Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par FRANCE-RWANDA TRIBUNE

L’analyste politique, Jean-Jacques Wondo, détaille et décrypte pourquoi Kabila a ordonné aux éléments de la composante aérienne des FARDC de quitter Goma pour battre retraite vers Bukavu. 

kabila saluant

Nous venons d’avoir des nouvelles très inquiétantes en provenance des différentes sources militaires nationales et internationales à Goma et des sources aéroportuaires à Bukavu.

Chers compatriotes, les sources des renseignements militaires à Goma nous ont contacté pour alerter la Nation Congolaise que sur décision de Kabila à Kinshasa, les éléments de la composante aérienne ont reçu l’ordre de quitter Goma pour battre retraite vers Bukavu.

Nous venons de contacter certaines sources patriotiques aéroportuaires à Bukavu qui viennent de confirmer que trois hélicoptères des FARDC se trouvent bel et bien à Bukavu.

Chers compatriotes,

Depuis que nous avons été chargés de vous informer de la situation du front, nous n’avons jamais cessé de relayer l’efficacité et des exploits des bombardements réalisés par les hélicoptères FARDC en opérations conjointes avec la MONUSCO. Des opérations décidées pour la plupart du temps à l’initiative exclusive de la MONUSCO, mettant ainsi la hiérarchie FARDC devant un fait accompli.

En effet, les actions aériennes menées ces derniers temps ont sérieusement porté un coup dur à l’ennemie au M23 et son allié rwandais. Alors que l’on déplorait plutôt la faiblesse des unités terrestres, mal organisées, sous équipées et peu motivées, c’est plutôt à la composante qui a montré son efficacité qu’on demande de se retirer.

Chers compatriotes, en analysant cette décision qui a mis en émoi presque tous les militaires au front, on est tenté de se rappeler le syndrome de Bukavu en 2004, où le feu général Mbuza Mabe, surnommé “le héros de Bukavu” étant parvenue à repousser les rebelles rwandais menés par Jules Mutebusi, a été contraint, sans raison tactique rationnelle plausible, encore sur ordre de Kinshasa, de quitter Goma pour Kitona.

Les sources de l’ONU à Goma ont jugé incompréhensible cette décision et une voix indiscrète nous a fait savoir que cette décision a pour objectif d’anéantir l’efficacité des missions conjointes MONUSCO FARDC.

Par ailleurs et je l’ai déjà dit à plusieurs fois, concernant les différentes décisions des USA, la France, le Royaume-Uni et la Hollande de suspendre l’aide au Rwanda, vous constaterez que ces mesures, quoique réjouissant tous les congolais, essayent d’être récupéré par le proches du régime en voulant les mettre sur le compte d’une certaine diplomatie menée par leur gouvernement. En réalité, ce sont les résultats des actions de lobbying menées principalement par des ONG très actives auprès de ces pays respectifs. Si réellement ces résultats était l’œuvre de cette diplomatie “amorphe”, c’est la Belgique, le seul pays occidental à soutenir officiellement et diplomatiquement le régime de Mr Kabila, serait le premier pays qui prendrait cette décision. pourquoi ne la fait-elle pas?

D’ailleurs, vous constaterez que ni Mr Tshibanda, ni Mr Mende, encore moins son nouveau copier-coller Kin-Kiey Mulumba n’ont tenu des communiqués officiels pour s’en réjouir là alors que le Congo entier salue ces décisions. C’est pour la bonne et simple raison que ces mesures dérangent fortement le couple KAGAME-KABILA car elles ne font pas partie du souhait de Kabila. Ce dernier cherchant plutôt à légitimer une présence rwandaise en RDC via des canaux diplomatiques, notamment par cette force africaine qui mettra sans doute du temps à se mettre effectivement en place. Ainsi, Kagame, dans sa stratégie subtile avec Kabila (Notons que Kagame a récemment déclaré ses liens étroites avec le very top=Kabila), Kagame va profiter du temps très long que que va probablement prendre la mise sur pied effective de cette force, pour conquérir du terrain au Nord Kivu, voire au Sud Kivu et mettre ainsi la Communauté internationale devant un fait accompli, comme il l’a fait le 25 octobre 1996 en attaquant le camp de Kibumba pour mettre en déroute des réfugiés hutus rwandais. Une attaque qui lança l’AFDL à la conquête de Kinshasa et qui a mis en échec la décision du CS de mettre sur pied une force internationale.

Et les éléments de ce weekend à Goma où, paradoxalement au moment où la communauté internationale fait pression sur Kigali, Kabila en bon allié de Kagame vient de décider d’affaiblir la puissance de feu des rares unités encore combatives sur le terrain en les envoyant vers Bukavu. Nous déplorions déjà le retrait de ces hélicoptères de Rutshuru vers Goma car les distances d’attaque entre Goma et les lignes de front ne permettait pas d’atteindre de l’efficience opérationnelle. Malgré cela, ces hélicoptères avec la MONUSCO sont parvenus à causer d’énormes dégâts aux forces rwandaises. Je l’ai mentionné dans mon dernier envoi. Et comme en 2004, Kabila vient de montrer à la face du Congo entier, malgré son interview approximative et erratique, j’y reviendrai probablement, qu’il est là pour servir autre chose que le peuple congolais. C’est le moment ou jamais pour ce peuple, que Kabila cherche sa légitimation qu’il n’a pas obtenue par la voie des urnes, de se prendre en charge et de s’occuper définitivement de lui pour le mettre hors d’état de nuire le Congo.

Au lieu de donner des moyens aux FARDC et de renforcer leurs capacités opérationnelles en hommes, moyens et armement, Kabila préfère les affaiblir en inoculant un venin sédatif de faire croire à la nation Congolaise qu’il mène une (fausse) bataille diplomatique. Supposons que cela soit vraie, le but de toute bataille est d’avoir une victoire sur le terrain. Or les décisions actuelles prises contre Kagame n’ont pas changé les rapports de force sur le terrain. En effet, pendant que l’on s’attribue faussement la paternité de ces décisions diplomatiques (d’ailleurs le peuple a fini par comprendre le visage de ce régime qui TRICHE SUR TOUT pour se donner des victoires gagnées par d’autres), le même régime ordonne le retrait de nos troupes sur le terrain où ces troupes sot efficaces. Quelle est l’explication tactique o opérationnelle que peut avancer Mr Kabila pour justifier ce retrait des hélicoptères? Il ne faut pas forcément être militaire pour en comprendre les raisons.

Donc, Kabila via cette interview veut demander le soutien du peuple entier pour gagner la guerre alors qu’il ne donne pas les moyens de se battre efficacement évoquant l’embargo des armes sur le Congo. Chers compatriotes, que l’on ne vous prenne pas pour des moutons, puisque le Kivu l’est déjà par la politique menée par Kabila. Si’il y avait réellement embargo sur les armes, on aurait pas découvert plus de 25 tonnes (25.000kg) d’armes chez Ntaganda, l’allié politique et militaire de Kabila en 2011, nommé général et commandant des opérations au Nord-Kivu par Kabila. Donc, équipé militairement en armes par Kabila. Si Kabila savait le faire pour son ex-compagnon d’arme sous APR, il eut également le faire en faveur des FARDC. C’est ça la seule vérité que je peux vous dire. Qu’il ne vous trompe pas car il ment sur tout depuis son accession au pouvoir, comme l’a écrit la sénatrice Els Schelfhout qui a fait une recherche très approfondie sur cet homme, en interrogeant dan le cadre de ses missions sénatoriales, des proches de Kabila venues du Congo et même du Rwanda.

Autre chose, juste pour terminer, concernant la réforme des FARDC. Kabila parle d’un long processus. De peur de me répéter, mais je voulais encore revenir sur ce sujet que ce long processus n’aboutira jamais tant qu’il n’aura pas de réelle volonté politique sur ce sujet. Certes c’est un processus mais ce processus pour réussir, devait s’effectuer dans un cadre de réforme très bien précis en accord avec les différents partenaires appuyant la RDC sur les plans financier, technique, logistique, de l’expertise militaire… Or TOUS les rapports de ces partenaires (locaux et internationaux) ont pointé le régime de Kabila comme le seul frein, le seul obstacle à la bonne marche de ce processus et insiste sur le manque de volonté politique. Qu’il ne vous trompe pas. Le régime de Kabila a poursuivi ces réformes en décidant parfois seul sur certaines options et c’est ainsi qu’il s’est allié avec le CNDP en l’intégrant sans le mélanger ni le déployer à Popokabaka par exemple, la mère biologique du M23. C’est lui qui a quitté unilatéralement le cadre défini par tous du processus de formation des brigades en mettant sur pied le processus de formation des “régiments”. Notons que la loi sur les FARDC dont il parle dans son interview, prévoit l’organisation des FARDC en BRIGADES et non en REGIMENTS (unités moins nombreuses et plus homogènes ETHNIQUEMENT dont le but caché était d’en créer plusieurs pour pouvoir déployer les Ex-CNDP un peu partout aux Kivus afin de bien quadriller cette zone). Les régiments n’étant pas définies dans la loi organique sur l’organisation et le fonctionnement des FARDC et je l’ai dit depuis que le colonel porte parole Sylvain Ekenge l’avait annoncé en 2011. Or tout changement affectant une loi BRIGADE vers REGIMENT, doit faire l’objet d’une modification parlementaire. Je l’ai dit et écrit en privé à certains parlementaires de la législature passée, mais j’ai juste constaté leur ignorance ou désintérêt. Ainsi, Kabila se moque de ces parlementaires qu’il a nommés avec son frère Mulunda et une CSJ corrompue, en violant tous les jours la loi congolaise.

Ouvrez les yeux, KABILA vient d’ordonner aux hélicoptères des FARDC de quitter Goma. Ils sont maintenant à Bukavu et c’est la voie royale pour le M23 appuyé par l’Ouganda et le Rwanda. C’est ça qui explique son retour d’Addis Abeba dans l’avion de MUSEVENI et son escale à Kampala.

J’ai fait ma mission de messager des militaires affaiblis au front par Kabila,

Au Peuple Congolais de s’assumer.

JJW

 

Vidéo sur le sujet

https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=M_D5KHrTO_M

 

Titres principaux :

KABILA ORDONNE AUX FARDC DE QUITTER DE QUITTER GOMA
http://www.ingeta.com/kabila-ordonne-aux-fardc-de-quitter-goma/

DROIT INTERNATIONAL ET MEMOIRE DE L'HISTOIRE
http://mokengeli.info/rdc-revue-de-presse/2012/07/21/droit-international-et-memoire-de-l-histoire-deux-atouts-diplomatiques-de-la-paix/

« GUERRE AU CONGO : QUI MENT ET POURQUOI ? » - Bertin Mampaka

http://www.mampaka.com/2011/index.php?option=com_content&view=article&id=389:bertin-mampaka-l-guerre-au-congo-qui-ment-et-pourquoi-r&catid=48:solidarite-internationale&Itemid=190

L’OUGANDA DERRIERE LE M.23
http://www.7sur7.cd/index.php?option=com_content&view=article&id=34822:-louganda-derriere-le-m23-ou-pas--debat-a-kampala-silence-radio-au-palais-du-peule&catid=24:le-phare

PLAN DE DEPEUPLEMENT DES DEUX KIVU OUVERTEMENT DENONCE PAR LA FIDES
http://www.afrikanerhilfe.com/forum/viewtopic.php?f=4&t=2406

A BRUXELLES, MARCHE DE COLÈRE DES CONGOLAIS CONTRE PAUL KAGAME
http://www.cheikfitanews.net/article-video-a-bruxelles-marche-de-colere-des-congolais-contre-paul-kagame-108638652.html

ACTE D’ACCUSATION ESPAGNOL
http://www.rwamucyo.com/fileadmin/user_upload/documents/20080206-Acte-accusation-juges-pagnol-versionFr.pdf

SOS "Massacres des Réfugiés Hutu Rwandais à l'Est de la RDCongo"
http://www.france-rwanda.info/article-sos-massacres-des-refugies-hutu-rwandais-a-l-est-de-la-rdcongo-108331645.html


------------------------------
-------------------------------

PLAN DE DEPEUPLEMENT DE DEUX KIVU OUVERTEMENT DENONCE PAR LA FIDES
http://www.afrikanerhilfe.com/forum/viewtopic.php?f=4&t=2406

Le M23 planifie le dépeuplement forcé du Kivu
http://www.7sur7.cd/index.php?option=com_content&view=article&id=35320:le-m23-planifie-le-depeuplement-force-du-kivu-une-lettre-pour-distraire-les-nations-unies&catid=24:le-phare

Lettre de 140 ONG congolaises aux Nations-Unies
http://www.ingeta.com/lettre-de-140-ong-congolaises-aux-nations-unies/

Le HCR lance un appel à la protection des civils en RDC
http://www.jeuneafrique.com/actu/20120727T104823Z20120727T104821Z/

‘Worrying signs’ children are fleeing DRC to avoid forced recruitment by armed groups
http://www.inyenyerinews.org/amahanga-2/worrying-signs-children-are-fleeing-drc-to-avoid-forced-recruitment-by-armed-groups-says-world-vision/

Le viol comme arme de guerre  le combat d'une survivante euronews, women and war
http://www.youtube.com/watch?v=M_D5KHrTO_M&feature=email&noredirect=1

We must not forget the victims of the war in Congo
http://www.guardian.co.uk/world/2010/apr/23/victims-of-war-in-congo

SOS "Massacres des Réfugiés Hutu Rwandais à l'Est de la RDCongo"
http://www.france-rwanda.info/article-sos-massacres-des-refugies-hutu-rwandais-a-l-est-de-la-rdcongo-108331645.html

--------------------------

KABILA ORDONNE AUX FARDC DE QUITTER DE QUITTER GOMA

http://www.ingeta.com/kabila-ordonne-aux-fardc-de-quitter-goma/

Prise de Rwindi, Vitsumbi et Kanyabayonga : Kagame et Museveni placent la barre très haut
http://www.africatime.com/rdc/nouvelle.asp?no_nouvelle=685735&no_categorie=

RDC: la société civile du Nord-Kivu dénonce la présence des militaires ougandais et rwandais au sein du M23
https://mail.google.com/mail/?shva=1#inbox/138c57e25ba75c5b

Nord Kivu: soupçons sur Kigali et Kampala
http://www.africatime.com/rdc/nouvelle.asp?no_nouvelle=685804&no_categorie=

Nord-Kivu : soupçons sur Kampala après les preuves contre Kigali
http://7sur7.cd/index.php?option=com_content&view=article&id=35318:nord-kivu--soupcons-sur-kampala-apres-les-preuves-contre-kigali&catid=24:le-phare

Kagame : scandaleuse incitation à la haine !
http://www.7sur7.cd/index.php?option=com_content&view=article&id=35325:le-discours-perime-de-kigali-kagame--scandaleuse-incitation-a-la-haine-&catid=3:africanews

--------------------------

"La crainte d'une chute, voilà ce qui suffit à un ministre pour faire égorger des milliers d'hommes". On nous parle de rwandophones qui se font déjà tuer en RDC. Oeuvre des "techniciens" ou folie d'un des belligérants? Surveillez donc le fauve. "

Paul Kagame menace ses amis américains et britanniques de révéler d'autres secrets d'une criminalité partagée !
http://www.leprophete.fr/2012/07/26/paul-kagame-menace-ses-amis-am%C3%A9ricains-et-britanniques-de-r%C3%A9v%C3%A9ler-d-autres-secrets-d-une-criminalit%C3%A9-partag%C3%A9e/#permalink

ACTE D’ACCUSATION ESPAGNOL de l'Audience nationale du 6 février 2008 accusant, notamment, de génocide 40 militaires rwandais et requérant contre eux un mandat d'arrêt international - Parmi les 40 militaires rwandais, dont 11 généraux, que la justice espagnole poursuit pour "génocide", "crimes contre l'humanité" et/ou "terrorisme", plusieurs ont servis au Darfour, région de l'ouest du Soudan en rébellion. Sans son immunité, l'actuel président du Rwanda, Paul Kagame, tomberait lui-même sous le coup de la compétence universelle que l'Espagne reconnaît à ses tribunaux pour certains délits graves.
http://www.rwamucyo.com/fileadmin/user_upload/documents/20080206-Acte-accusation-juges-pagnol-versionFr.pdf

SPANISH original version
http://www.latinreporters.com/espagneRwandaAudienceNationale06022008.pdf

--------------------------

A BRUXELLES, MARCHE DE COLÈRE DES CONGOLAIS CONTRE PAUL KAGAME
http://www.cheikfitanews.net/article-video-a-bruxelles-marche-de-colere-des-congolais-contre-paul-kagame-108638652.html

BRUXELLES. 1 KM DE CHEVAUX DE FRISE POUR PROTÉGER L'AMBASSADE DU RWANDA CONTRE LA COLÈRE CONGOLAISE
http://www.cheikfitanews.net/article-bruxelles-1-km-de-chevaux-de-frise-pour-proteger-l-ambassade-du-rwanda-contre-la-colere-congolaise-108572656.html

Ingeta - Manifestation de Congolais devant l’ambassade du Rwanda à Bruxelles
http://www.ingeta.com/manifestation-de-congolais-devant-lambassade-du-rwanda-a-bruxelles/#!prettyPhoto

 

----------------------------------------------------------------------------------- 

Bertin MAMPAKA 

Vice-président du Parlement bruxellois

Echevin de la Solidarité internationale de la Ville de Bruxelles

 

Communiqué de presse

27/07/2012

Bertin Mampaka « Guerre au Congo :

qui ment et pourquoi ? » 

En lisant « Le Soir » du 26 juillet, je constate que mon communiqué du 19 juillet où je dénonçais la reprise des violences à l’Est du Congo a trouvé un écho.

Cependant, je m’étonne du fait qu’un député européen soit entré en contact directement avec les Présidents congolais et rwandais. A-t-il été mandaté officiellement par la Belgique ou l’Union Européenne ? Sans blâmer M. Louis Michel d’avoir pris une initiative qui a pour but, je l’espère, de trouver une voie de sortie à ce conflit endémique qui déchire actuellement l’Est du Congo, je me demande néanmoins quelle est sa légitimité et au nom de qui agit-il ? En effet, les relations internationales entre la Belgique et le Congo ont souffert et souffrent encore aujourd’hui de ce rapport d’individu à individu. Quelle image cacophonique donne cette diplomatie parallèle de notre pays ? Toutes les négociations politiques d’un enjeu aussi important devraient être menées par le Ministre des Affaires étrangères et soutenues par le Premier Ministre ou le Parlement fédéral.

Les  propositions faites à ce jour ne sont-elle pas en train de mener la RDC vers une situation semblable à celle de la Yougoslavie ? Sous prétexte de sécuriser des frontières, la balkanisation du Congo est-elle la prochaine étape ? Le risque est bien réel. C’est un schéma traditionnel où une force d’interposition laisse la place à la pseudo-indépendance d’une région. Afin de réellement sécuriser les frontières, l’unique démarche crédible ne serait-elle pas de contraindre le Président Kagame à arrêter et livrer Bosco Tanganda, Laurent Nkunda et tous les autres responsables sous sa protection (cf rapport de l’ONU ayant conduit à la rupture de l’aide militaire des Etats-Unis)

Il me semble que dans cette histoire quelqu’un ment. Qui ment et pourquoi ? Quel sont les réels motifs de cette guerre ? Qui en profite ?  Le nombre considérable d’agent deployé par la Monusco ne serait pas en mesure de protéger la population contre 2000 rebelles ? Si notre intérêt est de pacifier le Congo, n’y a-t-il pas une armée congolaise forte et unie qui pourrait régler cette situation et mettre fin aux massacres des innocents par 2.000 rebelles? Les puissances surarmées qui entourent le Congo et pompent ses  richesses aux yeux de tous ne pourraient-elles pas faire cette sale besogne comme Mobutu le fit par le passé, pour le compte de l’Occident, en Angola, au Rwanda, au Tchad contre Kadhafi, etc. 

Cette nouvelle guerre est injuste. Selon l’ONG World Vision, plus de 100.000 personnes dont de nombreuses femmes et enfants sont en fuite depuis le mois d'avril. La population de l’Est a suffisamment fait de sacrifices pour qu’on lui en demande encore. Il est anormal que les mêmes rebelles d’hier reprennent les armes sans que personne ne soit traduit en justice. Est-ce normal de trouver des militaires formés par la Belgique dans cette rébellion ?  Je ne comprends pas, mais surtout je n’accepte pas. Et la communauté internationale ne devrait pas non plus tolérer cette situation. Certes il y a des intérêts financiers énormes, certes il y a des intérêts politique, mais est-ce pour cela qu’il faut sacrifier la vie des ces pauvres hommes, femmes et enfants ? N’y a-t-il pas moyen de garantir ces intérêts sans continuellement sacrifier ces pauvres vies innocentes et porter atteinte à la dignité humaine de ce pays et de cette population ? L’histoire nous apprend que ce conflit est le plus meurtrier depuis la seconde guerre mondiale : plus de 6 millions de morts…

Ceux qui ont le pouvoir et qui permettent à ces massacres d’avoir lieu sont à mes yeux des criminels condamnables à des peines fermes pour non assistance à personne en danger qui doivent être traduits en justice comme Slobodan Milosevic, Radovan Karadzic et bien d’autres à la Cour internationale de Justice de la Haye.

 

Bertin MAMPAKA

Vice-président du Parlement bruxellois

Echevin de la Solidarité internationale de la Ville de Bruxelles

 

Pour information : Déclaration de Bertin Mampaka du 19 juillet 2012 :

Guerre à l'est du Congo : J'ACCUSE

L’Est du Congo s’est à nouveau embrasé. C’est avec indignation que j’apprend qu’une poignée de militaires s’est à nouveau révoltée avec les conséquences désastreuses que sont les déplacements de populations, viols, tueries, famines, épidémies,... Des morts, encore des morts, toujours des morts. Lire la suite

 

BULLETIN D'INFO. SOCIETE CIVILE N-KIVU, 27 juillet

 

SOCIETE CIVILE DE LA R.D.CONGO COORDINATION PROVINCIALE DU NORD-KIVU


E-mail : 
societecivilenk@yahoo.fr; Tél :(+243) 994.4105.34 begin_of_the_skype_highlighting
(+243) 994.4105.34 end_of_the_skype_highlighting ; 993.5353.53 ; 810.7575.11
(Si ce Bulletin vous intéresse, n’hésitez pas à nous écrire ou nouscontacter directement au téléphone.
Le Président de la SC-NK, Thomas D’AQUIN MUITI est joignable au +243.994.4105.34
begin_of_the_skype_
highlighting  +243.994.4105.34  end_of_the_skype_highlighting ; 815.995.402 ; nos mails privés : «thdaquin@yahoo.fr,okavota@yahoo.frjustinekascoth@yahoo.fr,kataliko_teddy@yahoo.fr»)

 

BULLETIN D’INFORMATION SOCIETE CIVILE N-KIVU


27 Juillet 12 Territoire de RUTSHURU :SITUATION CONFUSE A RUMANGABO, MABENGA, ISHASHA ET ENVIRONS. L’intensité des affrontements opposant les FARDC à la coalition M23, brigades Rwando-ougandaises est à la base d’une situation très confuse depuis le matin de ce vendredi dans plusieurs endroits du Territoire de RUTSHURU.

La localité de RUMANGABO, qui était presque entièrement contrôlée par l’armée régulière jeudi dernier, a été arrachée la matinée par les agresseurs. Nos sources renseignent que c’est au tour de 3h de ce vendredi que le M23 et alliés ont récupéré le Camp militaire de RUMANGABO avant de reprendre toute la localité à l’aurore. Ce sont les troupes rwandaises et ougandaises venus de BURAI et  KALENGERA qui ont combattu les FARDC à RUMANGABO, alors que pour l’instant, leurs paires contrôlent RUTSHURU-CENTRE. Certaines indiscrétions, révèlent que ces troupes ont bénéficié, le soir de ce jeudi 26 juillet, de la une visite sommaire de l’ancien Patron du CNDP, le Général Laurent N’KUNDA. Présentement, les bataillons ougandais viennent de foncer sur MABENGA, entre 12 et 15km, sur la route KIWANJA-LUBERO.

La localité de MABENGA est passée  entièrement sous contrôle du M23, vers 10h45 (heure locale). Ici, les agresseurs se veulent pour objectif, s’emparer de VITSUMBI (lac Edouard), en passant par NYAKAKOMA et le parc national de Virunga. A partir de VITSUMBI, les agresseurs viendraient par derrière pour encercler ainsi les FARDC concentrées à la (Station de la) RWINDI. Par ailleurs, VITSHUMBI leur serait aussi stratégique, d’autant plus qu’il donne l’accès lacustre,voie qu’ils emprunteraient  pour étendre leur contrôle sur les Territoires de LUBERO et BENI où ils pourraient rejoindre leurs alliés  qui s’y cachent, en attendant que l’heure sonne pour déstabiliser les Villes de BENI et BUTEMBO ainsi que les Territoires de BENI et LUBERO.Pendant ce temps, la situation est confuse à ISHASHA, environs 60km-est de KIWANJA. Là, Vers 3h30, les militaires FARDC auraient commencé à se retirer; ce qui a paniqué la population
dont la plupart a  traversé vers l’Ouganda ce matin.

La localité d’ISHASHA, frontalière avec l’Ouganda, parait ce moment presque fantôme ; la panique a gagné de l’ampleur à la suite des nouvelles annonçant l’arrivée imminente du M23 et ses alliés. Considérant les atrocités perpétrées ça et là par le M23, la population craint énormément l’avancée de ces hors la loi et crie au secours de la Communauté internationale.C’est pourquoi, toute la population du Groupement de RUGARI fuie depuis le matin pour KIBUMBA et GOMA, à la suite de l’avancée du M23 après reprise de RUMANGABO ce matin. Même à GOMA (Chef-lieu de la Province) la peur est perceptible au sein de la population, étant donné les informations faisant état de l’infiltration de la Ville par le M23.Sans avoir le bilan définitif de récents affrontements de KIWANJA et RUTSHURU, notre Structure a documenté du coté civils, 10 morts  à KIWANJA (dont 6 au Q.KALIMULIMA et 4 à MABUNGO) et 28 blessés dans les deux Cités, sans considérés les allégations non encore confirmées par la MONUSCO, faisant étant de 3 casques bleus tués par une bombe lancée par les agresseurs.


La Coordination de Provinciale de la Société Civile réitère l’alerte au sujet des menaces dont sont victimes les Acteurs de la Société Civile en Province, des menaces de la part duM23 et ses alliés,à la suite de leur dénonciation et la mobilisation de la population contre la balkanisation et l’agression rwando-ougandaise. Notre institution promet donner d’ici là son mot d’ordre à la population pour l’auto-prise en charge, moyen efficace devant mettre fin à ses souffrances. En attendant, elle appelle le Gouvernement Central et le Conseil de Sécurité de Nations Unies à des mesures urgentes pour éviter la catastrophe.BULLETIN D’INFORMATION SOCIETE CIVILE N-KIVU, 26 Juillet 12Beni : LE VICE-PRESIDENTDE LA SOCIETE CIVILE MENACE.


Le Chef de Travaux Guy BOYOMAENINGA, Vice-président de la Société Civile Ville de Béni traverse des jours difficiles.Cet animateur de la Coordination Urbaine de la Société Civile Société et Enseignant d’Universités en Ville de Beni est la cible des bandits armés de puis le début de la semaine.Dans moins d’une semaine, Mr Guy BOYOMA a été visité deux fois par un groupe d’hommes armés qui s’introduisent à son domicile située en Commune de MULEKERA, Quartier KALINDA, Cellule MACAMPAGNE, sur Avenue BIHESHE, No.21 (non loin de l’Institut MAPAMBAZUKO) :-Lundi 23 juillet 2012, entre 2h30 et  3h 15’, ces inciviques ont opéré au domicile de la victime. Ils ont cassé la porte de son enclos avant de tenter pendant tout ce temps de casser la porte principale de sa maison.


Ce n’est qu’à l’arrivée des éléments FARDC et de la PNC que ces malfrats ont pris le large;-La nuit de mercredi à jeudi 26 juillet,entre 23 et 1h50’, les mêmes hors la loi ont investi le domicile de la victime. Ils ont cassé une partie de l’enclos de la parcelle,encercler sa maison avant de tenter en maintes reprises de casser ses portes pour accéder à l’intérieur de la maison.  Cela, en dépit du concert de sifflets et bidons de voisins à titre d’alerte. Les assaillants se sont de nouveau retirés à l’arrivée des FARDC venus au secours, vers 2h00 de ce jeudi,à la suite des appels urgents aux autorités.Pour l’instant, le Vice-président de la Société Civile et  Président national de l’ONG.«Démocratie Oblige, Opinions en Danger » se dit être en insécurité en Ville de BENI.


La Coordination Provinciale de la Société Civile du Nord Kivu qui se préoccupe de cette situation en alerte les autorités urbaines, provinciales et nationales. Elle fustige ces actes de menaces et exige la protection des acteurs de la Société Civile du Nord Kivu dans ce contexte difficile que traverse la Province. (En attache la dénonciation de la victime ; nous en appelons les autorités à y réserver suite favorable).Territoire de RUTSHURU :LES CITES DE KIWANJA ET RUTSHURU- CENTRE CONTROLEES PAR LE M23 Ala suite des affrontements qui ont opposés les FARDC à la coalition M23-Brigades Rwando-ougandaises mercredi dernier, les Cités de KIWANJA et RUTSHURU-CENTRE ont été  arrachées de l’armée régulière.C’est vers 16h locale que ces entités sont passées sous le contrôle du M23 et leurs alliés. Ces agresseurs ont intensifié  leurs attaques jusqu'à contrôler la localité de KALENGERA, à une dizaine de kilomètres à l’Est de RUTSHURU-CENTRE.


Face à cette menace, d’importants mouvements de populations se sont observés le soirde mardi dernier. Si certaines familles se sont entassées au camp de la MONUSCO à KIWANJA, la plupart se sont enfuis en brousse. Certains civils ont été tués ou blessés par des balles des assaillants, signalent nos sources. Ce jeudi 26 juillet 2012, un calme apparent s’est observé à RUTSHURU-CENTRE et KIWANJA. Les FARDC se sont repliés à KAHUNGA, entre 2 et 4 km de KIWANJA, sur l’axe BUTEMBO. Cette journée a été caractérisée par de sérieux affrontements à RUMANGABO, où les FARDC se sont opposées avec les militaires de l’UPDF (ougandais) venus renforcer le M23.Bien que les FARDC contrôlent une bonne partie de la localité,  le camp militaire de RUMANGABO serait toujours sous contrôle des rebelles. Les populations quant à elles, ont été  obligées de se déplacer vers KATALE.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article