Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par JMV Ndagijimana

Le parti de Marie-George Buffet a enfin trouvé son thème de campagne : défendre Paul Kagame et son régime. Au moment où les sondages le créditent de moins de 5% d'opinion favorable, le PCF fait feu de tout bois pour se trouver un thème porteur en jouant dangereusement la carte du mensonge. C'est ainsi que dans un communiqué co-signé le 9 février 2007 avec une dizaine d'associations hétéroclites* gravitant autour de l'association "Survie Midi-Pyrénées" connue pour ses accointances coupables avec le régime du FPR, le Parti Communiste Français prend fait et cause pour les pourfendeurs de la Justice française.
Si les relations entre le PCF et le FPR datent de plus de 16 ans (le FPR a, depuis le début de la guerre au Rwanda en octobre 1990, entretenu des relations quasi officielles avec le PCF en participant notamment à la fête annuelle de l'Huma), sa position anti française au sujet du rapport du juge Bruguière ne peut laisser indifférent. Manipulation ? Solidarité entre "camarades" ?
En signant la motion pro Kagame, Marie-George Buffet trahit la Justice de son propre pays pour soutenir Kagame, un homme accusé d'un génocide régional ayant causé plus de 4 millions de morts dans la région des grands lacs africains.
Nous nous permettrons de poser ces quelques questions au Parti communiste français :

 

Le PCF souhaite-t-il vraiment s'engager davantage dans cet engrenage de soutien systématique aveugle à un régime criminel ?

Le PCF aura-t-il le courage de reconnaître qu'il s'est trompé en mettant en cause l'indépendance de la magistrature française au profit d'un criminel, fût-il un de ses vieux amis africains ?

A-t-on le droit de trahir le principe républicain d'indépendance des juges avec une telle légèreté lorsqu'on aspire à diriger la France ?

Marie-George Buffet oublie-t-elle que les trois membres d'équipage de l'avion qui transportait le président Habyarimana assassiné le 06 avril 1994 étaient des ressortissants français ?

Oublie-t-elle que l'enquête engagée par le Juge français Jean-Louis Bruguière a été légitimement réclamée par les veuves des trois français assassinés par le FPR ?

Le PCF a-t-il décidé de soutenir l'auteur présumé de cet attentat terroriste au détriment des droits légitimes de ses trois victimes françaises ?

Soutient-il que la justice française doive fermer les yeux devant des attentats terroristes ou des enlèvements ayant comme cibles des citoyens français à l'étranger ou en France ?

Marie-George Buffet peut-elle en toute responsabilité exprimer ce choix devant le Peuple français et devant les veuves des trois membres d'équipage assassinés par le FPR, en les regardant dans les yeux ?

 

Il appartient au Parti Communiste et à ses dirigeants de répondre à toutes ces interrogations.

 

Agence d'Information Grands.Lacs.Lamuka

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article