Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par JMV Ndagijimana

Fervent activiste de l’action humanitaire, Bernard Kouchner a affirmé qu’il ne lésinera pas sur les moyens pour mobiliser les dirigeants européens autour de la crise dans l’Est de la RDC. Le ministre français des Affaires étrangères Bernard Kouchner a une fois de plus lancé un appel à l'Union européenne pour qu'elle trouve une solution pacifique à la crise dans l'Est de la république démocratique du Congo.

" La situation dans l'Est de la RDC est à la fois intenable et très meurtrière. Si l'on agit pas de façon rapide, la région va connaître un nouveau drame humanitaire ", a déclaré le chef de la diplomatie française au cours d'un entretien avec les responsables des médias à Paris.

Il y a quelques jours, lors de la réunion des 27 ministres des Affaires étrangères de l'Union européenne, Bernard Kouchner a lancé le même cri de détresse en faveur de la population de l'Est de la République démocratique du Congo. " La situation dans le Congo orientale est préoccupante et intenable. La communauté internationale, l'union européenne ne peuvent pas rester insensibles face à cette crise qui fait chaque jour plusieurs milliers de victimes et des personnes déplacées ". La France qui assume la présidence tournante de l'Union européenne a placé dans son agenda la stabilisation de la région des Grands Lacs en général et de l'Est de la RDC en particulier.

Au mois de janvier 2008, le ministre français des Affaires étrangères Bernard Kouchner a effectué une visite officielle en République démocratique du Congo au cours de laquelle il s'est entretenu avec le président de la République. Avant de se rendre dans l'Est du pays, notamment au Nord Kivu, où il a pu se rendre compte des conséquences dramatiques de la guerre dans la vie de la population.

Fervent activiste de l'action humanitaire, Bernard Kouchner a affirmé qu'il ne lésinera pas sur les moyens pour mobiliser les dirigeants européens autour de la crise dans l'Est de la RDC, afin de mettre fin à ce conflit qui, de l'avis de plusieurs spécialistes, constitue un frein au développement de la sous-région d'Afrique centrale en générale et de la République démocratique du Congo en particulier.

(SL/Ern./GW/Yes)

Luc-Roger Mbala Bemba/L’Observateur

Last edited: 21/10/2008 18:38:30

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article