Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par La Tribune Franco-Rwandaise

Rwanda : l'ODHR dénonce l’assassinat du Pasteur Bapfakurera Théoneste, la tentative d’assassinat et l'arrestation de Ntirutwa Théophile, membre du parti d'opposition DALFA.

Déclaration N°03/2020

Paris le 14 mai 2020

Rwanda : Appel urgent concernant l’assassinat du Pasteur Bapfakurera Théoneste, la tentative d’assassinat et arrestation de Ntirutwa Théophile

L’Observatoire des Droits de l’homme au Rwanda est vivement préoccupé par les assassinats et tentatives d’assassinat continus des opposants politiques au Rwanda.

Des témoignages écrits par des journaux nationaux et sur BBC rapportent et confirment que Lundi 11 mai 2020, des hommes armés ont attaqué une boutique appartenant à Monsieur Théophile Ntirutwa, ancien membre du parti d’opposition non enregistré FDU Inkingi, ont ligoté quatre personnes qui s’y trouvaient et assassiné un pasteur appelé Bapfakurera Théoneste âgé de 41 ans. Théophile Ntirutwa a pu échapper et a alerté directement son nouveau parti DALFA – Umurinzi dirigé par Mme Ingabire Victoire Umuhoza.

L’attaque a eu lieu vers 20H00 dans le secteur Muyumbu dans le District de Rwamagana frontalier de la Ville de Kigali à l’Est. Elle a été menée par neuf hommes armés qui se seraient identifiés eux-mêmes comme agents de sécurité. La police alertée aurait mis du temps à venir pour secourir les victimes.

Le parti DALFA-Umurinzi et la plupart des témoignages affirment que la personne visée était Ntirutwa Théophile et que par chance il a pu échapper aux tueurs. Lorsqu’ils sont entrés entrés dans la boutique de Ntirutwa, ces criminels auraient demandé « qui était Théo » et le pasteur tué aurait répondu que c’était lui.  Les tueurs ont assassiné Bapfakurera Théoneste à coups de couteaux et confisqué les téléphones des personnes qui étaient dans la boutique. Ntirutwa Théophile était caché dans le comptoir.

Ce qui est surprenant de la part de la police, d’une part, c’est l’arrestation de Nturutwa Théophile et son épouse victimes de l’attaque par les services de la Police, et d’autre part la fouille de sa maison. Beaucoup de questions en rapport avec la confiance dans les services de sécurité, se posent sur la réaction de la police dans sa façon d’agir dans les enquêtes qui sont menées contre une victime d’agression.

L’ODHR rappelle que Ntirutwa Théophile a toujours été menacé en tant que membre d’un parti d’opposition et pour ses opinions politiques. Il a été notamment arrêté, battu, interrogé sur son affiliation aux FDU- Inkingi, menacé de mort et détenu par les services de l’armée le 18 septembre 2016 à Nyarutarama et relâché deux jours plus tard.  Il était porté disparu le 06 septembre 2017 pendant 17 jours puis retrouvé à la station de police de Remera. Il y avait alors des vagues d’arrestations post électorales des membres du FDU -Inkingi et ceux du Mouvement pour le salut du Peuple de Mlle Rwigara Diane, juste un mois après les élections présidentielles d’Août 2017.

L’ODHR demande au Gouvernement rwandais et ses services de sécurité de cesser de harceler les membres des partis d’opposition rwandaise et d’autres citoyens qui réclament la protection de leurs droits et qui ne veulent qu’exprimer les incohérences de sa gouvernance et sa gestion de la chose publique et la sécurité du peuple rwandais.

L’ODHR demande au gouvernement de relâcher Ntirutwa Théophile et son épouse et d’assurer leur sécurité sans discrimination aucune et de poursuivre les assassins du Pasteur Bapfakurera Théoneste et les criminels au sein de ses services qui attentent à la vie des citoyens.

Fait à Paris le 14 mai 2020

Pour l’ODHR

Laurent Munyandilikirwa

Coordinateur

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article