https://my.over-blog.com/comments/

Publié par JMV Ndagijimana

Pierre Jacquemot : « les propos de Sarkozy ont été mal interprétés »

 

RDC | 20 Janvier 2009

L’Ambassadeur de la France en RDC a fait lundi cette mise au point sur le discours du président français. Selon certains médias, dans son discours de présentation des vœux devant le corps diplomatique le 16 janvier dernier en France, Nicolas Sarkozy aurait proposé une exploitation commune RDC-Rwanda des ressources du Kivu pour mettre fin à la guerre dans l'Est congolais.

 

Pour l'ambassadeur, il s'agit simplement d'une mauvaise interprétation des propos du président français par la presse. Selon Pierre Jacquemot, le président Sarkozy a plutôt proposé l'instauration d'une gestion commune concertée des richesses de la région : « En fait, il y a un malentendu. Le président Sarkozy souhaite participer à des initiatives en faveur du retour à la paix dans cette région meurtrie des Kivu et dans l’Ituri. Vous cherchez ardemment à rétablir la paix. Et pour rétablir la paix, il faut casser l’économie frauduleuse qui s’est installé au détriment des populations, au détriment du Congo, et qui consiste à exporter frauduleusement les richesses du pays, principalement le coltan ou l’or. Et il faut trouver, une fois la paix rétablie, comment installer une économie de paix, une économie de bon voisinage tournée vers la satisfaction des populations, [une économie] qui leur permette de se nourrir, de bénéficier de l’énergie. Et il y a tout un tas de projet où l’un -le Rwanda, le Burundi ou le Congo- dispose d’une ressource qu’il peut partager avec l’autre. Je donne un exemple : pour transformer les minerais, il faut de l’électricité. Pourquoi ne pas utiliser l’électricité du pays voisin pour exploiter son propre minerai ? Donc, c’est ça que nous appelons la gestion commune des ressources de la région. »

Par ailleurs, le porte-parole du gouvernement congolais a précisé lundi à radiookapi.net que le gouvernement avait invité l’ambassadeur français au ministère des Affaires étrangères à Kinshasa pour s’expliquer à ce sujet. Selon Lambert Mende, Pierre Jacquemot a alors expliqué, une copie du discours du président français à l’appui, ce malentendu.

Extrait de l'Allocution de M. le Président de la République française lors des vœux au corps diplomatique étranger

"...Quant à la région des Grands Lacs, la violence s’est une nouvelle fois déchainée. L’option militaire n’apportera aucune solution aux problèmes de fond qui se posent de façon récurrente depuis bien avantage que dix ans. Il faut trouver une nouvelle approche pour apporter aux pays de la région l’assurance que l’ensemble de ces questions sera réglé de façon globale. Cela met en cause la place, la question de l’avenir du Rwanda avec lequel la France a repris son dialogue, pays à la démographie dynamique et à la superficie petite. Cela pose la question de la République Démocratique du Congo, pays à la superficie immense et à l’organisation étrange des richesses frontalières. Il faudra bien qu’à un moment ou à un autre, il y ait un dialogue qui ne soit pas simplement un dialogue conjoncturel mais un dialogue structurel : comment, dans cette région du monde, on partage l’espace, on partage les richesses et on accepte de comprendre que la géographie a ses lois, que les pays changent rarement d’adresse et qu’il faut apprendre à vivre les uns à côtés des autres ?"
Source: www.elysee.fr

Copyright Radio Okapi

 

Commenter cet article

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog