Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par JMVN

FONDATION IBUKABOSE

 

MEMOIRE POUR TOUS

 

Email : ibukabose@yahoo.fr

 

Communiqué n° IB/0510/2

 

Dans une interview au journal Monitor, le président rwandais Paul Kagame, parlant de Madame Victoire Ingabire Umuhoza, candidate aux élections présidentielles, avait déclaré, le 23 mai 2010, que « cette femme ira certainement où elle devrait déjà être. Elle a été chargée par la cour de justice, elle est maintenant dehors sous caution mais les accusations sont très graves et vérifiées."

La Fondation Ibukabose-Mémoire pour tous a dénoncé cet abus de langage et de pouvoir dans son communiqué n° IB/0510/1 du 25 Mai 2010.

Vingt-quatre heures plus tard, les prévisions du chef de l’état rwandais sont en passe de se réaliser.

La Fondation Ibukabose-Mémoire pour tous vient d’apprendre en effet que le président Paul Kagame avait formellement demandé aux magistrats en charge du dossier de Madame Ingabire de passer à la vitesse supérieure. C’est ainsi qu’hier dans l’après midi, une convocation a été remise à Madame Victoire Ingabire Umuhoza, lui enjoignant de se présenter au Parquet Général de Kigali le Jeudi 27 mai 2010 à 14 heures.

Notre source d’information précise que les magistrats auraient reçu de Paul Kagame des instructions expresses de procéder à l’arrestation et à l’incarcération de la présidente des FDU-INKINGI, à la veille du voyage en France du président rwandais. Rappelons que Madame Ingabire a toujours rejeté les charges criminelles que le président Kagame veut la forcer à avouer, à la manière de ce qui se passe dans les tribunaux Gacaca.

Comme elle n’a cessé de le faire, la Fondation Ibukabose-Mémoire pour tous condamne les méthodes maffieuses utilisées par Paul Kagame pour empêcher sa principale opposante politique de participer pacifiquement aux élections présidentielles prévues dans moins de trois mois au Rwanda.

Il s’agit là d’une forme de harcèlement moral et physique insupportable et une violation grave des droits humains de Madame Ingabire.

La Fondation Ibukabose-Mémoire pour tous demande instamment aux gouvernements des pays démocratiques, en particulier aux puissances membres du Conseil de sécurité de l’ONU, aux organisations non gouvernementales de protection des droits de l’homme, d’exercer des pressions multiformes sur le régime du président Paul Kagame afin qu’il mette fin aux harcèlements judiciaires, aux intimidations et aux violences physiques qu’il fait subir à la présidente des FDU-INKINGI, pour l’empêcher de participer librement aux élections présidentielles prévues en août 2010.

La Fondation Ibukabose-Mémoire pour tous lance un appel pressant au Chef de l’état français, Monsieur Nicolas Sarkozy, afin qu’il reconsidère l’accueil en France du président rwandais au moment même où les opposants politiques de ce pays subissent les pires violences et les pires harcèlements physiques et psychologiques intolérables par une démocratie comme la France.

 

Fait à Paris le 26 mai 2010

 

Pour la FONDATION IBUKABOSE-MEMOIRE POUR TOUS

Ambassadeur Jean-Marie Vianney NDAGIJIMANA

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article