale des associations rwandaises - FEIDAR

Contact : feidar.contact@yahoo.fr

 

La Fédération internationale des associations rwandaises (FEIDAR) rejette et dénonce la condamnation à 8 ans de prison, de Mme Victoire Ingabire Umuhoza, présidente du parti d'opposition FDU-Inkingi, à l'issue d'un simulacre de proçès caractérisé par de nombreuses irregularités : chefs d'accusation fantaisistes, intimidations des témoins, fabrications de faux témoignages à charge.

Par cette condamnation scandaleuse, le pouvoir de Kigali vient de confirmer, s’il en était encore besoin, sa volonté obsessionnelle de museler l’opposition démocratique par des lois liberticides, interpretées abusivement par un système judiciaire à la solde du régime dictatorial de Paul Kagame.

- La FEIDAR proteste vigoureusement contre l’instrumentalisation de la justice à des fins politiques et exige la libération immédiate de Mme Ingabire Victoire dont la détention ne repose sur aucun fondement juridique.

- La FEIDAR en appelle à la communauté internationale afin que celle-ci prenne des sanctions contre le régime de Kagame  pour le contraindre à garantir le respect des droits humains auxquels le peuple rwandais aspire.

- La FEIDAR lance un appel à la société civile rwandaise et aux organisations politiques de l’opposition démocratique, afin que, dans un sursaut patriotique et en solidarité avec tous les combattants de la liberté qui croupissent dans les geôles rwandaises, elles unissent leurs forces et proposent au peuple rwandais une alternative au régime totalitaire du FPR en déliquescence.

 

Fait à Paris, 01.11.2012

 

Ambassadeur Jean-Marie Vianney Ndagijimana

Fédération internationale des associations rwandaises (FEIDAR)


Email : feidar.contact@yahoo.fr

Commenter cet article

monier alain 07/11/2012


Bonjour, il y a lieu c'est une evidence de protester contre ce jugement inique formule a l'encontre de lacourageuse Madame Victoire Ingabire. Que ceux qui ont applaudi l'arrivee de ce
pouvoir comme une justice apres le genocide, se rendent bien compte une fois de plus que la Justice ce n'est pas la vengeance pure et dure d'une dictature. Cercle vicieux toujours du retour
au meme qui facilite l'egocentisme et la paranioa de tout dictateur en puissance abrite sous l'aile protectrice des spoliateurs internationnaux. Cordialement Alain Monier

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog