L'écrivain Pierre Péan a été relaxé en appel, mercredi, des poursuites de provocation à la discrimination raciale pour son livre sur le génocide rwandais, "Noires fureurs, blancs menteurs", publié en 2005. "C'est une victoire pour la liberté d'expression", s'est félicitée son avocate Me Florence Bourg. L'éditeur Claude Durand a également été relaxé.


L’arrêt pertinent de la Cour d’Appel peut être téléchargé sur le site de France-Rwanda-Tribune en cliquant sur ce lien

Tag(s) : #France-Rwanda
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog