Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par JMVN

Samedi 23 octobre 2010 6 23 /10 /2010 22:48

 

La famille du Lt Col Rugigana continue de demander à l’Etat Rwandais de bien vouloir prouver que  leur proche est encore en vie et d’aventure il était mort qu’ils en soient avertis.

 

La manière dont le porte-parole de l’armée répond à la question concernant Lt Col Rugigana qui vient de passer plus de deux mois en prison montre que le Rwanda est encore loin en arrière d’être un état de droit , ou alors ils cachent un malheur sur le cas du Lt Col Rugigana.

 

Le journal Umuvugizi a montré, il y a quelques jours la manière dont la loi au Rwanda a été remplacée par ce que Lt Col Jill Rutaremara a appelé « la clairvoyance ». Dans une interview avec la radio BBC Gahuzamiryango, Jill a déclaré que la famille du Lt Col Rugigana Ngabo ne peut pas voir celui-ci car « la clairvoyance de la justice militaire » l’estime ainsi. Dans un écrit fait par le journal Umuvugizi sur ces propos , il y est montré les éléments de la constitution du Rwanda qui ont été contournés, y compris les droits inaliénables , toute personne mis en examen a droit à un avocat , a un droit inaliénable d’être vu par ses proches ou d’avoir des visites , et d’autres découlant des droits de l’homme internationaux.

 

En réponse à une question d’un journaliste de BBC qui voulait savoir si l’armée Rwandaise ne pourrait pas permettre au Lt Col Rugigana ne rencontrer sa famille, à tout le moins en présence de des agents de sécurité ,surtout que c’est un droit inaliénable , Jill a dit que « la clairvoyance » a estimé qu’il ne peut voir personne. En bref la « clairvoyance » a remplacé la loi et les droits inaliénables.

 

Dans une autre interview qu’un journaliste de la BBC a eue avec la famille de Rugigana en date du 20 octobre 2010, qui demandait que si leur proche est encore en vie qu’il leur soit présenté et qu’il puisse être visité et puisse comparaître devant le juge. Ils ont continué à disant que si eux ne peuvent comme le veut la « clairvoyance de la justice» qu’au moins il soit montré aux journalistes  et soit photographié afin de prouver qu’il n’a pas été tué.

 

Le journaliste a interrogé le porte-parole de l’armée Lt Col Jill Rutaremara, qui a dit qu’il est encore en vie , qu’il est emprisonné dans un endroit caché , mais le journaliste a continué à lui rappeler que le droit d’avoir des visites , même si on est condamné est inaliénable.

 

Dans sa réponse le porte-parole de l’armée Lt Col Jill a dit qu’il sait bien que tout ça est propagé par le Gen Kayumba ! Cette réponse a surpris beaucoup de spécialistes de la loi et a montré le peu de maîtrise dans sa formualation, ca même confirmé ce que beaucoup soupçonnaient, à savoir que Rugigana est victime d’être le frère du Gen Kayumba dont par ailleurs il n’est pas encore démontré ce qui lui est reproché.

 

Ceux qui ont écouté cette réponse de Jill se sont demandé le Gen Kayumba est lui qui dirige le système judiciaire Rwandais ou si c’est lui qui empêche que Rugigana reçoive de la visite. Par ailleurs les gens se demandent si Gen Kayumba n’a pas droit de demander où est enfermé son frère, on se demande aussi si la réponse de Jill ne cache beaucoup sur l’emprisonnement de Lt Col Rugigana tout comme le déni de voir l’avocat et sa famille dont  il fait l’objet. La réponse de Jill accentue par ailleurs le sentiment qui prévaut qu’il y a une relation entre l’emprisonnement de Lt Col Rugigana et la fuite du Gen Kayumba.

 

Pourquoi ceux sur qui pèsent de charges similaires reçoivent de la visite ?

 

Ingabire Victoire une politicienne qui vient récemment d’être emprisonnée par le régime de Kagame est accusée de création d’un mouvement terroriste armé et d’acquisition d’armes en vue d’attaquer le Rwanda et de perturber la tranquillité nationale , a les mêmes charges que Lt Col Rugigana et subi les mêmes maltraitances que Rugigana en se référant au fait qu’on lui a refusé les outils de base et qu’on lui refuse des visites par les siens, sa seule possible chance est que les gens vont peut être continuer à diffuser son injustice.

 

Celui qui est enfermé mais dont son lieu de détention est connu et qui jouit de ses droits de base est le Major Uwumuremyi, ancien membre des FDLR dont on dit qu’il collaborait avec Ingabire dans la création du mouvement armé(dont on dit que c’est une vue imaginaire)CDF. Même si beaucoup le soupçonne d’être manipulé pour charger Ingabire, mais lui est enfermé en un lieu connu et peut recevoir de la visite et être assisté par un avocat. D’autres accusations graves, au Rwanda comme au niveau international c’est le crime de génocide , ceux qui en sont condamnés ou accusés reçoivent de la visite et ont droit à être assistés par des avocats. Et les gens se demandent le type d’accusation dont fait l’objet Lt Col Rugigana qui serait plus lourde que ceux qui sont emprisonnés au Rwanda qui lui fait perdre le droit de recevoir visite et d’être assisté par un avocat.


C’est une honte pour les hommes de loi Rwandais et les députés sensés être les représentants du peuple. Voir que le peuple subit des injustices et ne savent pas qui peut leur rendre justice est une grave honte pour ceux qui se disent représentants du peuple(les députés).

Dans des pays à état de droit ,et où il existe des instances indépendantes ce sont les représentants du peuple qui prennent le devant et dénoncent les agissements tels ceux relatés ici.En l’occurrence les députés auraient interpellé le ministre de la justice et lui demandé de s’expliquer sur la situation de quelqu’un qui vient faire plus de 2 mois de prison en lieu inconnu ,sans comparaître devant le parquet ,sans droit à un avocat, alors que sa famille ne cesse de réclamer qu’il leur soit montré tandis que les autorités Rwandaises préférant se taire et faire peur ceux osent demander ses nouvelles.

Les autres gens qui sont couverts par cette honte sont les hommes de loi du Rwanda qui acceptent d’être instrumentalisés et qui acceptent de commettre des erreurs dont ils savent eux-mêmes que ce sont des erreurs. Mais à cause de l’appât du bien et de la peur ils préfèrent violer les lois pour espérer survivre. Une citation de Martin Luther King « ….an individual who breaks a law that conscience tells him is unjust, and who willingly accepts the penalty of imprisonment in order to arouse the conscience of the community over its injustice, is in reality expressing the highest respect for the law.» dit à peu près ceci : toute personne qui viole une loi dont elle a conscience qu’elle injuste, qui accepte  d’être emprisonnée pour montrer la douleur du peuple , prouve par là même le respect qu’elle a pour la chose légale.

 

Nous rappelons que Lt Col Rugigana a été arrêté il y a plus de deux mois, en service ,qu’il est le petit frère de Gen Kayumba qui lui même est réfugié en RSA vient d’échapper à une tentative d’assassinat. Les nouvelles indiquent qu’après enquête la RSA s’est rendue compte que c’est le gouvernement Rwandais qui est derrière cette tentative d’assassinat. La RSA a même immédiatement fermé son ambassade au Rwanda. Les accusations contre Gen Kayumba sont à géométrie variable chaque jour, pose de grenades au Rwanda, création de groupe armé. Même si l’Etat Rwandais le nie , ce sont ces mêmes accusations qui sont portées contre son petit frère Lt Col Rugigana et qui ont font qu’il est enfermé  dans un lieu inconnu , mais les nouvelles font état d’un possible de son possible décès par assassinat car jusqu’ici ni un membre de famille , ni un  journaliste, ni même le procureur , ni un avocat n’ont pu le rencontrer.

 

Charles I.
charlesroi.roi05@gmail.com

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article