Publié par Rédaction F-R-T

Le titre "La France a-t-elle participé au génocide rwandais ?" ne passe pas inaperçu. Il est déjà très commenté sur les forums Internet fréquentés par les Rwandais ou tous ceux qui s'intéressent pas à l'action de la France en Afrique en général et au Rwanda en particulier. Ci-après un extrait tiré d'un échange entre forumistes.

Le premier commentaire a émané de Monsieur Michel Niyibizi, résidant en Belgique.

Après "Kagame a sacrifié les Tutsi", l'Ambassadeur Jean Marie Vianney vient de publier un autre livre très intéressant intitulé "La France a-t-elle participé au génocide rwandais ?" Cet ouvrage répond point par point, avec tous les documents de preuve à l'appui, toutes les questions que quiconque se poserait au sujet de cette participation supposée de la France dans la tragédie rwandaise. Le livre, qui se lit d'un seul trait, est bien écrit sous forme d'une histoire continue et raconte les évènements tels qu'ils se sont déroulés. Ce document utile et agréable à lire compte 180 pages et ne coûte que 20euros.

Pour le moment, la commande se fait auprès de l'auteur.

Bonne lecture!

 Michel Niyibizi

 

De : collectif.afriqueaction réagissant à l'article de Michel Niyibizi

13 Dec 2012
 

Et quelle est la réponse à la question?
En bref, svp,  pour nous donner envie de le lire et l'acheter.....
Merci d'avance.
CAA

 

De : pierre foucher

répondant au Collectif.afriqueaction


Vendredi 14 décembre 2012
 

Je dirai simplement que c'est là le meilleur ouvrage écrit sur le sujet par un homme qui, tout au long du drame rwandais - à supposer que ce drame ait pris fin en 1995 - a été le mieux placé pour observer les relations franco rwandaises.
 
Pour le reste: à vous de vous faire une idée


 
POUR ACQUERIR CE LIVRE
 Pour ceux que cela intéresse, ce livre est déjà disponible en vente sur internet. Cliquer sur le lien suivant pour le commander :

Vente chez l'éditeur et en librairies :

1. Editions la Pagaie, B.P. 36535 - 45065 Orléans Cdex 2. Pour connaître les conditions spéciales Noël et Nouvel An 2012, envoyez un email à editionslapagaie@yahoo.fr ou à jeanmarie.ndagijimana@gmail.com

2. France :
Les commandes peuvent être faites auprès de votre libraire habituel, mais spécialement dans les points de vente suivants :
- Réseau FNAC (sur commande)
-  Librairie ERASMUS, 28, Rue Basfroi,  75011 Paris
- Librairie Harmattan, 16 rue des Ecoles, 75005 Paris
- Librairie des écoles, 74, Avenue Thiers, 93340 LE RAINCY
- Librairie KLEBER, Service Collectivités, 1 rue des Francs-Bourgeois, 67000 STRASBOURG

3. Belgique :
- Librairie U.O.P.C de Bruxelles (Avenue Gustave Demey 14-16 Métro : Ligne 1A station Herrmann-Debroux B-1160 Bruxelles Bus, Tram : 34 - 41 - 42 - 72 - 94 Tel: 02/648 9689 Bus Tec Lignes : C, E, 341, 343, 344, 345, 348, 349 Fax: 02/648 61 72 Train : Delta)  
- Librairie Agora, Place Agora 11, 1348 Louvain-la-Neuve
- Librairie Molière, Boulevard Tirou, 686000 Charleroi

4. Luxembourg : Librairie Ernster, 27 Rue du Fossé,  1536 Luxembourg,

 

5. Suisse : Librairie Albert le Grand - Rue du Temple 1 - Case postale 928 - 1701 Fribourg

Eléments à fournir au libraire en cas de commande :
Titre : LA FRANCE A-T-ELLE PARTICIPÉ AU GÉNOCIDE RWANDAIS?
Auteur : Jean-Marie NDAGIJIMANA* 
Éditions la Pagaie, 184 pages. ; date parution : 5 novembre 2012,
ISBN : 9782916380124
Prix : 20€
Nombre de pages : 184
Ci-joint la 1ère de couverture. 
 
Résumé 
De partout fusent des réquisitoires contre la France, l’accusant d’avoir fait et défait l’histoire dramatique d’un petit pays d’Afrique centrale, le Rwanda. Les uns regrettent que la France n’ait pas agi assez vite et efficacement pour contrer le génocide de 1994, tandis que d’autres lui reprochent un engagement excessif. D’aucuns vont jusqu’à prétendre que son soutien militaire au Rwanda aurait constitué un encouragement au génocide tutsi. D’autres affirment que ce génocide aurait pu se produire dès 1991, lorsque le FPR a lancé sa deuxième offensive et occupé les préfectures du Nord,  si la France n'était pas alors intervenue. Quel fut donc le rôle de la France dans la guerre du Rwanda, commencée en octobre 1990,  qui se transforma en folie meurtrière collective à partir du 6 avril 1994 ? Que fit la France, mandatée par l'ONU, pour aider ce pays à éviter l’apocalypse ? Qu’aurait-elle dû faire qu’elle n’a pas fait ? Et  les autres puissances occidentales ? Pourquoi, dix-huit ans plus tard, la France est-elle, seule, l’objet d’accusations de complicité de génocide de la part du gouvernement rwandais actuel et de ses alliés ? La France de Mitterrand et Balladur a-t-elle vraiment participé au génocide des Tutsi ? 
   
L’auteur : 
Jean-Marie Ndagijimana était Ambassadeur du Rwanda à Paris d’octobre 1990 à avril 1994. Au cours de cette période, il a, à ce titre, a suivi de près l’engagement de la France au Rwanda  dans tous les domaines. A travers ce nouveau livre, M. NDAGIJIMANA livre son témoignage sur l'action de la France dans son pays.
 
Du même auteur :  
Bujumbura mon amour, 2005 : Éditions la Pagaie, ISBN 2-916380-00-0
Rwanda : dialogue national d’outre-tombe, 2005 : Éditions la Pagaie, ISBN 2-916380-01-9
Paul Kagame a sacrifié les Tutsi, 2009 : Éditions la Pagaie, ISBN 978-2-916380-07-0
How Paul Kagame deliberately sacrificed the Tutsi, 2010: Éditions la Pagaie, ISBN 978-2-916380-08-7
Le livre Paul Kagame a sacrifié les Tutsi sera bientôt disponible en langue Kinyarwanda.
 
Cordialement,
______________________________________________________________________________________________
Article publié sur http://www.france-turquoise.fr/

LA FRANCE A-T-ELLE PARTICIPE AU GENOCIDE RWANDAIS ?

Cette question (dont France-Turquoise connaît la réponse) continue de revenir régulièrement dans l’actualité médiatique plus de vingt ans après le début du drame rwandais.

Monsieur Ndagijimana la pose aussi, lui qui fut ambassadeur du Rwanda à Paris de 1990 à 1994, et dont on se rappelle un autre ouvrage paru en 2009, « Paul Kagame a sacrifié les Tutsi ». Mais c’est pour y répondre et y répondre clairement.

Il reprend l’un après l’autre les griefs et les accusations qui reviennent de manière récurrente dans les médias stipendiés et les livres complaisants. Partant de sa connaissance intime du dossier jusque dans ses parties les plus confidentielles, de documents officiels, de témoignages irréfutables et d’une analyse logique des mécanismes de la crise, il démonte ces insinuations et accusations calomnieuses dont il montre bien in fine qu’elles sont le fruit de l’agitprop de l’actuel régime rwandais qui assure sa survie par le mensonge et la fabrication de faux témoignages.

Non, la France n’a pas essayé de maintenir quoi qu’il en coûtât un régime autoritaire à la tête du Rwanda. Au contraire, elle l’a conduit au dialogue avec l’opposition et au multipartisme.

Non, Turquoise n’a pas eu pour objectif d’arrêter l’avancée du FPR et n’a pas servi à protéger les « génocidaires ». L’opération a sauvé des vies humaines.

Laissons la conclusion à Monsieur Ndagijimana :

« Ceux qui en France mettent en cause la mission Turquoise seraient mieux inspirés de se poser les quelques questions suivantes :

- Quel autre pays, quelle autre puissance, a fait autant ou mieux que la France au cours de la même période ? Les Etats-Unis, l’Allemagne ? La Belgique, ancienne puissance tutrice ? La Chine ? La Russie ? Non, aucun autre pays n’a levé le petit doigt pour sauver ne fût-ce qu’un Rwandais.

-  Pourquoi la France a-t-elle été seule au Rwanda au contraire de certaines autres puissances aujourd’hui promptes à présenter des excuses publiques pour leur inaction coupable ?

-  Et si la France avait eu la même attitude que la Belgique, que les USA, la GB, l’Allemagne, la Chine, la Russie ? Et si les Rwandais avaient été totalement abandonnés à eux-mêmes, que ne diraient pas aujourd’hui les experts de la dernière heure ?

-  Que seraient devenus les dizaines de milliers de Tutsi sauvés des griffes de miliciens Interhamwe si la mission Turquoise n’était pas intervenue ? La réponse est sans appel : ils auraient malheureusement connu le même sort que les centaines de milliers d’autres Tutsi tombés sous les machettes de génocidaires comme partout ailleurs dans le pays. »

 

Michel Fruchard

Commenter cet article

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog