Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LA TRIBUNE FRANCO-RWANDAISE (TFR)

Actualités, opinions, études, analyses, diplomatie et géopolitique de la Région des Grands lacs.

Rapport Duclert : Communiqué des anciens commandants de l'Opération Turquoise -20 avril 2021.

Général de corps d'armée (2S) Jean Claude Lafourcade

Général de corps d'armée (2S) Jean Claude Lafourcade

La commission d’historiens mise en place par le Président de la République et présidée par le Professeur Vincent Duclert a rendu public son rapport sur la politique et l’engagement militaires de la France au Rwanda.

Ce document a été rédigé à partir de la consultation des archives de l’Etat, ainsi que des fonds Mitterrand, Joxe et Balladur, complétée par des entretiens avec un certain nombre d’acteurs des événements. Il couvre la période 1990-1994, vue du seul côté de la France.

L’un de ses chapitres porte sur l’Opération Turquoise, menée en deux mois par des unités de l’armée française sous mandat de l’ONU, à des fins humanitaires, où nous avons commandé à différents postes. Or, depuis 2005, une instruction est menée par la justice française, à la suite de plaintes déposées à notre encontre par diverses personnes et organisations qui nous accusent de complicité de génocide et de crimes contre l’humanité.

Le rapport Duclert corrobore en tous points la relation des faits que nous avons développée, chacun pour ce qui le concerne, devant les enquêteurs, puis devant les juges d’instruction. Il démontre l’inanité de ces accusations ignominieuses, qui sont abondamment relayées dans la cybersphère depuis des décennies et qui portent atteinte à notre honneur de soldats comme à notre dignité d’hommes.

Ces attaques ont d’ailleurs immédiatement repris à la suite de la publication du rapport Duclert, au prétexte de l’existence de prétendues zones d’ombre. Il n’existe aucune zone d’ombre dans la conduite de l’Opération Turquoise, sinon celles que d’aucuns ont inventées au fil des années à des fins idéologiques et politiques. En revanche, comme la ministre des armées l’a souligné, le récit de ces événements devra être complété par la consultation des archives de l’ONU et des divers États impliqués dans la crise rwandaise. Alors la vérité apparaîtra dans toutes ses dimensions.

Hier, dans un entretien avec le journal Le Monde, le ministre rwandais des affaires étrangères a déclaré : « je pense que la France n'a pas participé à la planification du génocide et que les Français n'ont pas participé aux tueries et aux exactions ». Il a ajouté que « le gouvernement rwandais ne portera pas cette question devant une cour ».

Nous regrettons que, de son côté, la justice française n’ait toujours pas pris position sur ces accusations qui ont surgi devant elle il y a 16 ans et qui se rapportent à des événements vieux de plus d’un quart de siècle. Le très volumineux dossier dont elles disposent depuis des années atteste pourtant de ce que notre honneur est sans tache.

L’opération Turquoise a sauvé de très nombreuses vies, protégé et soigné les victimes d’une situation qui échappait à l’entendement. C’est pourquoi nous réaffirmons notre fierté d’avoir commandé les hommes qui ont mené cette opération difficile et éprouvante avec honneur, dignité, humanité et dans le respect de l’éthique qui caractérise l’armée française.

Général de corps d'armée (2S) Jean Claude Lafourcade

Vice-amiral d'escadre (2S) Marin Gillier

Général de division (2S) Jacques Rosier

Colonel (ER) Etienne Joubert

  

 

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :