Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par JMV Ndagijimana

Rose Kabuye peut retourner au Rwanda pour les fêtes

PARIS (AFP) — Rose Kabuye, une proche du président rwandais Paul Kagame mise en examen et placée sous contrôle judiciaire dans l'enquête sur l'attentat contre le président Habyarimana en 1994, a été autorisée lundi à retourner au Rwanda pour les fêtes, ont indiqué à l'AFP ses avocats.
"Pour des raisons familiales, nous avions demandé à ce que Mme Kabuye puisse se rendre à Kigali pour la période des fêtes", a expliqué à l'AFP l'un de ses avocat, Me Léon-Lef Forster, en annonçant que cette demande avait été acceptée par les juges, après un avis favorable du parquet.
"C'est une décision qui prend en considération la situation humaine dans laquelle se trouve ma cliente et qui montre que la justice peut fonctionner efficacement tout en étant modérée", s'est félicité l'avocat en précisant que Mme Kabuye, qui récupérera son passeport mardi matin, est tenue de revenir en France le 10 janvier. "Elle a envoyé une lettre dans laquelle elle s'engage à respecter l'ordonnance des juges", a précisé à l'AFP son autre avocat, Me Bernard Maingain, en ajoutant que le ministère de la Justice rwandais avait également exprimé dans une lettre la volonté du gouvernement rwandais de respecter l'engagement pris auprès du juge français. Sous le coup d'un mandat d'arrêt international délivré en 2006 par la France, Rose Kabuye, 47 ans, avait été interpellée le 9 novembre en Allemagne et transférée à Paris où elle avait été mise en examen par le juge antiterroriste Marc Trévidic pour complicité d'assassinats et association de malfaiteurs, le tout en relation avec une entreprise terroriste. Le juge la soupçonne d'avoir pris part à l'attentat le 6 avril 1994 contre l'avion du président rwandais Juvénal Habyarimana, signal déclencheur d'un génocide qui a fait selon l'ONU environ 800.000 morts, essentiellement parmi la minorité tutsie. Elle nie les faits qui lui sont reprochés, selon ses avocats. Présentée à un juge des libertés et de la détention (JLD), elle a été laissée en liberté sous contrôle judiciaire avec notamment l'interdiction de quitter la France sans autorisation.

Commentaire de Guy Hango (AIGLL)
Elle est venue, elle a vu, elle a beaucoup travaillé, donné des conférences de presse, accordé des interviews à plusieurs chaînes de télévision, dîné avec des hautes personnalités de la République et de la presse parisienne ; en revanche elle a à peine rencontré les juges. Elle reprendra l'avion pour Kigali dans quelques heures avec probablement le Cédérom contenant le dossier d'accusation. Des rumeurs prétendent même que Madame la colonelle préparerait un livre sur ses vacances parisiennes avec comme nègre un journaliste connu de l'hebdomadaire Jeune Afrique l'Intelligent. Rose Kabuye a de toute évidence été traitée comme une invitée de marque au moment où les famille de ses victimes ne peuvent même pas être reçues par des fonctionnaires du Quai d'Orsay.
La question que l'on est en droit de se poser est la suivante : de quelle aide ou complicité a bénéficié cette colonelle de l'armée rwandaise accusée de complicité d'assassinat dans l'attentat contre l'avion du président Habyarimana perpetré par un commando du FPR le 6 avril 1994, pour se voir si facilement autoriser de retourner à Kigali en toute liberté au nez et à la barbe des familles des victimes françaises, rwandaises et burundaises ? Certaines sources n'hésitent pas à pointer du doigt le ministre français des affaires étrangères, Monsieur Bernard Kouchner qui a, à plusieurs reprises, souhaité publiquement la mise en liberté de Madame Rose Kabuye. Pour Monsieur le ministre, dans cette affaire, "Il y a contradiction permanente entre les droits de l'homme et la politique étrangère d'un Etat, même en France." Et d'ajouter " "On ne peut pas diriger la politique extérieure d'un pays uniquement en fonction des droits de l'homme. Diriger un pays éloigne évidemment d'un certain angélisme." Les victimes de l'attentat du 6 avril 1994 et tous ceux qui luttet pour mettre fin à l'impunité au Rwanda et dans le monde savent désormais que Bernard Kouchner préfère soigner ses relations avec Paul Kagame plutôt que défendre les victimes françaises de ce général sanguinaire.

Guy Hango
AIGLL

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Adelbert BOOTO 30/01/2009 13:23

Je suis émerveillé de participer à ce forum. Je trouve plutôt un amalgame dans le sens de mener le débat dans cet espace; les problèmes des congolais ne peut et ne concerner que les congolais eux-même pourquoi mélangez-vous les choses. Les Hutus et leurs problèmes ne nous concerne pas; ils doivent trouver ou chercher la solution au problème de leur pays en se parlant franchement. Il y a beaucoup d'hypocrisie, de mensonges et de manque de franchise dans le chef des politiciens.
Pour ce qui nous concerne, nous aimons notre pays la RDC et nous ne sommes pas disposés à recevoir des leçons de type "SARKO PLAN"; l'histoire étant la science la plus exacte, elle nous enseigne ce que la France a fait pour nos différents pays. Nous aimons nos voisins à la seule condition qu'ils respectent notre intégrité territoriale. Que vive la RDC et ses institutions, Que vive notre Président JK

likembe 22/01/2009 10:05

Non à la chasse des Hutus, venez nous soutenir
"NON, MONSIEUR SARKO !!!

NOTRE PAYS, LA RDC,

A LA SUPERFICIE SI IMMENSE ET AUX RICHESSES SI INNOMBRABLES

N'EST NI A PARTAGER, NI A CO-GERER, NI A DONNER EN CADEAU"


Nous vous invitons à venir nombreux le crier haut et fort avec nous ce vendredi 23/01/2009
devant l'ambassade de la république française
Adresse : rue Ducale 65 à 1000 Bxl (non loin du métro Arts-loi)
Heure : de 13 heures à 14 heures (précises!)
Occasion : SIT-IN
Contacts : 0486 98 03 02 0485 05 37 17 0479 85 61 38

(PS : d'autres actions sont à prévoir avec les compatriotes de France en France même. Infos suivront. Toute proposition est bienvenue et vivement attendue)

Kanyarwanda 26/12/2008 13:34

QUELLE HONTE DANS LE MONDE DE LA JUSTICE!!!!

Il ne faut pas se demander beaucoup de choses, à voire tant d'années écoulées sans qu'aucune enquête internationale soit memée sur cette attentat! Au moment où des "HUTUS INNOCENTS" meurent régulièrement en prison, les "TUTSIS CRIMINELS" ne s'inquiètent de rien! Noël n'est elle pas une fête universelle? Pourquoi les suspects hutus ne peuvent pas en bénéficier???? Jusqu'à quand ces complots et ces injustices internationales???!!!!

MK 23/12/2008 11:55

Quelle abbération de constater Kabuye se voir autorisée de quitter le territoire français pour aller passer les fêtes à Kigali en dépit de graves accusations qui pèsent contre elle alors qu'il y en a qui croupissent en prison pour des faits mineurs et n'arrivent pas à obtenir un seul jour de libération conditionnelle.
De toutes les façons, c'était prévisible au vu des récents évènements.Notamment,le fait que Bernard Kouchner ait publiquement affirmé qu'il regrettait la création du secrétariat des droits de l'homme.Cela nous montre à quel point le ministre français des affaires étrangères compte brader les droits de l'homme pour collaborer avec des pays justement qui ne les respectent pas.En tête de ces pays le Rwanda dirigé par Kagamé dont on connaît les liens d'amitié très étroits avec le French doctor.Pas étonnant alors que la quasi liberté définitive de Rose Kabuye contient une touche personnelle du Quai d'Orsay souhaitant vivement que ce cadeau de Noël à Kagame puisse apaiser la tension qui règne entre la France et le Rwanda.Malheureusement au mépris des familles victimes de l'attentat présidentiel qui attendent une justice depuis 1994!