Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par JMV Ndagijimana

Attentat du 6 avril 1994 contre l'avion du président du Rwanda

Paris, le 2 janvier 2009 – Communiqué de Presse

Dans le dossier judiciaire relatif à l’attentat du 6 avril 1994 contre l’avion du président du Rwanda, l’association Les Familles du DC10 d’UTA, qui a pour objet  de venir en aide à toute victime d’attentat, ainsi qu’aux membres de leur famille, a pris acte, non sans un certain étonnement, de la décision permettant à Madame Rose Kabuyé, mise en examen pour complicité d'assassinats et association de malfaiteurs, le tout en relation avec une entreprise terroriste, et placée sous contrôle judiciaire, de quitter le territoire français et de retourner au Rwanda pour les fêtes de fin d’année.

Si des raisons familiales ont été mises en avant pour justifier cette mesure exceptionnelle, notre association souhaite rappeler que les familles des trois victimes françaises de cet attentat viennent, elles, de vivre un quinzième Noël et un quinzième Nouvel An sans leurs maris et pères, et ignorent toujours quels ont été les auteurs et les commanditaires de cet attentat.

Voilà les seules raisons familiales qui nous semblent devoir être prises en compte.

A l’occasion de cette autorisation, la défense de Madame Kabuyé a noté que la justice pouvait fonctionner efficacement tout en étant modérée.

Notre association n’en a jamais douté.

Mais puisque cela a été souligné, et fortes de ce constat, les huit autres personnes mises en cause par les juges français dans ce dossier pourront considérer qu’il n’existe aucun obstacle à ce qu’ils se présentent à la justice, aux côtés de Madame Kabuyé, dès son retour en France le 10 janvier prochain.

Cette présentation volontaire ne pourra que contribuer à la résolution de l’origine de cet attentat meurtrier pour lequel les familles des victimes françaises ont saisi la justice en 1997.

Guillaume DENOIX de SAINT MARC

Président +33 6 61 11 96 54

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article