Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par JMV Ndagijimana

bernard_desgagne.jpg

Bernard Lugan réagit à la visite de Sarkozy au Rwanda

J'aimerais savoir pourquoi le public en général n'a pas droit à des explications aussi claires que celles qui sont données par Bernard Lugan, au sujet du drame rwandais. Le public n'a droit qu'à de l'occultation systématique. Bernard Lugan est témoin expert au Tribunal pénal international pour le Rwanda. À l'instar d'autres experts de la question, il est ignoré par les grands médias.

Au Québec, en particulier, il est à prévoir, à l'approche des cérémonies commémoratives du génocide de 1994, en avril, que Radio-Canada, Le Devoir et d'autres organes de presse sous influence vont reprendre de plus belle la propagande du régime du FPR, qui consiste à entretenir l'histoire convenue du «génocide des Tutsis» pour mieux dissimuler les crimes incommensurables de ce régime. Les micros vont se tendre vers les Dominique Payette, les Roméo Dallaire, les Gil Courtemanche, les Colette Braeckman et les quelques autres alliés objectifs de Paul Kagame faisant partie des sempiternels chouchous de Radio-Canada, pour qu'ils répètent les mêmes mensonges. Nous allons encore entendre les mêmes accusations de négationnisme et de révisionnisme contre ceux qui ne font que réclamer la vérité et la justice. Pendant ce temps, Kagame poursuivra sa répression impitoyable, notamment contre ses opposants politiques, comme Victoire Ingabire Umuhoza, dont le parcours actuel est ignoré par les médias.

J'accuse ces médias sous influence qui bâillonnent les experts comme Bernard Lugan d'être ni plus ni moins que des complices du plus grand criminel que l'humanité ait connu depuis Hitler: Paul Kagame. 

J'accuse ces médias, qui ne cessent de se montrer des plus complaisants envers les pantins de l'Empire étasuniens que sont Roméo Dallaire et Louise Arbour (soupçonnée de complicité pour détruire des preuves dans un procès criminel), d'être l'une des causes importantes des souffrances énormes qu'endurent les Rwandais depuis 1990 et les Congolais depuis 1996. Ces médias sont d'une hypocrisie indicible lorsqu'ils se drapent dans la vertu en nous parlant des femmes violées au Congo. Six-millions de personnes sont déjà mortes parce que ces médias, au Québec, ont fait preuve d'une complaisance criminelle envers le FPR et ses marionnettes au Congo, trop occupés qu'ils sont à faire du potinage aux ordres de leurs puissants maitres, Desmarais et consorts. 

J'accuse ces médias de n'avoir su faire autre chose qu'entretenir l'histoire convenue et bénir la justice factice d'Ottawa, qui a condamné un innocent, Désiré Munyaneza, en accréditant sans aucun discernement les montages judiciaires de Kigali et en soustrayant à l'avance les faux témoins envoyés par le FPR à toute poursuite pour parjure.  

J'accuse ces médias, en particulier Radio-Canada, d'avoir accrédité à plusieurs reprises la propagande de Kigali, notamment lors de la publication des grossiers tissus de mensonges qu'ont été les rapports Mucyo et Mutsinzi. Radio-Canada a systématiquement occulté les analyses qui ont révélé, sans l'ombre d'un doute, la nature mensongère de ces rapports.

Et on nous dira après que l'humanité doit se souvenir pour ne pas répéter les erreurs du passé. Quelle ignominie!

Regarder l'entrevue avec Bernard Lugan

 

Liste non exhaustive d'experts, de juristes, de journalistes et de témoins de premier plan bâillonnés, censurés ou marginalisés par Radio-Canada et d'autres médias sur la question de l'Afrique des Grands Lacs

Willy Claes

Benoît Colomba

Raphaël Constant

Pierre Crépeau

Serge Desouter

Peter Erlinder

Patrick Forestier

Florence Harmann

Michael Hourigan

Gabriel Lomont

Bernard Lugan

Luc Marchal

Fernando Andreu Merelles

Gaspard Musabyimana

Jean-Marie Vianney Ndagijimana

John Philpot

Robin Philpot

Terry Pickard

Carla Del Ponte

Filip Reyntjens

Hubert Sauper

Paul Skolnik

Susan Thomson

Marie-Béatrice Umutesi

Peter Verlinden

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article