Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par FRANCE-RWANDA TRIBUNE

ADO-et-HKB-10-11-10_0.JPGAlassane Ouattara (G) avec Henri Konan Bédié, le 10 novembre 2010.

RFI / Norbert Navarro

Par RFI

En Côte d’Ivoire, une semaine après la dissolution surprise du gouvernement dominé par la coalition du RHDP (Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix), le président Alassane Ouattara a rencontré ce lundi 19 novembre l'ancien chef de l'Etat Henri Konan Bédié, son principal allié, en vue de former un nouveau cabinet. Une coalition qui a connu quelques couacs ces derniers mois.

Annoncée dès le lendemain de la dissolution du gouvernement, le tête-à-tête entre Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié aura duré moins d’une heure. Le chef de l’Etat et l’ancien président ivoiriens n’ont fait aucune déclaration à la presse après leur rencontre.

Ont-ils dissipé le malaise suscité par la dissolution surprise du gouvernement mercredi dernier ? Se sont-ils entendus sur le nom du prochain Premier ministre, qui devrait être issu du PDCI, en vertu d’un accord tacite de coalition ? Et plus largement sur la composition du prochain cabinet ?

C’est toujours l’incertitude. Un proche du chef de l’Etat ivoirien affirme que la rencontre s’est bien passée. Du côté d’Henri Konan Bédié, son entourage disait lundi soir ignorer ce que les leaders des deux principales composantes de l’alliance RHDP se sont dits.

Au RDR comme au PDCI, on estime que l’alliance RHDP est encore solide. Mais le renvoi du gouvernement formé en mars, officiellement pour manque de solidarité des députés du PDCI, a ravivé une plaie ouverte en juin dernier : l’ancien parti unique avait sévèrement critiqué le RDR, soupçonné de volonté de gestion hégémonique du pouvoir. Accusation qui avait été rejetée par le parti d’Alassane Ouattara.

Le président ivoirien poursuit ses consultations. Mais comme la survie de l’alliance RHDP est en jeu, des ténors du RDR et du PDCI assurent qu’il n’y aura pas d’ouverture aux pro-Gbagbo dans le prochain gouvernement.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article