Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par IBUKABOSE

Couv_livre-Enoch-Ruhigira.jpgENOCH RUHIGIRA : « LA FIN TRAGIQUE D’UN REGIME PAR»

PARU AUX EDITIONS LA PAGAIE, 2011.

Commentaires d'Edouard Karemera, ancien Ministre

La disparition de la scène politique rwandaise de l’ancien directeur de cabinet du président Habyarimana dès le lendemain de l’assassinat de son patron et son silence prolongé ont été diversement interprétés par les Rwandais et dans les cercles des étrangers intéressés par le dossier de la tragédie rwandaise1. Son témoignage était crucial et attendu impatiemment. Son livre, « La fin tragique d’un régime », publié dernièrement aux éditions La pagaie répond adéquatement à mon attente et mérite d’être salué : « Isagiye cyera, ibyara nkuru2 ». Mais, pour être sincère et complet, je devrais tout de suite ajouter: « Il était temps ».

Il était juste temps que ce témoignage soit disponible pour que mes avocats puissent l’évoquer lors des plaidoiries finales dans mon procès qui vont avoir lieu devant la Chambre III du Tribunal Pénal International pour le Rwanda ici à Arusha, dans moins d’un mois. Grande aurait été ma frustration de ne pas verser aux débats, le témoignage du plus proche collaborateur du Président Habyarimana pendant la période cruciale de son régime. Le Tribunal dispose là d’une pièce de taille dans le décryptage et l’écriture de l’histoire de la tragédie rwandaise3.

Dans son livre, Enoch Ruhigira confirme beaucoup de vérités que bien d’autres avant lui avaient soutenues sans pour autant convaincre pour diverses raisons. Accusés, ils sont facilement soupçonnés de vouloir mentir pour se disculper. Ils ne jouissent pas de la même autorité que ce collaborateur immédiat qui a assisté à toutes les audiences et pris note de tous les entretiens du président avec les divers acteurs rwandais, les diplomates et les autres hôtes du Rwanda pendant cette période capitale. Surtout, ils n’ont pas pu exhiber les documents inédits auxquels le public a enfin accès grâce à la publication de son témoignage par Enoch Ruhigira.

Enoch Ruhigira promet de nous livrer, dans le deuxième volume en préparation, le condensé des audiences du Président Habyarimana à partir de février 1993 jusqu’en mars 19944. Comme je le connais, cette promesse est une dette que Ruhigira se fera le devoir d’honorer dans des délais raisonnables. En tant que témoin et parfois acteur dans certains des événements qui nous sont déjà restitués, mais surtout en tant qu’ami et collègue de longue date5, je me compte parmi les lecteurs susceptibles de formuler une appréciation éclairée sur l’ouvrage de Ruhigira. C’est à ce double titre que je livre aujourd’hui mes commentaires.

Télécharger le document intégral

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article