Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par JMV Ndagijimana

COMMUNIQUÉ DE PRESSE N° 02/FEIDAR/08

 

Paris le 26 mai 2008

Dépôt de plainte contre Monsieur Bernard Kouchner, Ministre des affaires étrangères et européennes 

La FEIDAR (Fédération Internationale des Associations Rwandaises) qui regroupe  différentes associations de Rwandais établis en Europe et notamment en France, a été extrêmement choquée par certains des propos que Monsieur Bernard Kouchner, Ministre des affaires étrangères et européennes, a tenus lors de son entretien avec Monsieur Jean-Pierre Elkabbach sur Europe 1, le 2 octobre 2007, relativement au génocide et aux événements qui se sont produits au Rwanda et dans la région des Grands Lacs dans les années 90.

A l’occasion d’une question, Monsieur  Kouchner a ainsi affirmé, sans nuance, que « les Hutu majoritaires ont tué les Tutsi minoritaires ». Au cours du même entretien, le Ministre a tenu d’autres propos stigmatisant l’ethnie hutu dans son ensemble. Par son caractère réducteur, cette déclaration laisse à penser que tous les Rwandais d’origine hutu sont des assassins génocidaires ou complices d’assassins génocidaires.

Ceci est bien évidement faux.

Et la FEIDAR estime que Monsieur Kouchner ne pouvait l’ignorer, compte tenu de sa longue expérience et des informations dont il dispose en sa qualité de Ministre des affaires étrangères.


La FEIDAR s’étonne en effet que de tels propos puissent encore être tenus, alors même qu’aujourd’hui, plus de dix ans après ces événements terribles, on en sait beaucoup plus sur les responsabilités directes des différentes parties prenantes de l’époque, et sur la complexité de l’enchaînement de ces événements.

Cette stigmatisation des Hutu, collectivement qualifiés de tueurs et de génocidaires, opérée par le caractère grossièrement réducteur de cette déclaration, est constitutive d’une diffamation commise envers un groupe de personnes à raison de leur appartenance à une ethnie, délit réprimé par la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse.

Pareille diffamation porte une grave atteinte à l’honneur et à la dignité de notre peuple ainsi qu’à la mémoire de ceux de nos proches qui ont été  massacrés  avant et après 1994.

Une telle déclaration ne peut en outre que  contribuer à raviver les ressentiments  entre les deux principales ethnies du Rwanda, et mettre ainsi en péril les efforts mis en œuvre en vue de la réconciliation de tout un peuple.

Aussi, afin de dissiper le trouble qu’ont pu susciter ces déclarations, la FEIDAR, par son Conseil, a écrit à plusieurs reprises à Monsieur Kouchner, en souhaitant que Monsieur le Ministre puisse clarifier ses propos. Aucune réponse n’ayant été obtenue, les associations membres de la FAIDAR ont décidé de porter plainte contre Monsieur Kouchner pour diffamation. Une plainte a donc été déposée auprès de la Cour de Justice de la République à Paris le 4 avril 2008.

Cette plainte s'inscrit dans le devoir de vérité et de mémoire pour toutes les victimes du génocide rwandais, et découle de l’engagement de nos associations à participer activement à la réconciliation de notre Peuple sans discrimination aucune.

Contact :

Téléphone : +33 667 27 72 65

Email : feidar.contact@yahoo.fr  

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article