Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par JMVN

http://www.grandslacs.info/

 

Kayumba nyamwasa en uniformeLe général Kayumba Nyamwasa a fui le Rwanda le 26 février dernier. Il est depuis devenu la principale cible de Paul Kagamé. Son ennemi intime le plus crédible. Car celui qui fut jusqu'à fin février ambassadeur du Rwanda en Inde est aussi l'un des officiers les plus respectés au pays des milles collines. Grandi, élevé en Ouganda, bachelor en droit, tutsi, anglophone, le général Kayumba n'a rien de commun avec les opposants au FPR, d'anciens membres de l'opposition politique sous Habyarimana, d'anciens militaires des FAR. Il a toujours été au coeur du système FPR. A tel point que deux mandats d'arrêts internationaux ont été émis contre lui, pour les crimes supposés commis par le FPR au Rwanda et en RDC. S'il était capturé, les "Afande" actuellement au pouvoir au Rwanda seraient certains que les secrets du régime seraient divulgués. D'où l'empressement du pouvoir rwandais à lui attribuer des attentats à la grenade commis à Kigali que Kayumba nie avoir commandité. Kagamé n'a qu'une seule hâte : extrader Kayumba d'Afrique du Sud pour l'embastiller afin d'éviter qu'il ne parle. Et fasse exploser le régime. Mais il n'est pas sûr que l'embastillement de Kayumba serve le régime en place. Tant le général Kayumba, qui a pacifié en son temps le Nord du Rwanda, est populaire au pays. Contrairement au colonel Karegeya, dont la cruauté n'avait d'égal que la cupidité, Kayumba est un officier respecté par ses hommes. La rue rwandaise, d'ailleurs, ne croit pas une seconde à la participation de Kayumba aux récents attentats à Kigali. En l'accusant, le régime de Kigali le victimise. Pour en faire, bien malgré eux, un opposant crédible. Qui pourrait devenir une véritable menace pour Kigali. Même si le principal intéressé s'en défend. Grandslacs.info consacre un dossier à la fuite et à la traque d'un des hommes forts du Nouveau Rwanda.

 

Autres articles

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article