Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par La Tribune Franco-Rwandaise

Lt-Mutabazi-Yoweri.jpg

Des sources fiables de l’Ouganda indiquent que le lieutenant Joel Mutabazi, qui a travaillé en tant que corps du président Kagame pendant plus de 20 ans,a été enlevé entre les 16h00 et 17h00 la journée du 20 août 2013. Le témoin, qui a réussi à observer ce qui s’est passé, a déclaré qu’un groupe de cinq hommes est entré dans la maison du Lt Mutabazi, parmi eux se trouvaient deux policiers ougandais qui gardent normalement cette résidence que le HCR loue pour les personnes à risque d’être attaquées. Ces policiers sont venus avec trois autres hommes d’origine rwandaise. Parmi eux,  René Rutagungira, qui a servi dans l’armée rwandaise jusqu’à ce qu’il prenne réfuge en Ougandais, il  travaille « visiblement » sous couverture pour le gouvernement rwandais. Le témoin a expliqué que René Rutagungira tenait une arme de poing, mais que le Lt Mutabazi qui se cachait derrière la porte et a réussi à le maîtriser, « le tenant de sorte qu’ils ne pouvaient pas lui tirer dessus ». En fin de compte, l’un des intrus a pulvérisé une substance qui a affaiblit Mutabazi. Immédiatement, ils l’ont pris,  laissant sa femme derrière avec les enfants. Le Lt Mutabazi alias Tobulende a demandé l’asile en Ouganda après sa séquestration et torture l’année dernière. Il a dû d’échappé d’une prison rwandaise où il était détenu. Kalisa Innocent, ex-garde du corps du Président Paul Kagame, enlevé la semaine dernière à Kampala et probablement mort à l’heure actuelle. L’enlèvement du Lt Mutabazi fait suite à celui de Kalisa Innocent que Direct.cd rapportait la semaine dernière, et qui est pour l’instant « présumé mort », ainsi que celui de Aime Ntabana,  enlevé en mai de cette année. « Il est rapporté qu’il n’y a pas de doutes que ces enlèvements soient perpétrés par le réseau de renseignements rwandais », affirme une source Ougandaise sous couvert de l’anonymat. Il y a dix jours, une réunion de la « Haute Commission » rwandaise aurait été tenue en lieu secret en Ouganda. Le Colonel Dan Munyuza, vice-commissaire de police Ougandaise, le lieutenant-colonel Franko Rutagengwa qui est à la tête l’agence rwandaise de renseignements militaires, le général de division Frank Mugambage, ambassadeur rwandais en Ouganda et plusieurs autres responsables militaires rwandais y auraient pris part. Pendant ladite réunion, la « Haute commission » avait pris entre autres comme décision de procéder à l’arrestation de tous les réfugiés rwandais soupçonnés de collaborer avec l’opposition au Président Kagame en Ouganda. Le Lt Mutabazi et sa famille étaient déjà victimes d’une attaque l’année dernière où des assaillants avaient « mitraillé » leur maison. Mutabazi et sa famille ont dû être déplacés de l’endroit où ils vivaient à Kasangati (Kampala), selon des sources policières. Ils ont par la suite été placés dans cette maison supposée sécurisée par le HCR, avant les événements du hier. Le président Paul Kagame et ses machines à tuer rendent donc toute la sous-région instable. L’audace de Kagame a déjà été démontrée par la tentative d’assassinat contre le général Kayumba, ancien Chef d’Etat-Major de l’armée rwandaise, en Afrique du Sud pendant la Coupe du monde de football de 2010. La principale question qui reste maintenant sans réponse est de savoir comment plus de cinq personnes sous la protection de la Convention de Genève ont toutes été tuées ou enlevées ? Kagame est-il si fort ? La Rédaction, Direct.cd 


Un article de Direct.cd Lisez la version originale ici: Exclusif – Un autre ex-garde du corps de Kagame kidnappé en Ouganda | Direct.cd

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article