Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par La Tribune Franco-Rwandaise

PATRICIA GUIPPONI (MIDI LIBRE)
24/08/2013
La juriste revient souvent dans son havre de paix gardois à Sommières.
La juriste revient souvent dans son havre de paix gardois à Sommières. (SYLVIE CAMBON)

Gardoise expatriée : 

Avocate originaire du Gard, Héleyn Unac est aujourd'hui installée aux Pays-Bas. Elle a traité des dossiers épineux comme le Rwanda, les Khmers rouges, le Liban.

Casanière n’est pas un mot qui sied à Héleyn Unac. Celui qui la définit le mieux, c’est bougeotte. Bien qu’elle se sente chez elle dans bon nombre d’endroits. Aux Pays-Bas, à La Haye où elle vit. À Sommières dans le Gard, où elle passe ses vacances, avec sa fille de sept ans.

Citoyenne d’un monde dont elle a tout le loisir d’observer les merveilles et les méandres, cette Nîmoise de naissance, élevée à Vergèze, n’a pas que l’âme voyageuse. Elle n’hésite pas à traverser les continents, battre la route, pour défendre une cause qui lui tient particulièrement à cœur : les droits de l’homme.

"Tout accusé a droit à être défendu"

Et un principe tout aussi précieux à ses yeux, l’équité. "C’est à ce titre que j’estime que tout accusé a droit à être défendu", observe l’avocate internationale, qui a fait son droit à la faculté de Montpellier.

Du Cambodge, au Kosovo, du Rwanda, au Liban, elle a parcouru des kilomètres, souvent élu domicile sur ces terres, pour œuvrer comme consultante juridique auprès de l’avocat du barreau de Montpellier, Me François Roux, afin d’assurer la défense d’hommes que certains qualifient aisément de monstres.

Des dossiers qui scandalisent

Devant le tribunal pénal international de Tanzanie, tout d’abord, chargé de juger les responsables du génocide rwandais, où comparaissait Ignace Bagilishema, bourgmestre accusé de génocide. "Il a été acquitté, après que nous ayons effectué un travail minutieux de contre-enquête, entendu les témoins."

Puis, le Khmer rouge Douch, patron de la prison de Phnom Penh sous le régime de Pol Pot, où périrent et furent torturés des milliers de personnes. "Il a été condamné à 30 ans en première instance, a fait appel et a pris perpétuité."

À son retour de vacances, elle sera à La Haye, pour les procès de crimes de terrorisme perpétrés au Liban, dont l’attentat en 2005 qui a coûté la vie du Premier ministre libanais Rafic Hariri.

Humaniste et idéaliste

Héleyn Unac le sait. La fonction d’avocat, lorsqu’il se fait conseil du diable, fait grincer des dents. "Or, sans la défense il n’y aurait pas de procès en règle. Ce souhait est aussi exprimé par les victimes." Pour faire le deuil, dire l’inadmissible. "Quand on met à jour de tels faits, poignants, on espère ainsi que plus jamais ils ne se reproduiront", confie cette éternelle humaniste, qui se définit comme une "idéaliste".

Au fil de son parcours, la Gardoise a également soutenu la cause d’opprimés, notamment pour l’organisation pour la sécurité et la coopération en Europe : les femmes asservies dans le trafic d’humain au Kosovo, celles violentées par leurs conjoints.

"Dans cette tâche prenante, outre le fait que je voyage en permanence, j’aime le travail de recherche, d’enquête, saisir et comprendre le cheminement des hommes." Et se dire aussi qu’on est tellement peu de chose : "Nous ne sommes à l’abri de rien. Pas même de nos réactions face aux aléas de l’existence."

L’ANECDOTE : PAYS DE COCAGNE

Héleyn Unac a toujours été passionnée de voyages. "C’est peut-être pour cela que les termes de droit international m’ont d’emblée fasciné. Mais quand j’étais plus jeune, ce sont mes copines qui voyageaient, tandis que je faisais les saisons à La Grande-Motte."

Elle se souvient d’un poème qu’elle adorait réciter. "Invitation au voyage", de Baudelaire."Il me faisait rêver. Mon père le chantait en jouant de la guitare. Je m’y ressentais dedans. Le fait de partir, l’évasion." Le désir inconscient de voir du pays. "En essayant d’en saisir la signification, j’ai appris que Baudelaire évoquait les Pays-Bas, où je réside à présent et me sens bien." Le pays de Cocagne de cette grande aventurière.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article