Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par La Tribune Franco-Rwandaise

Rwanda : disparition forcée de Viateur Mitsindo, papa de 39 ans et père de quatre jeunes enfants, enlevé par des agents du "Rwanda Investigation Bureau".

COMMUNIQUE n° 148/2020

L’art de Kidnapper et de détruire la famille rwandaise :

Disparition de Mitsindo Viateur, papa de 39 ans et père de quatre jeunes enfants.

Introduction : Le CLIIR dénonce et condamne l’enlèvement, la séquestration dans des lieux secrets « safe houses » des milliers de citoyens rwandais par le RIB (Rwanda Investigation Bureau). Le RIB est régulièrement accusé d’enlever, de torturer, d’emprisonner arbitrairement et de faire disparaître ses nombreuses victimes depuis sa création par la Loi n°12/2017 du 07 avril 2017. Les méthodes brutales et illégales utilisées souvent par les agents du RIB rappellent certaines méthodes criminelles utilisées sous Mao Tsé Toung en Chine communiste, celles utilisés par des nazis sous le troisième Reich d’Adolf Hitler ou celles de la KGB sous le régime totalitaire soviétique de Joseph Staline. Tous les régimes totalitaires méprisent la raison et n’accordent aucune valeur à la vie humaine. Ils ne font aucun effort pour évaluer les conséquences de leur idéologie et de leurs activités. Ils méprisent également la liberté intellectuelle, l’essor des connaissances et le respect de la justice.

Aujourd’hui quatre jeunes enfants (âgés de 5 à 9 ans) et leur jeune maman recherchent le jeune papa de 39 ans, Monsieur MITSINDO Viateur connu sur les réseaux sociaux comme un instructeur amateur et bénévole des exercices physiques acrobatiques. MITSINDO Viateur habite le village (Umudugudu) de KABAGENDWA, de la cellule (Akagari) de KAMASHASHI, du secteur (Umurenge) de NYARUGUNGA dans le District de KANOMBE dans la province de la Ville de Kigali. Il est porté disparu depuis Mardi le 17 novembre à 15h après avoir rejoint la Secrétaire Exécutive du secteur (Umurenge) Nyarugunga, Madame Geneviève UWAMAHORO qui l’avait appelé, sans lui donner la moindre information sur ce qui l’attendait. Son éventuelle détention est qualifiée de «séquestration » tant que le lieu et les motifs de sa détention ne sont pas connus. La famille de MITSINDO Viateur doit être renseignée et rassurée immédiatement sur son sort.

Voici la chronologie des faits :

  1. Mardi le 17 novembre 2020 vers 15h, Monsieur MITSINDO Viateur, un jeune papa de quatre charmants jeunes enfants se trouvait chez lui en compagnie de sa jeune famille. Il reçoit un appel téléphonique de Madame Geneviève UWAMAHORO, Secrétaire Exécutive de l’Umurenge (secteur) NYARUGUNGA, qui le presse de venir le voir d’urgence. Sans toutefois lui dévoiler qu’il est attendu par des agents du tristement célèbre RIB (Rwanda Investigation Bureau) qui sont accusés par la population d’orchestrer des milliers d’enlèvements à travers tout le territoire rwandais. Sa femme a attendu jusque tard dans la nuit du mardi à mercredi.
  2. Le lendemain mercredi le 18/11/2020 le jeune papa disparu n’a pas donné signe de vie. Très inquiète car ni l’administration du RIB ni Mme Uwamahoro qui a livré un de ses citoyens n’a prévenu la famille, l’épouse de MITSINDO Viateur, Madame Vénéranda NIYODUSENGA,  est allée se renseigner chez la chef du Secteur Nyarugunga qui lui a dit que son mari a été amené par le RIB sans autres explications.
  3. Jeudi matin le 19/11/2020, l’épouse de Mitsindo est allée au bureau du RIB à Kacyiru pour s’informer du lieu où son mari serait détenu et pour quels motifs. Comme c’est souvent le cas, le RIB n’a fourni aucun renseignement sur le lieu de « séquestration » de Monsieur MITSINDO. Le RIB n’a fait aucune recherche via tout son réseau de stations de police disséminées dans toute la capitale KIGALI et dans tout le pays. Vers 14h00, la disparition de MITSINDO était confirmée puisqu’aucune information crédible et précise n’avait été donnée à son épouse qui décida  aussitôt d’informer toutes les organisations de défense des droits humains dont le CLIIR. Rappelons que la rapidité de rechercher toute personne disparue est une question de vie et de mort car chaque minute compte.

L’enlèvement de MITSINDO Viateur est un crime imprescriptible :

L’enlèvement de MITSINDO Viateur, un jeune papa de 39 ans et père de quatre jeunes enfants  (une fillette de 9 ans (l’aînée), et trois petits garçons de 8, 6 et 5 ans) est une nouvelle tragédie parmi les jeunes parents résidant au Rwanda et ailleurs dans le monde.  Sa femme Vénéranda a commencé à s’inquiéter et envisage de continuer ses recherches dans les cachots de police de la capitale Kigali. Elle n’a pas des moyens d’élever ses enfants puisque SEUL son jeune époux pourvoyait aux besoins de sa famille.

Au cas où l’épouse de Mitsindo n’arrivera pas à retrouver son mari, ses jeunes enfants risquent d’aller grossir les rangs des enfants de la rue que le régime totalitaire a favorisé en détruisant méthodiquement des centaines de milliers de familles rwandaises. Car, en s’attaquant aux chefs de famille qui nourrissent et éduquent les enfants, le régime totalitaire détruit le peuple rwandais qui constitue le premier patrimoine irremplaçable du Rwanda.

Fait à Bruxelles, le 19/11/2020

Pour le Centre, MATATA Joseph, Coordinateur (GSM: 0032/476701569)

CLIIR* : Le Centre de Lutte contre l’Impunité et l’Injustice au Rwanda est une association de défense des droits humains basée en Belgique, créée le 18 août 1995. Ses membres sont des militants des droits humains de longue date. Certains ont été actifs au sein d’associations rwandaises de défense des droits humains et ont participé à l’enquête CLADHO/Kanyarwanda sur le génocide de 1994. Lorsqu’ils ont commencé à enquêter sur les crimes du régime rwandais actuel, ils ont subi des menaces et ont été contraints de s’exiler à l’étranger où ils poursuivent leur engagement en faveur des droits humains.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article