Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LA TRIBUNE FRANCO-RWANDAISE (TFR)

Actualités, opinions, études, analyses, diplomatie et géopolitique de la Région des Grands lacs.

Sud-Kivu : un militaire tué lors de l’attaque du QG de l’armée à Minembwe par des Banyamulenge de la coalition Gumino- Twigwaneho de Michel Makanika.

Carte de Minembwe

Carte de Minembwe

La coalition Gumino- Twigwaneho a attaqué samedi dernier le quartier général des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) à Minembwe, dans le territoire de Fizi. Un militaire a été tué.

L’attaque a visé une position tenue par la 12e Brigade de Réaction Rapide à Minembwe Centre, d’après l’armée. Déjà le vendredi, la même coalition avait attaqué une autre position de l’armée au village Rutiga.

« Après l'attaque de Gumino et Twigwaneo contre notre position de Rutiga en date du 9 avril, Notre été major du 12eme brigade de réaction rapide a été basé à Minembwe a été aussi la cible d'une autre attaque de ces miliciens dans la nuit du 10 avril. Au cours de cette attaque nocturne, un militaire FARDC est tombé sur le champ d'honneur. Comme toutes les autres attaques qu'ils mènent, celle de ce samedi soir sur Minembwe a été repoussée aussi », renseigne le capitaine Dieudonné Kasereka, porte-parole de l’opération sokola sud au Sud-Kivu.

Le porte-parole affirme qu’il s’agit actuellement d’une rébellion en lieu et place des violences communautaires dans les hauts et moyens plateaux de Fizi, Uvira et Mwenga.

« Tous connaissions qu'il s'agissait d'une guerre entre les groupes armés ethnique, mais aujourd'hui cette coalition conduite par Makanika s'attaque à l'armée. Ceci démontre automatiquement que Makanika et ses alliés se constituent en un mouvement rebelle contre les institutions de la République, et ils seront responsables des conséquences qui en découleront », a-t-il averti.

Au cours de la semaine dernière, la coalition de Twigwaneho et Gumino conduite par Michel Makanika a multiplié les attaques contre l'armée et les miliciens Mai-Mai dans plusieurs localités des hauts plateaux de Fizi, Uvira et Mwenga.

Lubunga Lavoix, à Baraka

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article