Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par La Tribune Franco-Rwandaise

http://www.bienpublic.com/sport-local/2013/11/17/veni-vidi-disi le 17/11/2013 Georges Santos 

ATHLÉTISME. - SEMI-MARATHON DE LA VENTE DES VINS DES HOSPICES DE BEAUNE.Veni, vidi, Disi

Disi-Dieudonne-athlete.jpg

Dieudonné Disi a porté son attaque au 10è kilomètre face à un Willy Nduwimana qui a dû

s’avouer vaincu. Photo Philippe Bruchot

Aligné pour la première fois sur le semi-marathon de Beaune, le Rwandais Dieudonné Disi a pris, hier, le meilleur sur le vainqueur sortant.

On avait appris à connaître les athlètes burundais et ougandais, il faudra désormais se souvenir des sympathiques coureurs du Rwanda et plus particulièrement de Dieudonné Disi qui s’est offert, hier après-midi au Forum des Sports de Beaune, son premier succès sur le semi-marathon de la Vente des Vins des Hospices de Beaune, pour sa première participation en Bourgogne.

Pour un coup d’essai, c’est un coup de maître qui n’a toutefois rien d’une surprise pour un athlète renommé et au palmarès bien fourni. À 33 ans, Dieudonné Disi a déjà derrière lui plusieurs participations aux championnats du monde de semi et de marathon, mais aussi aux Jeux olympiques (deux fois), et même une récente troisième place aux championnats d’Afrique de semi-marathon. Et l’on ne parle même pas de sa victoire en 2009 sur Marseille-Cassis ou de son récent succès au semi-marathon de Lille en août dernier (1h04’06’’).

Vainqueur en 1h08’05’’, le coureur du Rwanda ne s’est toutefois pas promené sur les 21,1 km du parcours beaunois, trouvant un adversaire à sa mesure, le Burundais Willy Nduwimana, vainqueur ici même lors de l’édition 2012.

La course allait vite se résumer en un duel entre les deux hommes. Dès le kilomètre 3, ils portaient une première attaque, et leurs adversaires, emmenés par Philippe Rémond, Andrew Liston et Vincent Vassard, ne parvenaient pas à contrer.

À 17 kilomètres de l’arrivée, la victoire se jouait déjà entre les deux coureurs africains qui allaient dès lors se relayer jusqu’à mi-parcours pour mettre de la distance avec leurs poursuivants.

Nizigiymana enfin première

C’est d’ailleurs le moment que choisissait Dieudonné Disi pour placer à son tour une banderille à laquelle Willy Nduwimana ne pouvait répliquer. « On avait décidé de partir ensemble et vite pour jouer la victoire sur la fin », expliquait le vainqueur 2012, « Malheureusement pour moi, j’étais fatigué à cause du manque d’entraînement, j’ai dit à Dieudonné de partir seul ».

Le Rwandais ne se faisait pas prier et prenait une avance d’une centaine de mètres qu’il conservait jusqu’au bout pour s’imposer avec un écart de 27 secondes sur Nduwimana. « C’est dommage qu’on n’ait pas pu terminer ensemble », soulignait Dieudonné Disi, « c’était quand même un parcours difficile surtout qu’il faisait très froid ».

Du côté des féminines, on s’attendait à un duel russo-africain, il a bien eu lieu mais a tourné à l’avantage de la Burundaise Godeliève Nizigiymana et de l’Ougandaise Immaculate Chemutaï face à la Russe Elza Kireeva. La Burundaise appréciait en tout cas de s’imposer enfin sur le semi-marathon : « Je suis vraiment contente car j’ai terminé plusieurs fois deuxième ici, notamment face à mon amie Immaculate ».

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article