Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par JMV Ndagijimana

GOMA, RD Congo (AFP) — Les troupes rwandaises continuaient mardi de quitter leurs positions au Nord-Kivu, dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), à la veille d'une cérémonie officielle marquant leur départ, a-t-on appris auprès de l'état-major congolo-rwandais.

"Les troupes rwandaises qui viennent du territoire de Walikale sont stationnées à Mushaki", à 45 km au sud-ouest de Goma, capitale de la province du Nord-Kivu, a déclaré à l'AFP à Goma le général John Numbi, commandant des opérations conjointes.

Les soldats se trouvant sur "l'axe Kanyabayonga", au sud du territoire de Lubero, sont de leur côté "en route" vers la capitale provinciale, a ajouté l'officier congolais, sans préciser les effectifs concernés.

Le nombre de soldats rwandais engagés au Nord-Kivu n'a pas été communiqué officiellement mais est généralement estimé à plusieurs milliers.

L'état-major avait annoncé samedi le début du "désengagement" des soldats de Kigali, entrés le 20 janvier sur le territoire congolais pour traquer avec Kinshasa les rebelles hutu rwandais.

Les troupes rwandaises commenceront à quitter le pays à l'occasion d'une cérémonie qui se tiendra mercredi à 11H00 (09H00 GMT) à Goma, a indiqué l'état-major.

Un défilé militaire des forces conjointes est prévu sur l'artère principale de la ville, en présence notamment de ministres congolais et rwandais ainsi que des chefs d'état-major de la RDC, du Rwanda, de l'Ouganda et du Burundi.

Selon le gouvernement, l'opération sans précédent menée par les anciens ennemis congolais et rwandais "a atteint ses objectifs" en "cassant" le commandement des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR).

Les troupes ougandaises, déployées depuis fin 2008 dans le nord-est de la RDC pour combattre les rebelles ougandais de l'Armée de résistance du Seigneur (LRA), doivent également commencer leur retrait cette semaine.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article