Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LA TRIBUNE FRANCO-RWANDAISE (TFR)

Actualités, opinions, études, analyses, diplomatie et géopolitique de la Région des Grands lacs.

La Haye : la RDC demande plus de 4 milliards USD de réparations à l'Ouganda

Vice premier ministre et ministre de la justice intérimaire Bernard Takaishe lors d'un entretien avec la presse en son cabinet. Ph. Billy Ivan Lutumba. 17/04/2021

Vice premier ministre et ministre de la justice intérimaire Bernard Takaishe lors d'un entretien avec la presse en son cabinet. Ph. Billy Ivan Lutumba. 17/04/2021

20/04/2021 - 18:34

 

Les audiences consacrées aux plaidoiries dans l’affaire qui oppose l’Ouganda à la RDC quant à la réparation que doit Kampala à Kinshasa ont démarré ce mardi 20 avril matin. Elles se déroulent au Palais de la Paix à La Haye, siège de la Cour internationale de justice (CIJ), sous la présidence du juge Joan Donoghue, président de la Cour.

La RDC demande plus de 4 milliards USD de réparations à l'Ouganda devant la Cour internationale de justice, pour son rôle dans les conflits dans l’ancienne Province Orientale.

Les audiences publiques par liaison vidéo notamment les plaidoiries iront du 20 au 30 avril 2021. La partie RDC a été première à prendre la parole, après les propos liminaires de la juge présidente Joan Donoghue qui donne dans cet extrait le déroulé des audiences .

Le représentant de la RDC devant la Cour, Paul-Crispin Kakhozi Bin-Bulongo, a déclaré aux juges que les dommages causés à son pays par l'Ouganda pendant les cinq années de conflit en Ituri étaient d'une "ampleur sans commune mesure" et a déclaré que l'Ouganda n'avait pas négocié de bonne foi lors des entretiens sur les réparations, rapporte l’agence Reuters.

L'affaire a été portée devant le tribunal pour la première fois en 1999 et en 2005, la CIJ a jugé que l'Ouganda avait violé le droit international en occupant des parties de l'Ituri avec ses propres troupes et en soutenant d'autres groupes armés dans la région pendant le conflit. Il a également jugé que le Congo avait violé le droit international avec une attaque contre l'ambassade ougandaise à Kinshasa.

Le tribunal a ordonné aux voisins africains de négocier des réparations mutuelles, mais en 2015, le Congo est retourné devant le tribunal de l'ONU en affirmant que les pourparlers n'avançaient pas. Après avoir mis en place une commission d'experts pour l'aider à évaluer les montants des dommages, le tribunal tient des audiences sur la question cette semaine.

Lire aussi sur radiookapi.net: 
Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article