Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par JMV Ndagijimana

12.09.2008, 16h31

Paul Quilès, ancien président (PS) de la mission parlementaire d'information sur le génocide du Rwanda, demande la création "d'une commission de personnalités indépendantes" pour établir "de manière incontestable" les responsabilités dans le génocide au Rwanda en 1994.

L'ex-député et ministre de la Défense a rendu publique vendredi une lettre en ce sens, adressée la veille au secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon.


Selon M. Quilès, "la multiplicité des travaux publiés" sur le sujet "risque de donner une image éclatée, peu cohérente des évènements et ce d'autant plus que leurs conclusions sont souvent dissemblables, voire contradictoires".

Il cite, outre le rapport de 1998 de la mission qu'il présida, ceux de la commission d'enquête du Sénat de Belgique (1997), de la commission d'enquête indépendante instituée par Kofi Annan (1999), de la commission nationale indépendante rwandaise (2007), ainsi que "des travaux conduits souvent avec beaucoup de rigueur par des organisations non gouvernementales et des chercheurs".
M. Quilès fait aussi valoir que "des faits mis au jour dans le cadre des procédures judiciaires consécutives au génocide sont susceptibles de remettre en cause certaines conclusions des enquêtes menées jusqu'à présent".

"Je vous propose donc de soumettre l'ensemble des travaux conduits jusqu'à présent sur les causes, le déroulement et les conséquences du génocide du Rwanda à l'examen d'une commission constituée de personnalités indépendantes à l'expertise reconnue", écrit-il à M. Ban.

"Ainsi pourrait être établie, à l'intention des gouvernements et des opinions, une analyse impartiale et incontestable, qui apporterait, à mon sens, une contribution essentielle aux efforts de réconciliation et de reconstruction dans la région des Grands Lacs", ajoute M. Quilès.


Le génocide au Rwanda a fait selon l'ONU 800.000 morts parmi la minorité tutsie et les Hutus modérés.

AFP

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Fromentin 17/09/2008 00:17

En lieu et place de la commission dite de personnalités indépendantes, que la Cour de Justice internationale se saisisse du sossier rwandais pour juger tous les cas de massacres de masse, sans zxclusive cette fois. C'est à cette condition que les rwandais pourraient se réconcilier enfin

Bidault 17/09/2008 00:13

Si le secrétaire général de l'ONU est prêt à ouvrir ses tiroirs pour rendre publics les rapport HOURIGAN, Gersony, Garreton, le rapport sur le massacre de KIBEHO j'en passe, alors je soutiens en partie la proposition de Monsieur Quilès. Mais je suggère qu'en lieu et place d'une commission soi-disant indépendante dans laquelle on risque de retrouver Bill Clinton, Tony Blair ou Desmond Tutu, la Cour Pénale Internationale se saisisse du dossier rwandais pour enfin rendre justice à toutes les victimes.