Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par La Tribune Franco-Rwandaise

Michel Gbagbo à son arrivée au siège du FPI (Front populaire ivoirien) après sa mise en liberté provisoire, mardi 6 août 2013.
Michel Gbagbo à son arrivée au siège du FPI (Front populaire ivoirien) après sa mise en liberté provisoire, mardi 6 août 2013. AFP PHOTO / SIA KAMBOU

Par RFI

« Ma libération est un pas positif, c'est incontestable », a déclaré Michel Gbagbo, le fils de l'ex-président ivoirien, après sa mise en liberté provisoire mardi 6 août. L'homme fait partie des 14 personnalités proches de l'ancien président détenues depuis la crise post-électorale et libérées provisoirement. Michel Gbagbo, qui n'a jamais assumé de fonction officielle quand son père était au pouvoir, se dit prêt à oeuvrer pour la réconciliation, qui reste un long processus, dit-il cependant.

Michel Gbagbo

Fils de l'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo

Nous avons des milliers de personnes en exil, des centaines de comptes bloqués pour des raisons politiques [...] Il y a encore beaucoup de travail à faire pour aller vers la réconciliation. [Mais] tous les citoyens et les personnes de bonne volonté doivent travailler à la paix et à la réconciliation.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Monier Alain 10/08/2013 08:00


Bonjour,


         La necessite de la reconciliation est evidente, mais cela est il possible lorsque le pouvoir est detenu par un homme qui a utilise la forfaiture
pour s'y hisser, qui n'a cesse de pourchasser toutes oppositions. M.Ouattara est veritablement un obstacle. Cordialement Alain Monier