Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Le blog de Jean-Marie Ndagijimana

MONUSCOLa «Brigade d'Intervention» soutiendra l'action de la Monusco (Mission de l’ONU en République démocratique du Congo) pour combattre «les groupes armés».

AFP PHOTO/Phil Moore

Par RFI

L’ONU doit adopter ce jeudi 28 mars le renforcement de la Monusco en RDC. Le Conseil de sécurité va notamment se prononcer sur la création d’une «Brigade d’intervention», sorte de force spéciale de l’ONU chargée de combattre les groupes armés. Cette brigade marque un tournant dans la doctrine du maintien de la paix.

Avec notre correspondant à New York, Karim Lebhour

Le vote du Conseil de sécurité des Nations unies ce jeudi 28 mars sera à marquer d’une pierre blanche dans l’histoire des Nations unies. Pour la première fois, l’ONU va créer une force non plus défensive comme les casques bleus mais offensive. Cette «Brigade d’intervention» sera composée de trois bataillons d’infanterie, soit environ 2 700 hommes, et basée à Goma. Le texte présenté par la France parle d’une force «robuste» et «très mobile», qui devra «neutraliser les groupes armés» en RDC.

Les négociations ont été longues et difficiles. Le Guatemala et le Pakistan, pourvoyeurs de troupes, étaient réticents à cette nouvelle doctrine craignant les conséquences sur leurs casques bleus.

La résolution insiste sur le fait que cette force est créée à titre «exceptionnel» et qu’il ne doit pas y avoir de précédent pour les opérations de maintien de la paix. Plusieurs membres du Conseil de sécurité sont encore sceptiques sur l’efficacité de cette brigade, mais après dix ans d’échec à stabiliser la RDC, l’ONU et les pays africains de la SADC (Communauté de développement d'Afrique australe) veulent changer de stratégie.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article