Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par JMV Ndagijimana

§        FEIDAR
Fédération Internationale des Associations Rwandaises (Asbl loi 1901)
B.P. 36535
45065 Orléans Cedex 2
France

§        La Société Civile Rwandaise 
Centre de Lutte contre l'Impunité
et l'Injustice au Rwanda (CLIIR)
Boulevard Léopold II, n°227
1080 BRUXELLES

20 Février 2009 
 

Son Excellence Monsieur Luis Moreno-Ocampo

Procureur Général, Cour Pénale Internationale

Post Office Box 19519

2500 CM The Hague

The Netherlands

 

Référence : Plainte contre les personnalités responsables des massacres de réfugiés rwandais regroupés à Kasiki, Lubero,  République Démocratique du Congo (RDC).

A- Plainte contre :

1.      Le Général Major John Numbi, inspecteur de police de la République Démocratique du Congo, commandant second des opérations militaires contre les réfugiés Rwandais.

2.      Le Général  Kaberebe James, chef d’Etat Major de l’Armée Rwandaise.

3.      Monsieur Thambwe Mwamba Ministre des Affaires Etrangères de la République Démocratique du Congo.

4.      Monsieur Sayinzoga, Fonctionnaire rwandais chargé de la commission de démobilisation.

B- Les Faits :

        Depuis 1996, la coalition des forces dites « Alliance des Forces Démocratiques de Libération » et l’Armée Rwandaise ont lancé des attaques sur les camps de réfugiés rwandais à l’Est du Zaïre.  Les organisations de défense des droits de l’homme parlent de centaines milliers de réfugiés tués et d’autres disparus.

        Le rapporteur spécial des Nations unies pour les droits de l'Homme en RDC, Monsieur Roberto Garreton, chargé d’enquêter sur le massacre des réfugiés hutu, a dans son rapport préliminaire, établi que « des massacres de caractère ethnique ont été commis, dont les victimes sont en grande partie des hutu, rwandais, burundais et zaïrois » et conclu que « certaines de ces allégations pourraient constituer des actes de génocide. »

        De 1998 jusqu’en 2002, pour la 2ème fois, l’armée Rwandaise a envahi la République Démocratique du Congo pour renverser le régime KABILA et pourchasser les réfugiés rwandais survivants des massacres de 1996 à 1997.  Plusieurs milliers de réfugiés  furent sauvagement tués.  Plus de 5 millions de congolais furent massacrés.  Il n’y a jamais eu d’enquête et les auteurs de ces tueries et massacres sont toujours les mêmes.

        Le 26 Mai 2008, dans le souci de résoudre le problème des réfugiés rwandais sur son territoire, la République Démocratique du Congo a organisé à Kisangani une conférence à laquelle des représentants des réfugiés rwandais ont pris part.  Un programme complet d’action fût adopté sous l’appellation « Feuille de Route de Kisangani ».

        En Juillet 2008, le Congres National pour la Démocratie  (CND) -  une coalition entre le Ralliement pour l’Unité et la Démocratie - RUD-Urunana et le Rassemblement du Peuple Rwandais- RPR) -  a rassemblé 158 réfugiés sur le site de Kasiki, Nord-Kivu, apprêté par les autorités congolaises. 

        Le 31 Juillet 2008, une cérémonie de désarmement volontaire des réfugiés conduite par le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération internationale de la RDC accompagné du vice ministre de l’intérieur, du vice-ministre de la défense, du Gouverneur de la province du Nord Kivu et beaucoup d’autres personnalités du régime de Kinshasa a eu lieu à Kasiki en territoire de LUBERO en présence d’une délégation des autorités rwandaises et des représentants de l’ONU et ceux de la communauté internationale.

        Le 6 et le 8 Août 2008, la mission des Nations Unies au Congo (MONUC) a procédé à l’identification de ces réfugiés.

        Le 8 Août 2008, les Ambassadeurs britanniques basés en RDC et au Rwanda ont visité les 158 réfugiés désarmés à Kasiki

        Le 23 Janvier 2009, une délégation de ces réfugiés rassemblés et désarmés s’est rendue à Kigali dans le but de s’enquérir des conditions de vie qui les attendent une fois rapatriés au Rwanda.  A l’issue de cette mission, la délégation des réfugiés a rédigé et publié un rapport de visite ad hoc.

        Le 20 Janvier 2009, les troupes rwandaises sont entrées sur le territoire de la RDC suite aux accords signés entre le Rwanda et la RDC.  L’objectif principal : désarmer, neutraliser militairement ou rapatrier de force les réfugiés rwandais installés en RDC. 

        Le 27 Janvier 2009, un accord entre le CND (Congres National pour la Démocratie) et le gouvernement de la RDC  fût signé à Rome. D’après ledit accord, la zone de Kasiki devrait être déclarée Zone de Paix, où les gens qui ne veulent pas se battre ou qui fuient les combats devaient être accueillis pour recevoir protection et aide humanitaire.

        Dans la nuit du 7 au 8 Février 2009, le site de Kasiki a été attaqué par des éléments des Forces armées congolaises (FARDC) et rwandaises (RDF).

        Les 158 réfugiés composés de femmes,  d’enfants et d’hommes de tous âges désarmés et identifiés par la MONUC ont pris fuite et se sont dispersés dans la forêt.  Ils ont été poursuivis et tués un à un par les troupes coalisées de la RDC et du Rwanda

         Le 10 Février 2009, le Ministre congolais Lambert Menge Omalanda reconnaissait devant les médias congolais  que l’attaque avait été organisée à Kinshasa et au Kivu  par des “extrémistes”  et “pécheurs en eau trouble qui se mettent en travers de ce processus de pacification de l’est du pays.”

C- Accusations : 

Nous accusons la coalition militaire rwando-congolaise d’avoir planifié, ordonné, et exécuté l’attaque de Kasiki et le massacre de centaines d’autres réfugiés rwandais du Nord Kivu.  Cette coalition était sous la direction de:

1.      Général John NUMBI en sa qualité de commandant adjoint des opérations chargées de pourchasser les réfugiés rwandais sur le territoire de la RDC,

2.      Général Major James KABAREBE en sa qualité de commandant en chef des opérations chargées de pourchasser les réfugiés rwandais se trouvant sur le sol congolais.

3.      Le Général Jean Bosco Ntaganda, du CNDP

4.      Le Colonel Mugabo de PARECO. 

Nous accusons les personnalités ci-dessous d’avoir attisé la haine envers les réfugiés rassemblés à Kasiki en véhiculant dans les médias un discours de haine, dans le seul but de justifier des opérations portant atteinte à la vie de ces réfugiés: 

1.      Monsieur Thambwe Mwamba ayant qualifié, dans les médias, tous les réfugiés rwandais  en RDC de cancer qu’il faut extirper par tous les moyens. 

2.      Monsieur Sayinzoga ayant, sur les ondes de la BBC-Kinyarwanda, traité d’extrémistes « Intagondwa »,  d’ennemis du pays, et d’empoisonneurs et de génétiquement criminels, les membres de la délégation ayant effectué la visite exploratoire au Rwanda.  

Nous suspectons les soldats de la coalition rwando-congolaise sous la direction ci-haut citée d’avoir organisé une chasse à l’homme contre les réfugiés désarmés rassemblés à Kasiki, lesquels réfugiés avaient, à l’exception de 3 personnes, réaffirmé leur volonté de rentrer pacifiquement au Rwanda.

Enfin, nous demandons que des enquêtes approfondies contre les personnalités congolaises et rwandaises mises en cause soient conduites et, le cas échéant, que les criminels soient traduits en justice conformément aux articles pertinents des statuts de la Cour Pénale Internationale (CPI).

Dans l’espoir que notre plainte retiendra votre très haute attention, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Procureur général, l’expression de nos sentiments distingués.

Fait à Bruxelles, le 23 février 2009

Joseph MATATA
SOCIRWA c/o CLIIR
Boulevard Léopold II, n°227
1080 Bruxelles
Tél/Fax: +32.81.60.11.13
GSM: +32.476.70.15.69
Email : cliir2004@yahoo.fr

Jean Marie Vianney NDAGIJIMANA
FEIDAR (Asbl loi 1901)
B.P. 36535
45065 Orléans Cedex 2
France
Téléphone : +33659222780
feidar.contact@yahoo.fr

Copie pour information à

Son Excellence Mr Ban Ki-Moon

Secrétaire Général, Nations Unies

Ms. Navanethem Pillay

UN High Commissioner for Human Rights

Palais des Nations

CH-1211 Geneva 10, Switzerland

M. António Guterres

Haut Commissaire des Nations Unies pour les Refugies

Case postale 2500

1211 Genève 2

Suisse.

His Excellency Mr. Jonas Gahr

Ministre, Affaires Extérieures, Norway

Dr. Susan Rice

Représentante Permanente à l’ONU,   USA

Fax: 212-415-4053

H.E. John Sawers

Représentent Permanent à l’ONU, UK

Fax : 212-745-9316

H.E. Mr. Zhang Yesui

Représentent Permanent à l’ONU, République Populaire de Chine

Fax: 212-634-0042

H.E. Jean-Maurice Ripert

Représentent Permanent à l’ONU, France

Fax: 212-421 6889

H.E. Vitaly Churkin

Représentant Permanent à l’ONU, Fédération Russe

Fax : 212-628-0252

Mgr Kuye Ndondo

ECC

Mgr Matteo Zuppi

Communauté Sant’Egidio

Kåre Lode

SIK - Norway

Kenneth Roth

Executive Director, Human Rights Watch

350 Fifth Avenue, 34th floor

New York, NY 10118-3299 USA

Tel: +1-212-290-4700

Fax: +1-212-736-1300

Fondation S’Olivar

Mallorca, Espagne

Amigo Ngonde Funsu

Association Africaine de Défense des Droits de l’Homme (ASADHO)

Tel: +243 998246147, +243 815181707

 

Copie pour information à
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article