Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par JMVN

Paris, 7 juillet 2011 (FH) – Deux célèbres avocats parisiens, Jacques  Vergès et l'ancien ministre des Affaires étrangères Roland Dumas, ont  confirmé jeudi lors d'une conférence de presse leur intention de porter plainte  contre le président français Nicolas Sarkozy, qu'ils accusent de crimes de guerre et crimes contre l'humanité" pour le bombardement de populations civiles en Libye.

Les deux avocats avaient annoncé fin mai dernier à Tripoli qu'ils comptaient déposer cette plainte à Paris, s'affirmant également prêts à prendre la défense du colonel Mouammar Khadafi s'il devait être traduit devant la Cour pénale internationale.

"C'est rare que l'on porte plainte contre un chef de l'Etat pour crimes contre l'humanité. Dans quinze jours, ce sera chose faite. Nous allons déposer une plainte très documentée au tribunal de Paris. Ce sera un livre également, qui restera", a annoncé Me Vergès.

"Qui est le va-t-en guerre ? C'est M. Nicolas Sarkozy. Nous sommes en pleine reconquête coloniale ! Si le général de Gaulle revenait, il s'arracherait les cheveux en voyant les nains qui lui succèdent. Ce sont des brigands, des voyous, des assassins, mais en même temps ils sont faibles. Tous ensemble contre les nains !", s'est enflammé l'avocat, âgé de 86 ans.

Pourfendeur réputé du colonialisme, Jacques Vergès a par ailleurs défendu en 1987 l'ancien chef de la Gestapo Klaus Barbie, condamné à la perpétuité pour crimes contre l'humanité. L'avocat français assure actuellement la défense de l'ancien président du Kampuchéa démocratique, Khieu Samphân, dont le procès s'est ouvert le 27 juin devant le Tribunal pour les Khmers rouges à Phnom Penh.

En pleine crise ivoirienne, Me Vergès s'était rendu en décembre 2010 à Abidjan avec l'ancien ministre socialiste et ancien président du conseil constitutionnel Roland Dumas, 89 ans, pour voler au secours de l'ancien président Laurent Gbagbo.


Le 10 juin, la fille du dirigeant libyen Aicha Kadhafi avait déposé une autre plainte à Paris pour crimes de guerre contre les militaires français intervenant avec l'Otan, le ministre de la Défense et le président de la République, suite à la mort le 30 avril à Tripoli dans un bombardement de l'un de ses enfants et de l'un de ses frères.

Cette plainte a été classée sans suite par le parquet de Paris.

FP/GF

 
© Agence Hirondelle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Monier Alain 08/07/2011 11:47



Bonjour,


         Je ne saisis pas leurs veritables intentions elles m'echappent. Si la france ne doit pas echapper a des critiques justifiees -intervention en Cote
D'Ivoire -, quel rapport avec M.KAdafy, la brochette de Kmeres assassins Tous deux assassins de leur propre Peuple, donc la criminalite reccurente est certaine. Le Courage de M.Dumas et Verges
est evident mais ne trainent t'ils l pas derriere eux une veille rancune, haine a l'encontre ,d'un pays  ou ils furent , c'est un constat, bien choyes malgre tout. Leur
demarche peut se justifier dans la mesure  ou tout pouvoir dans le monde a du sang sur les mains, et dans la mesure ou le pouvoir est concentre, la responsabilite incombe plus facilement a
un homme pour la decision. Mais en l'occurence c'est un coup d'epee dans l'eau, le tappage ne fera pas long feu tant il est irrealiste. Il y aura le fait que 2 figures non negligeables mais en
age d'ecrire leurs memoires,  s'agitent pour du vent. Cordialement Alain Monier