Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par La Tribune Franco-Rwandaise

Le vice-président burundais démissionnaire Térence Sinunguruza .
Le vice-président burundais démissionnaire Térence Sinunguruza .
Reuters/Brendan McDermid

Par RFI

Au Burundi, Térence Sinunguruza, premier vice-président issu du parti Uprona, le principal parti tutsi de ce pays, a démissionné hier, au bout d’un long bras-de-fer avec son parti. Uprona qui l’accuse de privilégier ses propres intérêts, avait demandé au président, issu du principal parti hutu du Burundi, de le démettre.

Pour Térence Sinunguruza, le 14 octobre fut une folle journée qui conduisit ce politicien chevronné à rendre son tablier, alors qu’il jurait du contraire publiquement, il y a à peine deux jours.

Depuis une vingtaine de jours, son parti Uprona tentait d’obtenir le départ de Sinunguruza,  premier vice-président burundais. Mais ce dernier ne voulait rien entendre, d’autant que ses proches juraient qu’il avait le soutien du président Pierre Nkurunzia, bien silencieux jusqu’ici.

Lâché

Mais tout a basculé hier, lorsque le porte-parole du chef de l’Etat burundais a annoncé publiquement que Pierre Nkurunziza appelait le premier vice-président « à prendre ses responsabilités », avant de le menacer, de manière à peine voilée, de le démettre dans le cas contraire.

Lâché par le président Nkurunziza, très impopulaire au sein de son parti, Térence Sinunguruza a cette fois compris très rapidement que les jeux étaient déjà faits. Après avoir assisté à une cérémonie officielle aux côtés de Pierre Nkurunziza dans la matinée, Térence Sinunguruza lui a envoyé sa lettre de démission hier en milieu d’après-midi. 

Remaniement

Confronté à une grave crise économique dans ce pays, le président burundais va profiter de cette opportunité pour procéder à un vaste remaniement ministériel.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article