Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par La Tribune Franco-Rwandaise

Le président Joseph Kabila de la RDC et Yowerie Museveni de l'Ouganda se sont rencontrés à huis clos, lundi 2 décembre 2013 à Entebbe (30 km de Kampala)

Le président Joseph Kabila de la RDC et Yowerie Museveni de l’Ouganda se sont rencontrés à huis clos, lundi 2 décembre 2013 à Entebbe (30 km de Kampala)

Le président congolais Joseph Kabila et son homologue ougandais Yoweri Museveni ont convenu lundi 2 décembre à Kampala que les négociations entre les autorités de la RDC et la rébellion congolaise du M23 doivent reprendre et aboutir rapidement, selon le porte-parole du gouvernement ougandais, Ofwono Opondo cité par l’AFP. Les  deux chefs d’état se sont rencontrés à Entebbe, à une trentaine de kilomètres de Kampala pour «discuter principalement du processus de paix inachevé entre le gouvernement de la RDC et les rebelles du M23».
«Cela veut dire que l’équipe de négociateurs du gouvernement de RDC et celle du M23 à Kampala doivent retourner immédiatement à Kampala pour reprendre les négociations», a ajouté la même source.
En visite de travail d’une journée à en Ouganda, le chef de l’État congolais avait rencontré son homologue ougandais à huis-clos.
Un bref communiqué publié à l’issue de cette rencontre par la présidence ougandaise indique que «le président Kabila a réaffirmé sa détermination à débarrasser la RDC de toutes les autres forces négatives» notamment «les FLDR et les ADF».
Les pourparlers entre le gouvernement congolais et la rébellion du M23, sous la facilitation ougandaise, ont été interrompus le 11 novembre dernier sans la signature d’un document final.
Le gouvernement congolais refuse en effet de signer un «accord» avec la rébellion et préfère parler de «déclaration». Pour lui, le M23 ne constitue plus un interlocuteur valable pour un accord après avoir perdu la guerre et déclarer sa fin.
Au cours d’une conférence de presse à Bunia, mardi 26 novembre, Joseph Kabila avait en outre  annoncé qu’«une déclaration» pourrait être signée pour sanctionner ces pourparlers d’ici le 15 décembre.

Source : Radio Okapi (243)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article