Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par JMV Ndagijimana

Rwanda : bientôt des mandats d'arrêt contre des Français (RTBF)

11.11.08 - 17:27

Le Rwanda affirme que le parquet général de son pays va émettre des mandats d'arrêt contre des hauts responsables français mis en cause dans le rapport de la commission Mucyo sur le rôle présumé de la France dans le génocide de 1994.

Le rapport Mucyo a été élaboré par un groupe de travail constitué  en 2004 par le gouvernement rwandais. Il a été rendu public en août dernier et il accuse la France d'avoir participé à la mise en exécution du génocide perpétré dans ce pays en 1994. Il met en causes 13 hauts responsables politiques et 20 militaires français. La Ministre rwandaise de l’Information Louise Mushikiwabo, interrogée à Kigali par Maryse Jacob de la RTBF, déclare que ce rapport a des éléments de preuve très forts et que des mandats d’arrêts contre des responsables français cités par le rapport pourraient sortir à tout moment. Le gouvernement rwandais espère que « la justice internationale n’est pas une justice à deux vitesses » et que le Rwanda sera mis sur un pied d’égalité avec la France. Comme cela s’est passé en Allemagne avec l’arrestation de Rose Kabuye, si des mandats d’arrêt contre des Français sont délivrés, le Rwanda s’attend à leur arrestation.

Rose Kabuye, une proche du Président rwandais Paul Kagame, a été arrêtée dimanche en Allemagne sur la base d'un mandat d'arrêt émis par la France, qui la soupçonne d'avoir participé au meurtre du président Juvénal Habyarimana, déclencheur du génocide de 1994. Elle pourrait être extradée à la fin de la semaine vers la France. Le président rwandais Paul Kagame lui a rendu visite mardi dans sa prison à Francfort. Les autorités rwandaises ont ordonné à l'ambassadeur d'Allemagne au Rwanda de quitter ce pays d'ici jeudi et ce jusqu'à ce que "l'affaire de l'arrestation" de Rose Kabuye en Allemagne "soit réglée", a annoncé la porte-parole du gouvernement rwandais. En outre, l'ambassadeur rwandais en Allemagne a été rappelé par Kigali pour consultations.

Le lancement en novembre 2006 des mandats d'arrêts par le juge antiterroriste français Jean-Louis Bruguière avait provoqué la rupture par Kigali des relations diplomatiques avec Paris. Les relations des deux pays sont extrêmement tendues depuis 1994, les autorités de Kigali accusant Paris d'être impliqué dans le génocide, ce que la France dément.

Un millier de personnes, essentiellement des jeunes, ont manifesté mardi pour la deuxième journée consécutive à Kigali contre l'arrestation de Rose Kabuye en Allemagne.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article