Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Le blog de Jean-Marie Ndagijimana

Communiqué de presse

 

23/02/2013- Au cours du siècle dernier, l'histoire du Rwanda a été caractérisée par les divisions et les guerres destructives. Les Rwandais se sont affrontés et ont endeuillé tué des enfants et de membres des familles de leurs frères et sœurs.

Les racines d'un tel drame ont pour noms la soif exacerbée du pouvoir, la mauvaise gouvernance basée sur la terreur, la discrimination ethnique, régionale, la pratique de l'injustice, de la dictature, le non respect des droits de l'homme et la persécution des populations taillables et corvéables à merci. 

Dans l’ensemble, les citoyens rwandais sont privés de liberté d'opinion et d'expression pour contribuer à la construction de leur pays. Bien au contraire certains sont soit jetés en prison, soit assassinés, d'autres sont contraints à l'exil.

Les massacres ont atteint leur point culminant pendant la guerre de 1990 à 1994 au cours de laquelle les  parties belligérantes ont poussé leurs partisans à massacrer leurs compatriotes pour des raisons ethniques, régionales, idéologiques ou politiques, rompant ainsi le pacte séculaire conclu par nos ancêtres. 

Cette hécatombe s’est poursuivie jusqu’à dépasser les frontières géographiques du pays à telle enseigne que le régime en place a pourchassé et massacré les réfugiés rwandais dans leurs pays d’accueil. Cette situation est inédite dans l’Histoire du Rwanda.

Devant ce constat accablant, les initiateurs du projet sont convaincus que le retour à une paix durable passe inéluctablement par un processus de réconciliation et la conclusion d’un nouveau pacte d’unité nationale.

Dans cette perspective, il est constitué un Comité pour l’Unité, la Paix et la Réconciliation au Rwanda. Il s’agit d’un organe neutre et indépendant des pouvoirs publics, épaulé par des conseillers et des médiateurs expérimentés, neutres, reconnus pour leur honnêteté, leur intégrité, leur impartialité et leur esprit de justice.

Parmi les personnalités ayant accepté de soutenir l’initiative de réconciliation en qualité de médiateurs, figure Sa Majesté le Roi Kigeli V Ndahindurwa. Les membres du Comité de Réconciliation saisissent cette occasion pour lui témoigner leur profonde gratitude et exprimer leurs vifs remerciements à l’ensemble de l’équipe de médiation, aux organisations politiques et de la société civile, ainsi qu’à tous ceux qui se sont associés, sous diverses formes, à cette importante initiative.

Le Comité de Réconciliation invite tous les Rwandais épris de paix et d'unité, quelle que soit leur origine  ethnique ou régionale, qu'ils vivent au Rwanda ou à l’étranger, à soutenir et à prendre une part active au processus de pardon et de réconciliation à venir, pour la construction d'un Rwanda nouveau caractérisé par une gouvernance qui protège tous les citoyens du pays avec équité et justice, et dans lequel les droits de chaque individu sont assurés, selon des règles démocratiques garantissant la paix, l’unité et le développement.

 

Pour le Comité de réconciliation,

 

Ndagijimana Jean-Marie Vianney (sé)

Matata Joseph (sé)

Sisi Évariste (sé)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article