Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par La Tribune Franco-Rwandaise

André Alain Atundu devant la presse jeudi 12 novembre 2020 à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. Paul Matendo

André Alain Atundu devant la presse jeudi 12 novembre 2020 à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. Paul Matendo

Journaux de Kinshasa relaient l’appel lancé par André Alain Atundu à Felix Tshisekedi pour sauver l’accord FCC-CACH.

« Pour le salut de tous et l’intérêt réel des populations congolaises, il y a nécessité et urgence à revenir aux fondamentaux de la Constitution et de l’Accord de coalition par le respect des textes, grâce à une gestion collégiale, telle que convenue préalablement. C’est-à-dire, l’exclusion de tout ce qui pourrait prendre le partenaire par surprise. C’est de l’irrespect des termes de cet accord qu’est né le malentendu mélodramatique au sujet de la nomination contestable des Juges de la Cour de Cassation et de la cérémonie de leur prestation de serment. Pour mettre fin à cette situation qui n’honore ni la démocratie, ni la coalition, il faudrait éviter de trafiquer les textes et d’instrumentaliser la Justice.  Car, la Justice instrumentalisée et au service du politique n’élève, en aucun cas, une Nation. Il y a donc intérêt à préserver le juge de toute pression inconsidérée de quelque nature que ce soit pour lui permettre de jouer en toute sérénité intellectuelle et en pleine conscience morale, son rôle de censeur universel dans la vie politique et nationale, et ce, dans le respect de la discipline du corps judiciaire et de la déontologie de la justice vis-à-vis du citoyen, grâce à la dépolitisation du Magistrat et de la procédure.  C’est là que le rôle de la Cour de Cassation est crucial en tant que responsable de l’unité dans l’interprétation des lois. Mais,  puisque la démocratie est caractérisée par un contrôle croisé et réciproque des pouvoir judiciaire, exécutif et législatif, il y a peut-être lieu, afin d’éviter l’impression dangereuse, dans le chef du Juge, d’une liberté sans limite et sans contrôle, de transformer le Conseil Supérieur de la magistrature en Conseil supérieur de la Justice pour y inclure l’œil du Peuple par l’incorporation de la société civile »,  a déclaré jeudi lors d’un point de presse, André Alain Atundu, cité par La Prospérité.

Sur ce sujet, mediacongo.net titre : « Crise FCC-CACH : Atundu invite Tshisekedi au respect de l’accord », indiquant que le FCC est peut-être le seul à comprendre l’issue désastreuse de cette crise. C’est dans cette logique afin de préserver l’irréparable que le porte-parole de la majorité parlementaire, Andre-Alain Atundu a, devant la presse, ce jeudi 12 novembre, appelé le Chef de l’État, Félix Thisekedi à respecter l’accord signé en âme et conscience pour la stabilité du pays.

« Félix Thisekedi doit privilégier la voix de la paix en mettant en avant l’accord de gouvernance signé avec son prédécesseur Joseph Kabila pour la bonne marche du pays et l’intérêt supérieur de la nation », a fait savoir M. Atundu, cité par le site.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article