Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Rédaction F-R-T

Agence Belga

Après l'expulsion d'un militaire belge par le gouvernement de Kigali, l'ambassadeur du Rwanda à Bruxelles est convoqué au cabinet du ministre belge des affaires étrangères pour fournir des clarifications.

reynders avec kagameDidier Reynders en compagnie de Paul Kagame

"Comme j'ai déjà eu l'occasion de le préciser, nous avons, de commun accord avec le département de la Défense, décidé que l'ambassadeur du Rwanda à Bruxelles serait convoqué à mon cabinet pour faire part de mon 'étonnement' face à cette décision dont j'ai pris acte, mais que je considère comme 'injustifiée', et afin de lui demander des 'clarifications'", a rappelé le ministre. "Je puis vous confirmer que cet entretien est justement prévu à mon cabinet cet après-midi", a-t-il précisé.

Didier Reynders a ajouté qu'il ne pouvait pas se prononcer "sur les raisons, politiques ou autres, qui sont derrière cette décision souveraine du Rwanda", soulignant que, considérée comme "inamicale" par la Belgique elle n'en relevait pas moins des "droits et usages diplomatiques prévus par la Convention de Vienne".

Le chef de la diplomatie belge a confirmé que l'attaché en question avait été jugé "persona non grata" dans une note verbale, à Kigali.

Le ministre a indiqué qu'à sa connaissance, aucun successeur n'avait été désigné après son retour.

Il a également assuré que "toutes les mesures" avaient été prises permettant de continuer à garantir la sécurité des Belges au Rwanda.

Exécutée il y a quelques jours, la décision d'expulser un militaire belge a été prise deux mois après la suspension de la coopération militaire avec le Rwanda, mis en cause par l'ONU pour son soutien à une rébellion active dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC) voisine.

Belga

http://www.rtbf.be/info/belgique/detail_expulsion-d-un-militaire-belge-l-ambassadeur-rwandais-convoque?id=7918726

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article