Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par JMV Ndagijimana

LIBREVILLE (AFP) — Quinze chefs d'Etat au moins ainsi que plusieurs chefs de gouvernement assisteront mardi aux obsèques du président du Gabon Omar Bongo Ondimba, dont le décès a été annoncé le 8 juin, a appris l'AFP auprès du protocole de la présidence.

Les présidents du Bénin, du Burkina Faso, du Burundi, du Cameroun, de Centrafrique, du Congo-Brazzaville, de République démocratique du Congo (RDC), de France, de Guinée équatoriale, du Mali, du Sénégal, de Sao Tomé, du Tchad et du Togo ont annoncé leur déplacement, a affirmé le chef du protocole de la présidence, Antoinette Ndoh.

"La liste n'est pas exhaustive", d'autres chefs d'Etat pouvant également décider de faire le déplacement, a précisé Mme Ndoh. "Plusieurs Premiers ministres" et de nombreux ministres ou responsables politiques étrangers sont également attendus en même temps que des personnalités du monde culturel ou économique.

Les présidents congolais Denis Sassou Nguesso, également beau-père du président défunt, centrafricain, François Bozizé, et togolais, Faure Gnassingbé sont déjà sur place. Le président français Nicolas Sarkozy, accompagné d'une importante délégation, devrait, lui, arriver tôt dans la matinée mardi.

Quelque 350 journalistes et techniciens dont une centaine d'étrangers, des français pour la plupart, ont été accrédités pour l'évènement qui sera retransmis en direct dans plusieurs pays.

Les délégations étrangères se recueilleront devant le cercueil au Palais présidentiel entre 09h00 et 10h00 locale (08H00 et 09h00 GMT). Un culte oecuménique aura ensuite lieu à 10h avant des oraisons funèbres prononcées par le Premier ministre Jean Eyeghé Ndong, le président de l'Assemblée nationale Guy Nzouba, la présidente intérimaire Rose Francine Rogombé et en dernier par un membre de la famille Bongo, toujours selon Mme Ndoh. L'identité du membre de la famille qui prononcera l'oraison n'est pas encore connu, mais il est probable, selon de nombreux observateurs, qu'il s'agira du fils du défunt Ali Ben Bongo, ministre de la Défense et possible candidat à sa succession.

Vers midi, le corps du président Bongo sera transféré vers le Boulevard du Bord de mer où aura lieu un défilé militaire de deux heures. Le cercueil s'envolera ensuite vers Franceville, capitale du Haut-Ogouué, la région natale du président Bongo. Son cercueil sera encore exposé une journée à Franceville avant d'être inhumé jeudi.

Le décès à 73 ans d'Omar Bongo Ondimba a été annoncé le 8 juin à Barcelone (Espagne) où il était hospitalisé depuis le 6 mai. Arrivée jeudi à Libreville, sa dépouille a reçu une semaine d'hommages dans son pays où les autorités ont décrété 30 jours de deuil.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article