Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par La Tribune Franco-Rwandaise

Une barrière érigée par des partisans du mouvement politico religieux Bundu Dia Mayala lors des affrontements avec la police à Kinshasa, le 14/02/2017. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Une barrière érigée par des partisans du mouvement politico religieux Bundu Dia Mayala lors des affrontements avec la police à Kinshasa, le 14/02/2017. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Huit personnes ont été tuées ce vendredi 24 avril à Kinshasa, au cours de l’opération ayant entrainé l’arrestation de Zacharie Badiengila alias Ne Muanda Nsemi, indique le vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur, sécurité et Affaires coutumières, Gilbert Kankonde dans un communiqué lu à la RTNC.

Gilbert Kankonde fait aussi remarquer que 35 personnes ont été blessées du côté de adeptes du Bundu Dia Mayala (BDM)et un traumatisé admis à la clinique Ngaliema.

Selon le porte-parole de la police, le colonel Pierrot Mwanamputu, qui a lu le communiqué, 168 détenus ont été acheminés au Commissariat provincial de la police, dont 8 femmes.

 La Police compte dans ses rangs 8 blessés graves.

Le communiqué rappelle que la police a procédé à l’opération d’arrestation de Ne Muanda Nsemi en exécution du mandat émis par le procureur général près la Cour d’appel de Kinshasa/Gombe. Le communiqué précise que cette arrestation est intervenue après échec de plusieurs négociations pour amener le concerné à se rendre volontairement devant l’office du procureur général près de la Cour d’appel de Kinshasa/Gombe.

Ne Muanda Nsemi est accusé de rébellion, atteinte à la sureté intérieure de l’Etat et incitation à la haine tribale.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article