Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par La Tribune Franco-Rwandaise

Génocide tutsi : quand des rescapés administrent une leçon de tolérance au secrétaire d'État Olivier Nduhungirehe.
Génocide tutsi : quand des rescapés administrent une leçon de tolérance au secrétaire d'État Olivier Nduhungirehe.

Dans un article publié dans la Tribune Franco-Rwandaise (TFR) le 25 octobre 2019 (TFR) http://www.france-rwanda.info/2019/10/rwanda-philibert-muzima-propose-une-nouvelle-strategie-de-lutte-contre-le-negationnisme.html, Monsieur Philibert Muzima, rescapé tutsi de nationalité canadienne, a fait une proposition de bon sens qui a fort déplu aux autorités rwandaises adeptes du langage de bois et de la terreur intellectuelle. A la suite de cet article, le secrétaire d'état rwandais aux Affaires africaines, Monsieur Olivier Nduhungirehe, est monté sur ses grands chevaux et fustigé avec véhémence l'idée même de participer à un débat sur le génocide des Tutsi et la problématique du négationnisme.

Ci-après l'extrait d'un échange houleux sur Facebook (https://www.facebook.com/100002432696735/posts/2500602460030819?sfns=mo) entre le tumultueux ministre et des rescapés du génocide des Tutsi conduits par Monsieur Philibert, l'auteur de l'article en cause.

Ci-après le contenu de ces échanges :

Jean-Claude Mulindahabi (journaliste professionnel)

26 octobre, 11:17 ·

« Judi River en Belgique: analyse post-mortem »
Par Philibert Muzima

justsayitblog.com

Judi River en Belgique: Analyse post-mortem

Par Philibert Muzima Mi-octobre 2019, la journaliste Canadienne Judy…

Haut du formulaire

12Gallican Gasana, Mbonyumutwa Ruhumuza et 10 autres personnes

73 commentaires2 partages

 

Commentaires

  • Olivier Nduhungirehe Jean-Claude Mulindahabi, si j'ai bien compris, Philbert Muzima, un rescapé du génocide perpétré contre les Tutsi, est entrain de banaliser la négation et la minimisation du génocide, en la considérant comme une opinion politique tout à fait valable, et donc digne d'un débat contradictoire.
    Il oublie de ce fait que le negationnisme au Rwanda et dans d'autres pays, n'est PAS une opinion politique comme les autres mais UN CRIME puni par la loi pénale.
    Philbert Muzima pense-t-il que des rescapés de la Shoah peuvent tranquillement s'asseoir avec des néo-nazis, des enfants de SS ou d'autres négationistes de la Shoah pour débattre, autour d'un verre de thé et avec le sourire, que les chambres à gaz n'ont pas existé, que les Nazis n'ont aucune responsabilité dans ces crimes ou que le génocide a plus visé les ariens que les Juifs en Europe ?
  • Philibert Muzima Olivier Nduhungirehe
    Les débats ont lieu partout, même devant les tribunaux. Imaginez si on n'était pas là pour témoigner, donner notre version des faits !
    Les débats ont toujours lieu, même dans les coulisses, et ça donne des résultats. On aura vu James Kabarebe et Rwarakabije s'embrasser sur le talmac de l'aéroport de Kanombe. J'ai tenu à vérifier si Rwarakabije était sur les menottes, mais non. Sa venue à Kigali était sûrement l'aboutissement des échanges, dès débats. J'ai plein de photos de vous avec un vrai négationniste, un certain Bonisire Rutayiface pour ne pas le nommer. Et à scruter l'image, vous étiez en convivialité totale. A-t-il rejoint le FPR ari imbohe cg ni par contacts, par échanges ? Quid de Kigurube et Ibingira? None Nyakubahwa Nduhungirehe, si on établissait l'ordre des infréquentable, Rutayifasi, Rwarakabije, Kigurube et Ruhumuza, avec qui la prendrais-tu ta bière?
    Sinzi nkawe, ariko jye nka rescapé du génocide ma bière nayisangira na Ruhumuza.
    Ni kenshi nakubajije niba Rutayifasi s'est rétracté publiquement renonçant à ses propos négationnistes, j'attend toujours la réponse. Ndasaba ko twitabira ibiganiro tutabashije kuburizamo, ndetse tukajyana des avocats-conseils pour décortiquer le moindre de leurs déclarations, habonekamo négationnisme tukabarega. Wowe uti nsabye ko dusangira byeri.
    Et pourtant wowe wicaranye na un négationniste butwi musangira byeri utishinze ce qu'en pensent les rescapés. Ese tuzamenya dute ko ils ont fait du négationnisme en brillant par notre absence? Turindire Parquet de Bruxelles idukorere buri kimwe cyose? J'ai proposé quelque chose. Qu'est-ce tu proposes toi?
    Bon dimanche.

Olivier Nduhungirehe Philibert Muzima Vous confondez manifestement des choux et des choucroutes. Que Rwarakabije, Boniface Rutayisire ou Lewis Muhaweneza aient renoncé à leurs positions anterieures et adopté une position claire concernant le génocide perpétré contre les Tutsi, c'est une tres bonne chose. Ils ont tellement changé qu'ils combattent même sans réserve les négationistes du genocide.
Ceci n'est pas le cas de Ruhumuza Mbonyumutwa ou autres enfants de génocidaires, négationistes notoires, qui non seulement n'ont pas changé d'un iota par rapport à leur idéologie criminelle, mais surtout répandent leur venin négationiste à travers les réseaux sociaux et les conférences.
Le sujet donc n'est pas de s'"assoier" avec telle ou telle personne qui a changé de position idéologique en bien (ce que l'on souhaite à tous), le sujet est de DÉBATTRE tranquillement d'un sujet considéré comme CRIME par la loi pénale.
Cela voudrait dire que vous BANALISEZ la nature criminelle de la négation du genocide, qui est l'étape ultime de ce crime. C'est comme ci, en plein genocide, vous seriez entrain de débattre avec un genocidaire sur le fait de savoir si massacrer les Tutsi est justifié ou non. Un crime, ça se combat, ça ne se débat pas.
Quant à Ruhumuza et Jambo, il s'agit même bien pire qu'un simple négationisme ideologique. Il s'agit même de participation à des activités terroristes et subversives. Demandez à Paul Rusesabagina ce que les policiers belges ont découvert lors de leur récente perquisition à son domicile bruxellois. Ils n'en revenaient pas leurs yeux tant les documents trouvés, y compris contre Jambo, étaient accablants.
Mon cher ami, si vous voulez "débattre" avec ce genre de criminels, qui se manifeste that dans leur ideologie que leurs actions, faites-le à vos risques et périls.

Philibert Muzima Olivier Nduhungirehe
Est-ce que les "ex-négationnistes" ci-haut nommés ont changé par baguette magique ou par dialogue, par débat? Baje ku ruhembe rw'umuheto cyangwa bahindutse kuko hari abaganiriye nabo?
Quant aux génocidaires, il ya pire que parler avec, bahawe impunité ! Même le négationniste ci-haut cité bénéficie lui aussi de l'impunité. Où la cohérence ? Combattre le négationnisme et le génocide par l'impunité ?

Olivier Nduhungirehe Philibert Muzima Je ne sais pas si vous faites semblant ou si vous êtes confus, mais dans tous les cas vous avez un sérieux problème ! Où donc avez-vous vu le moindre débat contradictoire sur la réalité du génocide perpétré contre les Tutsi avec un seul rwandais en exil, avant sa rentrée au Rwanda ?
La politique du Gouvernement en la matière est bien connue. C’est une politique d’inclusion, d’explication, de conviction, une politique qui rassure des personnes de bonne foi qui auraient une peur de rentrer ou qui seraient toujours prisonnières de l’idéologie et de la propagande de l’ancien régime (toujours en activité en exil). Cette politique s’est manifestée dans des programmes publics comme « Comme and See, Go and Tell », « Umushyikirano », « Rwanda Day » ou bien les activités de nos Ambassades dans la Diaspora qui ont porté leurs fruits depuis au moins vingt ans.
Quant à votre éternel couplet sur la supposée « impunité des génocidaires », je l’entend de votre bouche depuis des décennies sur les réseaux sociaux (DHR, Rwanda-l, Rwandanet). Mais bien évidemment, il ne repose sur rien. Si des présidents de parlement, des ministres, des parlementaires et des officiers supérieurs de l’armée ont finalement été rattrapés par la justice, faisant face à des accusations de génocide, qu’ont vraiment de si spécial ces personnes dont vous ne cessez d’accuser ?
Ne nous voilons pas la face. Vous êtes un rescapé du génocide, c’est vrai, mais vous êtes également un opposant au Gouvernement. A l’instar des Gallican Gasana ou autres Tabitha Gwiza, votre deuxième statut tend malheureusement à obstruer le premier dans toute discussion concernant la politique du Gouvernement.

Olivier Nduhungirehe Philibert Muzima Kuganiriza aba négationnistes kugirango bave mu icuraburindi n'a rien à voir avec légitimer leurs thèses criminelles dans un débat public contradictoire. N'ubungubu bamwe muri bo bumvise ukuri bakareka ibitekerezo byabo twabakira.

Olivier Nduhungirehe Philibert Muzima J'ai déjà répondu à cette question.

Philibert Muzima Olivier Nduhungirehe
Nta na rimwe, nta na hamwe wari wagirana débat contradictoire, "gentiment" na Mbonyumutwa Ruhumuza? Erega débats contradictoires zirakorwa narabikubwiye, haba devant les tribunaux, haba dans les coulisses, haba ndetse no muri media, notamment les sociaux sociaux. Niba ushobora kugirana débat contradictoire na Ruhumuza via les media sociaux, ufite ubifitiye uburenganzira ki abandi tudafite yo kugirana nawe débats contradictoires ahandi hose twihiteyomo? Ese debat public via les media sociaux et débat public en salle, nihe hari urukingo contre la légitimation du négationnisme ?

Olivier Nduhungirehe Philibert Muzima Je n'ai jamais participé à une seule conférence de Jambo asbl, même si bien évidemment je sais tout ce qui s’y dit. Je me rappelle d'ailleurs que le négationniste Ruhumuza Mbonyumutwa a voulu une fois forcer son entrée dans un Rwanda Day, sans succès, et qu’un trio d’autres négationnistes, dirigés par son frère Patrice Mbonyumutwa, accompagné de Norman Ishimwe et de Peter Verlinden ont voulu faire de même dans une conférence organisée par Ibuka Mémoire et Justice au Parlement bruxellois. Ils ont été recalés manu militari malgré des protestations véhémentes mais stériles du négationniste flamand.
Je félicite d’ailleurs Ibuka Belgique pour sa position ferme et constante sur la question, quel que soit son Président. Vous devriez en prendre de la graine au lieu de vouloir pactiser avec le diable.

Philibert Muzima Olivier Nduhungirehe
Nari nkubajije niba utarigera na rimwe ugirana débat contradictoire na Mbonyumutwa Ruhumuza via les media sociaux. Je veux ta réponse.

Olivier Nduhungirehe Philibert Muzima Pfff, cela n'a rien à voir! Je combats les négationnistes sur les réseaux sociaux depuis longtemps. Je ne leur donne pas de plateforme dorée pour répandre leur venin ou ne légitime leurs conférences par ma présence. Même les propagandistes des terroristes comme Serge Ndayizeye, je les combats, head on sur leurs propres pages, nkanswe abandi.

Olivier Nduhungirehe Philibert Muzima Ikindi kandi, je ne pense pas vous avoir autorisé à me tutoyer. C'est impoli.

Philibert Muzima Olivier Nduhungirehe
Kubarwanya dans un débat public et contradictoire biremewe tant que c'est virtuel , ariko kubarwanya vis à vis dans un débat public et contradictoire ntibyemewe ?

Philibert Muzima Olivier Nduhungirehe
Je l'attendais celle là !

Olivier Nduhungirehe Philibert Muzima Mbese ubundi, qui vous empêche de vous inscrire dans leurs conférences kugirango tukubone uko ubarwanya? Avez-vous besoin d'une validation de quiconque? Ce que j'ai vu de votre part, ne fût ce que sur les réseaux sociaux, est que vous êtes très loin de vous en prendre à Jambo asbl et aux autres négationnistes. Vous faites plutôt copain-copain. Et d'ailleurs, "dis-moi qui te like sur Facebook, je te dirai qui tu es".

Philibert Muzima Olivier Nduhungirehe
Est-ce qu'on peut nous convenir sur le fait que nos propositions respectives ne s'éloignent pas tant que ça ?
Ma demarche à moi vise à adopter une stratégie autre que celle de tenter d'empêcher la tenue de leur conférence.
Votre proposition à vous, est de ne debattre et ne discuter avec eux que virtuellement. On est proche l'un de l'autre à ce que je vois!

Olivier Nduhungirehe Philibert Muzima Et ma question est la suivante: QUI vous empêche donc de le faire ? Avez-vous besoin de l'autorisation de quiconque pour participer à une conférence négationiste ?

Philibert Muzima Olivier Nduhungirehe
Nta we ubimbuza, nta n'uwo mbisabira uruhushya. Nk'uko nawe ntawe ukubuza gukora débats en ligne avec les organisateurs des mêmes conférences. Tu debattras avec eux virtuellement et moi en personne, tuzaba dutahiriza umugozi umwe n'est-ce pas? Muri Panafrican Movement, notre devise ni : One Struggle, Many Fronts.
No muri combat contre le négationnisme, Let's use the same motto, urwane aho ushoboye ( derrière l'écran de ton ordi) et moi on real front line. Les vaches seront ainsi bien gardées. Sibyo Nyakubahwa ? Wihangane ntuzinge umunya aho ikaramu hanyereye nkibagirwa vouvoiement, umwenyure nyakubyara kuko nibutse gusoza nkwita Nyakubahwa. Maze useke ugororoke.

Philibert Muzima Olivier Nduhungirehe
Usetse iki Mukundente Ariane. Mbwira nanjye nisekere, ngo amenyo ni amabuye!

Mukundente Ariane Philibert Muzima c'est là où Mr. le Ministre a dit ''Et d'ailleurs, "dis-moi qui te like sur Facebook, je te dirai qui tu es". Moi, je like/love sur tous et chez n'importe qui de mes amis FB, en autant que je décele ce que j'aime dans son message. Je peux ne pas aimer 90% de son message, mais si j'adore le 10%, je vais ''lover''. Et puis, j'ai des amis sur FB, comme tout le monde, qui ont des convictions différentes des miennes, mais duhujwe n'ibindi (livres, valeurs, philosophie de la vie, foi....) biri plus important pour moi que ce qui nous sépare. Alors, je me rends compte que je peux être traité de négationiste ou de génocidaire si la personne chez qui j'ai liké le message est considéré comme tel. À mes risques et périls! Même les gens de la radio Ijwi rya rubanda bavuze ibintu nkunda nakora ''like''. Pour ce qui est du négationnisme et la minimisation du génocide contre les Tutsis, leurs émissions font froid au dos. Ça c'est du vrai négationnisme pure et dure! Sinzi impamvu ntajya mbabona dans le collimateur de nos organisations/l'État pour la lutte contre le négationnisme. Ils font plus peur que les Jeunes de Jambo. À mon avis, ils sont plus parlables, comme on dit en bon québécois, que les autres qui, eux, me donnent vraiment la frousse, en tant que rescapé du génocide.

Philibert Muzima Mukundente Ariane
Ijwi rya Rubanda, d'ailleurs kimwe na Radio Itahuka sinjya mbyumva. Itahuka nayumvise gacye nayitangaho rimwe mon opinion ndarekera. Uti kuki? Sinkunda journalisme de propagande. Sinon Ijwi rya Rubanda ni irya mon camarade de classe à l'école primaire, donc un p'tit gars de chez nous et doublement compatriote, rwando-canadien. Ibyo avugaho ntibyantangaza kuko turaziranye kuva turi abana( même secteur, même cellule). Un négationniste butwi ureke les amis du ministre dont il a préféré désaimer (to defriend) pour des raisons purement politiques. Ntazakuragire buka, baraziranye cyane kandi nta n'icyo bapfa. Gusa inzira zabyaye amahari aho umwe ayobokeye inzira imusaba "kwitandukanya" n'abitwa abanzi b'igihugu. Gusa disi tugeze kure aho uhabwa icyiciro n'abagukurikira kuri tweeter, abakulayikinga kuri facebook, etc. Hari uwigeze kunsetsa ngo iyo agiye kujya i Rwanda abanza gusiba abantu bamwe na bamwe muri contacts ze za tel akongeraho to defriend them on facebook. Ati ikingora iyo ngarutse ni ukubeshya ngo nataye telephone ngo nongere nsubirane contacts zabo. None Nyakubahwa Ministre arabyemeje ! S'il faut faire surveiller qui te like, je me demande les comptes à rendre uko zingana quand tu likes les non likables! Urabage wafashe nunadya ntuzampe.

Olivier Nduhungirehe Philibert Muzima Good! So, ubutaha uzitabire izo conférences négationistes, pour debattre avec les Mbonyumutwa, les Matata et autres. Ils donnent même un prix chaque année. Vous pouvez demander qu'on vous invite l'année prochaine comme invité d'honneur à cette cérémonie, exactement comme Tabitha Gwiza l'a été l'année passée. De ce fait, vous economiserez votre énergie en cessant de vous plaindre à travers des articles sur le Web. Souffrez aussi que les autres adoptent une autre position moins complaisante et plus combative, sans que vous ne leur donniez des leçons de morale.

Olivier Nduhungirehe Mukundente Ariane Vous parlez de qui là ? Qui donc est plus négationniste que "les jeunes de Jambo" (sic)?

Olivier Nduhungirehe Philibert Muzima Ngo ntabwo ujya wumva Radio Itahuka??? Uzabeshye ikindi icyo kiranyagisha. Niba uvuga ko urwanya négationnisme, ni kuki watinyuka ukabeshya ngo ntujya wumva Radio rutwitsi par excellence, na Ngeze Hassan wayo, Serge Ndayizeye ? Iyo Charles Kambanda avugiye kuri iyo Radio ngo "bazahiga abantu ba Kagame kugeza ku mudugudu, kandi bazicwa", ntacyo wowe bikwibutsa ? Please, tujye tureka hypocrisie nk'iyi!

Philibert Muzima Olivier Nduhungirehe
Cyore, mbaye nyumva utekereza ko byantera ipfunwe kubivuga? Urwtse ko ntayikunda kubers impamvu navuze, ubundi kuyumva byaba icyaha? Waba twaba se twarayumvanye nka kangahe ku buryo wahamya ko mbeshya?

Philibert Muzima Olivier Nduhungirehe
Umunsi bazatanga igihembo cy'abaganira nabo virtuellement ntibazakwibagirwe Nyakubahwa. Kuganira dans ce monde technologique ntibigisaba kwicarana ku meza. Nizeye ko impaka ishize. Muzaganire virtuellement nk'uko mubimenyereye, kuko aribyo ushoboye. Nanjye nzagerageza kuganira nabo en face à face, kuko nsanga nabyo ari stratégie à explorer. Buri wese mu byo ashoboye. "One Struggle, Many Fronts.
Sibyo Nyagucwa we?

Olivier Nduhungirehe Philibert Muzima Nta bihembo nkeneye. Kandi ntabwo "nganira" nabo. Naho ku byerekeye Radio Itahuka y'umutwe w'Iterabwoba P5, irimo mucuti wawe Gallican Gasana, kumbwira ko utajya uyumva byo ni ikinyoma. C'est une tactique bien connue d'éviter de condamner ses émissions incendiaires et de demander des comptes à ceux qui les soutiennent, comme celui que vous appelez si gentiment votre "grand frère" sur les réseaux sociaux.

Philibert Muzima Olivier Nduhungirehe
Et qui t'as dit ko jye hari ibihembo ncyeneye? Ahubwo nacyetse ko wabinsabiraga wisabira, maze nk'umwana warezwe neza uti nibamuha nanjye nzakurikiraho!
Kuganira nabo muraganira agati kagaturika. Cyereka nureka kuganira (kugirana nabo débats contradictoires ) hano kuri facebook.
Ibya Radio Itahuka nyumva ntayumva ko mbona nabyo ubihinduye shida ? Ese abayumva hari icyaha bakora? Gallican Gasana, c'est plus qu'un grand frère pour moi. Nizere ko ntaho bikurya sinon ntacyo nakumarira.

Philibert Muzima Olivier Nduhungirehe
Icya nyuma nyakubahwa minisitiri, ndifuza ko izi mpaka zirangirira aha.Twagabanye ingamba zo kurwanya négationnisme, uzarwane urwo ushoboye rwo kuri mudasobwa nanjye nzarwana urwo udashoboye rw'imbonankubone. Sibyo? A la prochaine chicane, dirait un québécois.

Gallican Gasana Philibert Muzima
FPR n’abayikomera amashyi bose bakomeje kwibaza ko aribo bafite uburenganzira bw’ujya mu ntebe ya penetensiya yo gukurwaho icyaha cya genocide! Bakanibaza ko ari nabo banahitamo ugomba kwitwa genocidaire ou/et négationniste.
Abo bose ubwiye Olivier Nduhungirehe, hemejwe ko; kuko bamanitse amaboko bakaba baremeye guceceka ku mabi yakozwe kandi agikomeje gukorwa, bakaba bitwa ko bari/bashyigikiye FPR, peut importe ibyo bakoze muri genocide bo ntabwo bitwa genocidaire/négationniste kuko banyuze muri penetensiya ya FPR.

Olivier Nduhungirehe Philibert Muzima Je croyais vous avoir dit que je ne souhaite pas être tutoyé. C'est impoli, M. Muzima. Et cela n'a rien avec moi, en tant que personne, mais avec votre manière d'interagir avec les autres.
Quant à vos propos désinvoltes sur Radio Itahuka, ils sont plein dans le sujet qui nous occupe car depuis le debut, ils démontrent votre hypocrisie envers le négationnisme. Vous ne pouvez vous ériger en porte-flambeau contre la négation du génocide perpétré contre les Tutsi, alors que vous fermez les yeux sur un tel organe de propagande négationiste. Ça n'a aucun sens, c'est incohérent.
Et pour cause, Radio Itahuka, c'est Jambonews aux stéroïdes. Ils appellent même PUBLIQUEMENT à l'extremination des "abantu ba Kagame kugeza ku mudugudu" et à la commission d'actes terroristes comme le sabotage des véhicules des dirigeants.
J'ai même demandé à Gallican Gasana, membre du mouvement terroriste P5, de condamner ces propos incendiaires, mais il a TOUJOURS refusé de le faire.
Et donc, cette hypocrisie qui consiste à dire qu'on n'écoute pas Radio Itahuka pour éviter de condamner leur haine, il ne faut pas me la faire !

Olivier Nduhungirehe Gallican Gasana Wowe se w'umu rescapé du génocide, ushobora kudusobanurira impamvu uri membre du P5, un mouvement terroriste allié aux génocidaires FDLR? Ushobora kunsobanurira impamvu wanze kwamagana des appels réguliers à l'extremination et aux actes terroristes, zikorwa publiquement kuri Radio Itahuka ya RNC na P5?
Reka tuve mu cyuka maze tugaragaze ibikorwa. Messages zose wakwandika kuri Facebook nta gaciro zagira zidahuye n'ibikorwa byawe nk'umunyapolitiki.
Ibyabaye kuri ba collègues bawe Callixte Nsabimana, Sylvestre Mudacumura, Habib Mudathiru n'abandi, byakagombye kuguha isomo.

Philibert Muzima Olivier Nduhungirehe
Nagusobanuriye kenshi ko tutoiement n'est pas impoli au Québec ariko ntubyumva. Cyane cyane ukabigarura iyo arguments zagushiranye.
Kubera ko nzi ko en âme et conscience nta manque de respect ngufitiye, ntabwo ngusezeranije uzahindura umuco pour te faire plaisir. Ushatse ubyakire nta manque de respect ngufitiye. Nutabyakira kandi ni umusonga wawe utambuza gusinzira.
Radio Itahuka ntibinsaba kuyumva ngo mbone nakwamagana ibyo ivuga bibangamiye uburenganzira bwa muntu.
Biranampagije kuba ari iy'ishyaka qui prône l'usage de la guerre et autre forme de violence au Rwanda ngo mbyamagane. Umenye rero ko ntayishyigikiye nk'uko ntashyigikiye ibikorwa bya nyirayo.
Sindumva radio ya État Islamique. Ntiwendereho ngo umbwire ko kuba ntumva icyarabu ari excuse ngo ntamagana ibikorwa byayo.
Ibi biragufashiije se Nyakubahwa?

Mukundente Ariane Olivier Nduhungirehe je parle des gens de la Radio Ijwi rya rubanda. Je pense que le propriétaire yitwa Siméon. Plus négationniste que ça tu meurs! Pour lui et ses invités, il n’y a jamais eu de génocide contre les Tutsis. D’autres qui le nie de façon éhontée c’est le Prof Kambanda et l’ex- Journaliste Gasana Didas. Donc, en matière de négationnisme, ils sont plus négationnistes que quiconque. Ça m’étonne que vous ne connaissez pas cette radio, ni Gasana par rapport à leur propos sur Génocide des Tutsis. Pour Kambanda, je sais, vous l’avez souvent souligné.
Et puis, à propos de Jambo, je ne comprends pas pourquoi les gens ont peur de ce Jambo-là. Probablement que vous n’avez pas suivi, ma conversation sur le wall de Miheto Dec 2018 quand il attaquait quelqu’un qui semblait parait-il nier le génocide et j'ai sauté dans la conversation pour aider Miheto. Je tombe sur qlq’un qui dit “je ne nie pas le génocide contre les Tutsis, et pour preuve, parcourez tous les article que nous avons écrit et montrez-moi où on le nie”. Et vous comprenez que j’ai dévoré tous les articles de Jambo pour trouver une preuve, car je ne le croyais pas. Nul part, je ne trouvais où ils nient le génocide contre les Tutsis. Ici, je dis bien en matière du génocide contre les Tutsis, nier qu’il a existé, car c’est ça être négationniste. Nous sommes dans l’ère de la vérité: un génocidaire, c’est celui qui a fait le génocide en 1994, un négationniste, c’est celui qui nie ce génocide. J’ai eu une autre preuve qu’ils ne nient pas le génocide récemment. Visionnez le vidéo que Mulindahabi a mis sur FB de cette conférence organisée par Jambo et jettez un coup d'oeil vers la fin, lors de la période des questions. Maître Mbonyumutwa Patrice, répond à un avocat blanc des genocidaires qui était dans la salle qui niait le génocide des Tutsis. Très abasourdi, il lui répond “ je ne sais pas de quoi vous parlez, le génocide contre les Tutsis a eu lieu, je suis un témoin oculaire de ce génocide” .
Ceci dit, avec cette théorie du double génocide (c'est nouveau dans leur langage), c'est la minimisation du génocide contre les Tutsis. Et peine perdue, on pourrait trouver les arguments qui montrent qu’il n’y a pas eu de génocide contre les Hutus, il suffit de les sortir. Donc, sur ça, ils ne me font pas peur aussi. En tout cas, pas plus que les autres qui véhiculent la même théorie tout en étant, génocidaires, négationnistes, extrémistes, les nostalgiques d’anciens régimes violents, les politiciens ayant une idéologie raciste brandissant le mot “rubanda igoka”......parcourez le net et vous verrez, les gens de Jambo ne sont pas ni violents, ni racistes, ne véhiculent pas l’idéologie du génocide.... contrairement aux autres(plusieurs ont fait l’expérience ultime de cette haine sur le net). Les gens de Jambo avec ce tempéramment ne sont pas si dangereux. Pour ce qui est du double génocide, si les options juridique/politique/diplomatie que vous voulez utiliser pour les combattre fonctionnent, ils abdiqueraient facilement, car ils connaissent la Loi.
Donc, pour tout ce qui est en rapport avec le génocide contre les Tutsis, ce Jambo-là ne fait pas peur, pas en toute! Il y a plus épeurants, qu’eux! Par contre, en parcourant leurs articles j’ai observé une chose. Sur le plan politique, ils sont redoutables. Si Jambo avait été un parti politique dans une démocratie à l’occidentale, il faudrait être coriace pour les affronter.

Gallican Gasana Olivier Nduhungirehe
Niba aribyo ushaka reka tujyeyo.
Ntabwo ndi hano kudwanira nawe uwagize aba genocidaire/négationniste benshi; ikigaragara muri leta mbona usigaye warabereye umuvugizi, ntimukabeshye abarescapes ko murwanya aba genocidaires! Biragaragarira buri wese ko nta mu genocidaire mwitaye kubyo yakoze, aussi longtemps ko adakora politiki irwanya leta, azaza mumuramburire tapis rouge kandi yakirwe mu rugwiro.
Waba warishe ijana ariko nturwanye leta; kuba genocidaire mwe ntibibaraje ishinga.
Par contre uwo ariwe wese utavuga rumwe na leta yitwa genocidaire kuko visiblement niyo ntwaro musigaranye yo kwikiza buri wese utavuga rumwe na leta.

Philibert Muzima Mukundente Ariane
Ubisobanuye neza, utumva ni udashaka kumva. Plus que clair, je dirais même limpide.

Olivier Nduhungirehe Philibert Muzima PREMIÈREMENT, le language québécois, je n'en ai cure. Vous savez très bien que le tutoiement n'est pas d'usage dans la langue française, à moins que les parties aient des affinités ou y consentent. Imposer le tutoiement contre le gré de son destinataire est donc non seulement impoli mais surtout manifeste une agressivité et de mauvaises manières. Et je suis sûr à 100% que vous ne pouvez faire pareil envers Agnès Murebwayire, qui aussi déteste le tutoiement sur les réseaux sociaux. Ne vous cachez donc pas derrière un prétendu "language québécois".
DEUXIÈMEMENT, j'ai raté les épisodes où vous dénoncez le language incendiaire de Radio Itahuka. Je rappelle que cette nouvelle RTLM, qui aligne appel au massacre, insultes sur la vie privée et vulgarité, est une radio du RNC, allié à Amahoro People Congress de Gallican Gasana et aux génocidaires des FDLR. On ne peut donc prétendre combattre le négationnisme, en lançant des amabilités quotidiennes à ceux qui font la promotion de la haine sur une telle radio.
Encore une fois, seuls les actes comptent, pas le blabla habituel sur les réseaux sociaux.

 

 

Philibert Muzima Olivier Nduhungirehe
Ibintu bibiri utazantegerezaho.
1) Te vouvoyer kuko ubishaka. Tu aurais dû dire en fait la culture québécoise. Kuko ururimi ni rumwe, mais la culture est différente. Ubimenyere rero kandi ubyemere uko cyangwa wongere umbloke. Ntibizaba bibaye ubwa mbere. Comme les fois précédentes nzagira nti "agahinda gacye".
2) Munyangire: Niba warahisemo inzira y'ubwiko ukitandukanya n'abavandimwe ngaha ngo ntiblmuhuje opinion politique ntubintegerezeho. Mes amis ne m'imposent pas leur foi et vice versa. Je suis majeur et vacciné.

Olivier Nduhungirehe Mukundente Ariane Par ce message vous venez de faire la parfaite démonstration de votre naïveté, mais qui, me semble-t-il, est quand même de bonne foi, contrairement à celle affichée par Philibert Muzima.
Si j'ai bien compris, un assassin qui vous dit: "Je ne suis pas un assassin" ne peut évidemment être un assassin 🤦🏾‍♂️! Pour vous, ne sont négationnistes que ceux qui disent: "le génocide perpétré contre les Tutsi n'a jamais eu lieu". Et voilà comment la naïveté de certains leur font tomber dans le piège des négationnistes.
Laissez-moi vous expliquer une chose. Les membres de Jambo ne sont pas des négationnistes brutes et sans cervelle comme les Charles Kambanda, Serge Ndayizeye ou autres Siméon. Ce sont de vrais intellectuels du negationnisme qui ont parfaitement compris leur environnement et s'y adaptent. Ils essaient, de ce fait, faire progressivement assoier leurs thèses négationistes par le débat intellectuel.
Manifestement vous ne connaissez pas Jambo asbl, Madame. Laissez-moi vous démontrer sur quoi repose leur négationnisme:
PREMIÈREMENT, la plupart des dirigeants de Jambo asbl sont des enfants de personnes inculpées ou condamnées pour génocide, non pas comme de petits exécutants mais comme de vrais "masterminds". Et ceci ne peut donc être une coïncidence. Il s'agit des enfants de Shingiro Mbonyumutwa (Ruhumuza et Gustave), Anastase Nkundakozera (Laure Uwase), Dominique Ntawukuriryayo (Placide Kayumba), Juvénal Uwilingiyimana (Natacha Abingeneye), Col BEM Ephrem Rwabalinda (Robert Mugabowindekwe), Col Juvénal Bahufite (Liliane Bahufite, qui semble ne plus être active dans Jambo) et certainement d'autres.
Vous pouvez me dire: "malgré cette coincidence, la responsabilité pénale est individuelle". Je serais d'accord avec vous mais lisez ce qui suit.
DEUXIÈMEMENT, tous les membres de Jambo ci haut cités defendent bec et ongles leurs parents, affirmant qu'ils sont innocents, "diabolisés" par la FPR. Pire, ils ont développé une théorie selon laquelle il n'y a AUCUNE responsabilité du Gouvernement Abatabazi, du commandement des ex-FAR, de la direction des partis politiques MRND, CDR et des factions "power" des autres partis et de l'administration locale.
Leur thèse, qu'ils ont defendue dans leurs articles et sur les réseaux sociaux, est que le génocide perpétré contre les Tutsi a été un crime spontané, commis par une population en colère, en réaction à l'assassinat de leur Président bien-aimé. Et les efforts du Gouvernement Abatabazi d'arrêter les massacres n'ont malheureusement pas pu aboutir. Ceci est leur thèse, qu'ils ont même defendue devant moi, lorsque je les pressais de me dire qui pour eux est responsable du génocide.
TROISIÈMEMENT, l'usage tactique de la terminologie "génocide perpétré contre les Tutsi" ne peut cacher les témoignages livrés DEVANT LE TPIR, par le Président actuel de Jambo asbl, Gustave Mbonyumutwa. Celui-ci avait en effet affirmé que durant le génocide, il n'avait pas l'impression que des gens se faisaient massacrer au Rwanda. Témoignant en faveur de la défense du Président génocidaire du MRND, Mathieu Ngirumpatse, Gustave Mbonyumutwa a déclaré qu'ils se sont déplacés de Kigali à Murambi (Gitarama) et de Murambi à Gisenyi, faisant plusieurs aller-retour entre Murambi et Gisenyi (où ils jouaient même à la plage, excusez du peu) sans noter la moindre anomalie sur le trajet. Son témoignage est toujours en ligne. S'il n'avait donc rien vu rien entendu pendant trois mois, au point d'en faire un témoignage chez un juge, d'où sort-il soudainement ce "génocide perpétré contre les Tutsi"?
QUATRIÈMEMENT, cette histoire de "Hutu génocide" que Jambo a inventée très récemment est une nouvelle opération tactique. Avant, ils parlaient d'un "génocide rwandais" ayant emporté Hutu et Tutsi confondus. Ils participaient même à la profanation de la Stèle de Woluwé Saint Pierre chaque 6 avril à Bruxelles, manifestation organisée par le négationniste Joseph Matata.
Après un "génocide spontané", sans responsable politique ou militaire, nous voici donc avec un "génocide Hutu" destiné à mieux minimiser le génocide perpétré contre les Tutsi. Et pour cause, TOUTES les organisations internationales (TPIR, Conseil de Sécurité, Assemblée générale de l'ONU, UA, ACP) avaient enfin rejeté cette théorie d'un "génocide rwandais" consacrant la terminologie appropriée.
Ils fallait donc que les Jambo changent rapidement de tactique puisque la bataille de la terminologie "génocide rwandais" était définitivement perdue. Ils ont donc passé à la phase ultime de leur négationnisme: faire accroire l'idée d'un "génocide Hutu".
Voilà ! Le négationnisme des membres de Jambo repose là. Je vous conseillerais donc d'être beaucoup moins naïve à l'avenir afin d'éviter de tomber dans leur piège.
Bonne nuit.

Olivier Nduhungirehe Gallican Gasana Ibya Leta y'u Rwanda byihorere. Ahubwo tubwire iby'umutwe wanyu w'Iterabwoba P5, urimo ukubitwa iz'akabwana muri Congo. Nta n'ubwo niriwe mvuga irigiswa rya Ben Rutabana par Kayumba Nyamwasa, byatumwe Jean Paul Turayishimye yegura, ndetse na Lea Karegeya na Micombero bikaba biri hafi (niba bitaranaba). Les rats quittent donc le navire, vous devriez en faire de même.

Olivier Nduhungirehe Philibert Muzima Ceci est une très bonne suggestion et je m'y conformerai immédiatement au prochain ecart de langage. Merci.

Philibert Muzima Olivier Nduhungirehe
Une dernière, la toute dernière question Nyakubahwa: utari wajya i Kigali ko wari presque un frère des Mbonyumutwa, nibo bari bataraba des négationnistes cyangwa icyo gihe nawe wari négationniste comme eux?
Comment as-tu trouvé le chemin de Damas ntuyirangire bavandimwe d'alors? Wagira ngo mutazasangira ku byiza by'u Rwanda?
TU n'y peux rien Mr le Ministre. Tuzaganira nabo tubabwire ibyiza wabahishe, et le succès de notre démarche sera TON échec.
Harya ubundi, ni impamvu ki abarescapes dushaka kuganira n'abavandimwe baWE d'alors Ukatubuza, ahubwo Ukadushimira les Kigurube, Rwarakabije, Rutayifasi et cie ngo nibo bavandimwe baWE b'ubu?
Ni urukundo udukunda cyangwa ni urwango wanga tes frères d'hier ? Qu'est-ce qui pèse plus lourd chez TOI, Nyakubahwa?
Duhane uduhanure nyakugira Imana we kuko ubanza udukunda kurusha uko ukunda abavandimwr bawe d'hier. Tumenye n'icyo mwapfuye tutazagwa mu ruzi turwita ikiziba.
Pour une de ces rares fois Nyakubahwa, tu dois croire en ma bonne foi. Je ne m'attends pas à une reponse de TA part, c''est en fait juste TE montrer qu'on n'est pas si naïf que tu ça.
Findi findi irutwa na so araroga.
Fin de jeu.

Gallican Gasana Olivier Nduhungirehe
Ntibyaba ari ubwa mbere umukozi wa leta anyise ko nkorera cyangwa nkorana n’umutwe w’iterabwoba. Narabyiswe muri 1990-1994 shinjywa kuba muri FPR, nta gitangaza kuba mbyiswe uyu munsi nshinjwa gukorana na P5. Gusa ababinshinja baratandukanye; icyo bahuriraho ni ugukomera amashyi leta barwanya uwo ariwe wese urwanya ibibi bikorwa. Icyo nakwemerera ni uko nakwitwa amazina yose, ntibizambuza gukomeza kurwanya leta ikorera nabi abenegihugu.
Ikindi;
Kuki wunva ko ibya Leta mbyihorera kandi iramburira tapis rouge indimburabatutsi mu rugwiro? Kurwanya abapfobya genocide ubitangirira he ukabigarukiriza he?

Jean-Claude Mulindahabi Amb Olivier Nduhungirehe, je crois que Philibert Muzima pourra vous répondre.
En attendant je pense qu’il faut mieux cerner ce qu’il a voulu exprimer comme idée. Je ne crois pas qu’un rescapé tel que lui, puisse minimiser le génocide perpétré contre les Tutsi.

  • Olivier Nduhungirehe Jean-Claude Mulindahabi Huh? Où est-ce que j'ai dit que Philibert Muzima minimisait le génocide perpétré contre les Tutsi? Pourquoi ne lisez-vous pas un texte proprement avant d'y répondre ?

Lydie Ujeneza Olivier Nduhungirehe 👇🏾ici peut être ?! Aurais je manqué quelque chose ?

Olivier Nduhungirehe Lydie Ujeneza Vous devriez vous acheter de bonnes lunettes ma chère 😉 ! Minimiser le génocide perpétré contre les Tutsi n'est PAS la même chose que minimiser LA NÉGATION OU LA BANALISATION du génocide perpétré contre les Tutsi.

Lydie Ujeneza Olivier Nduhungirehe
Ngo « ma chère » je vois qu’on en est aux familiarités, et la condescendance semble être votre « to go to tactic » J’y reviendrai plus tard.
Tout d’abord merci pour cette ‘’nuance’’ et surtout pour ce “diagnostic non sollicité” de ma vision!
N’ayant pas la prétention d’assumer le ton “de donneur de leçon” , je vais me contenter de faire “la psychologie de comptoir” ( puisque cela semble être de mise) pour partager quelques observations et (me) poser quelques questions rhétoriques...
À lire vos commentaires, c’est à croire que vous êtes le seul à Saisir le sujet amené.
Cette façon que vous avez d’essayer de rabaisser vos interlocuteurs à tout bout de champs, a un nom en rhétorique du conflit. Et que je sache, on n’est pas en conflit, alors pourquoi ce ton?
Pourquoi sentez-vous le besoin d’attaquer (en rabaissant) La Personne, en occurrence, leurs niveaux de compréhension et/ou leur vision pour certains,
leurs niveaux de naïveté pour ne pas dire de maturité et/ou leurs appartenances familiales pour d’autres ? Des “tares” qui selon vous devraient disqualifier leurs points de vue, puisque c’est sur elles que vous basez vos contre-arguments. Et curieusement quand il s’agit de ceux qui vous élèvent et/ou qui sont d’accord avec vous, vous semblez ne plus remarquer les leurs.

Pour finir, j’aimerai revenir aux familiarités. j’espère que vous ne faites pas partie de ceux qui font l’erreur de penser que leur titre/poste leur donnent le droit d’aînesse sur “le petit peuple” , “Mr et
“ Mme tout le monde”, à qui on peut s’adresser comme on veut. Au cas où vous en ferriez partie, je me permet de vous dire que Ce ” Ma chère” est très inapproprié, surtout venant d’un étranger même si (ou surtout si) cet étranger se trouve être un ministre! Que je sache on ne se connaît pas à ce point là. Alors de grâce épargnez moi ces marques d’affection, imbues de condescendance!
« Le respect est mutuel chez les êtres libres. »
P.S: Pour ceux qui ont une envie folle de s’en prendre à une de mes tares (j’en ai à gogo) pour me discréditer (par manque d’arguments plausibles) je vais vous rendre la tâche facile, et vous en donnez une gratuitement! Attaquez vous à mon niveau en français, (ou celui de toute autre langue d’ailleurs, yewe, n’ikinyarwanda) il est clairement en carence! Mais rappelez-vous aussi que je ne suis ni française, ni Molière et je ne suis surtout pas de ceux qui se prennent la tête pour leur assimilation culturelle réussie, donc peut-être que ce que vous pensez être une tare n’en est pas une, finalement 🙂. En gros, et à mon humble avis, on gagnerait tous, si on s’efforçait à garder nos arguments sur le contenu et non sur le contenant. Et je sais que c’est pas évident surtout quand on est habitué à autre chose. En ce qui me concerne, c’est pas la première fois que je brillerai par mon absence ou mon silence dans ce genre de débats où l’argumentation « Ad personam » semble être la règle.. 

Olivier Nduhungirehe Lydie Ujeneza Je constate que vous avez finalement compris la distinction entre le fait de minimiser le génocide et le fait de minimiser sa négation. C'est ça l'essentiel. Si vous voulez que je retire les mots "ma chère" et les lunettes que je vous avais conseillées, je le fais donc volontiers. 😉

Mukundente Ariane Dans l’article de Muzima, le contenu n’est pas sur le génocide contre les Tutsis, mais sur la stratégie à adopter pour faire face à ceux qui affirment qu’il y a eu un génocide contre les Hutus.
Si j’ai bien compris cet article, en tant que rescapé du génocide contre les Tutsis, il appelle ses pairs á participer aux conférences qui traitent du sujet et prouver qu’il n’y a pas eu de génocide contre les Hutus au lieu de vouloir museler ceux qui en parlent, car de toute façon ça ne fonctionne plus.
Ces conférences sont publiques y participer est une façon de présenter à l’audience une autre voix, au lieu d’avoir une seule version, comme ça elle pourra se faire une idée.
Pour un rescapé du génocide contre les Tutsis qui se préoccupe de tout ce qui concerne le génocide, discuter avec tous ceux qui affirment qu’il y a eu un génocide contre Hutu est tout à fait légitime, quand il pense que ce n’est pas le cas.
Et ceux qui l’affirment ne sont pas nécessairement les génocidaires du génocide contre les Tutsis. Parmi eux il y a les gens venant de tous les horizons comme on l’a vu. Et quand bien-même il y aurait les descendants de ces génocidaires ou les négationnistes, je ne vois pas le problème. Chez nous on dit très bien et c’est clair “icyaha ni gatozi”.
Des rescapés du génocide contre les Tutsis peuvent bien s’asseoir avec eux et sortir leurs désaccords sur ce qu’ils appellent un génocide contre les Hutus. S’asseoir avec eux ne nie et ne minimise en rien le génocide contre les Tutsis. Sinon, tout le monde serait en train de minimiser et de nier le génocide au Rwanda et ailleurs, car on vit et parle tous les jours avec ceux qui ont fait le génocide.
À moins que quelque chose m’ait échappé dans cet article, je n’ai vu nul part qu’il s’agit de discuter que le génocide contre les Tutsis n’a pas eu lieu (comme on fait les comparaisons avec les chambres à Gaz des Nazis)

  • Olivier Nduhungirehe Mukundente Ariane Oui, quelque chose vous a échappée en effet. Et vous me semblez bien naive, Madame. Le moment où vous commencez à débattre d'un "génocide contre les Hutu" avec les enfants des auteurs du génocide contre les Tutsi, ils ont gagné, ils ont atteint leur but. Ils peuvent sabler le champagne.
    Et pour votre information, la théorie du double génocide fait partie du crime d'idéologie du génocide. C'est dans la loi. Et pour cause, cette théorie vise à banaliser et même à nier le génocide contre les Tutsi, puisqu'elle introduit l'idée, déjà répandue dans les milieux négationistes, d'un "génocide rwandais", dans lequel Hutu et Tutsi confondus ont été victimes d'un génocide "causé par l'attaque du FPR du 1er octobre 1990".
    Si votre naïveté vous pousse à réhabiliter des négationistes ayant comme but de diluer les crimes de leurs parents, c'est votre choix. Quant à nous autres, nous continueront à les combattre sans réserve.

Mukundente Ariane Olivier Nduhungirehe il me semble que rien ne m’a échappé dans le contenu de l’article de Muzima. Dans votre message vous disiez qu’il s’agissait de discuter sur le génocide contre les Tutsis pour savoir s’il a existé. Alors que Muzima fait un post-mortem des activités de ceux qui affirment un autre génocide. Mais, soit! On lit et on voit ce qu’on veut.
Quant à ma naïveté, vous pensez qu’être d’accord avec Muzima qui prône qu’il fallait participer à ces conférences pour contrer ce qui est un double génocide chez nous est naïve, plus que faire la chaise vide et laisser ce discours se propager?
Vous parlez de combattre la théorie du double génocide? Mais, Mr. le Ministre, la théorie du double génocide selon la loi Rwandaise s’est répandu en Belgique pendant toute une semaine et il n’y avait personne dans la salle pour le combattre. Et vous traitez de naïveté(moi) et de minimisation du génocide des Tutsis(Muzima) ceux qui trouvent qu’il fallait être dans la salle pour protester contre?
Je sais très bien que dire qu’il y a eu un génocide contre les Hutus, c’est la théorie du double génocide et que c’est un crime selon la loi Rwandaise. Je sais qu’en Belgique il y a une loi qui a été voté sur le négationnisme et la minimisation du génocide contre les Tutsis. Je ne sais pas comme c’est le cas, au Rwanda, si la minimisation/la négation inclut de dire qu’il y a eu un génocide Hutu. Si, oui, c’est une bonne chose, alors, on traîne en justice, les conférenciers. C’est ce que Muzima prône qu’il faut être dans la salle pour écouter/protester et déceler là ou la loi a été bafouée. C’est une aubaine de les emmener en cour! Mais comment ça se peut que les conférenciers, citoyens belges, n’ont pas eu peur de cette loi? Comment se peut-il que les Universités Belges ont ignoré la lettre de protestation des experts sur le génocide? Pourquoi on ne les a pas emmené en cour de l’annonce de leurs activités, puisque le sujet était bien clair?....Il y a une raison, Monsieur le Ministre, vous en savez plus que moi, car vous êtes juriste.
Il y a plusieurs façon de combattre la minimisation et la négation du génocide des Tutsis. Être absents dans les activités qui s’y adonnent comme les conférences pour éviter de cotôyer de discuter avec les négationniste est la pire des stratégies. Et ça, c’est un rescapé du génocide comme Muzima qui vous le dit. C’est son constat, que je partage, des récentes activités. Tous ces jeunes belges ont eu de l’infos sur le génocide Hutu, personne dans la pour leur dire: ça ne s’est pas passé comme ça. Alors, qui combat le négationniste/minimisation? Ceux qui prônent de protester dans ces conférences ou ceux qui les laissent le champ libre, car jugés infréquatables? Vous l’avez bien dit, libre à chacun!

Olivier Nduhungirehe Mukundente Ariane Je n'ai jamais prôné la politique de la chaise vide. Je suis plutôt pour une approche de COMBAT contre les négationnistes. Ce combat peut être juridique, politique, diplomatique ou citoyen. Quant à votre position de faiblesse et de naïveté, position qui consiste à donner aux négationnistes EXACTEMENT ce qu’ils veulent, à savoir transformer leurs thèses criminelles en sujets légitimes du débat intellectuel, franchement, je vous la laisse ! A la prochaine conférence des Judi Rever, CLIIR, Jambo asbl et autres négationnistes, inscrivez-vous ! Ibyo ntitwabipfa rwose !

Mukundente Ariane Olivier Nduhungirehe mais c’est tant mieux si le combat juridique, politique, diplomatique peut arrêter les activités comme celles qui se sont passés en Belgique récemment. Urabona ko jyewe la stratégie que vous vous prônez inandenze(juridique, politique, diplomatiques ), il est de votre calibre. Buri wese nibyo ashoboye, jyewe ndagumana iri faible.
Ubutaha byo Judi nagaruka Ottawa nziyandikisha jyeyo. Ubushize aho yari kuza yaje ndahari, mais nos membres bo muri Humura (équivalent ya Ibuka) bariyo en grand nombre.
Dommage que ntaba muri Belgique, ziriya conférences ntizari kucika byo, nari kuzijyamo et j’allais faire ibyo nshoboye: dire à River ce que je pense de son livre, dore ko nagisomye, nzi ibyo yanditse.

Olivier Nduhungirehe Mukundente Ariane Etes-vous entrain de me dire que dans votre association Humura, vous pourriez organiser des débats légitimant le négationnisme, avec Jambo asbl ou Judi Rever, ou c'est moi qui ai mal compris.

Mukundente Ariane Olivier Nduhungirehe oui, tu as mal compris. Je veux dire qu’il y a eu une conférence à l’Université d’Ottawa qui a invité Patrick Mbeki, Judi River et un autre que j’oublie. Et les membres de Humura y ont participé pour écouter et protester. Je n’ai pas dit que c’est Humura qui a organisé ou qui organiserait ce genre de conférence.

Olivier Nduhungirehe Mukundente Ariane Protester oui, légitimer non!

Mukundente Ariane Olivier Nduhungirehe c’était la protestation du genre: poser des questions, mentionner là où on n’est pas d’accord, prendre la parole pendant les questions et donner une autre version à l’audience. Ce n’était pas la protestation avec les pancartes pour empêcher la conférence ou faire du grabuge durant, car nous n’avons pas droit de faire ça.

Olivier Nduhungirehe Mukundente Ariane Je parlais de protester, par vos interventions, contre une telle tribune offerte à des négationnistes. Je ne parlais pas de débattre gentiment avec eux.

Assumpta Happy Umwagarwa Mukundente Ariane, nakomeje gukurikira ikiganiro cyawe na Ministre nyoberwa aho kigana. Ko ubanza umwe avuga A, undi akumva B?
Gusa ikinteye kwandika si ukugirango mbafashe kugera aho muhurira. Ahubwo ni uko natangajwe n'uko Ministre yatinyutse kuvuga ko uri naïve. Nagerageje kongera gusubira muri dictionnaire ngo ndebe icyo bivuga, nsanga bisobanuye "Qui est plein de confiance et de simplicité par ignorance, par inexpérience." Ubwo rero nyoberwa ukuntu Ministre yubahuka kuvuga ko umuntu mukuru, ujijutse, ukurikira kandi uzi ibyo avuga ari naïve.
Ahari wenda Ministre ntiyamenye ko uretse no kurokoka jenoside yakorewe Abatutsi, ahubwo unayandikaho, kandi ukanarwanya uwayipfobya wese mu buryo ubwo ari bwo bwose.
Kereka wenda niba hari ubundi bunararibonye Ministre yaba afite mu bijyanye na génocide ndetse na négationnisme ku buryo yumva wowe iyo terrain utayizi neza.
Naho ubundi mukomeze muganire, mudahindura iby'undi avuze, kandi mu bwubahane.
Njye igitekerezo cyanjye ni uko les négationnistes bo bakwiye rwose kujya baregwa, bakajyanwa mu rukiko (iyo ibihugu barimo bifite amategeko abihana, urugero: Belgique). Mvuze urukiko, simvuze Twitter na Facebook. Ariko abatari bo, kabone n'iyo ibyo baba bavuga tutemeranya nabo, bo ni ngombwa kuganira na bo tukungurana ibitekerezo, wenda ibyo batumva tukabasobanurira. Nkatekereza ko ari cyo Mukundente Ariane wavugaga.

Mukundente Ariane Olivier Nduhungirehe ce n’est pas de la gentillesse, c’est comme ça qu’il faut se comporter dans ce genre de conférence en Occident. À défaut de les empêcher par le juridique/politique/diplomatie, on a deux choix:
Lorsqu’il y a une conférence de ce genre, soit on organise une autre pour réfuter les allégations tout de suite après et avoir de préférence le même audience qu’ils cherchaient à influencer, soit on y va en grand nombre dans leur conférence pour présenter calmement à l’ audience une autre version.

Ceci n’est de la gentillesse, c’est comme ça que ça se passe. Si tu fais autrement tu es expulsé de la salle. C’est la seule option que nous avons pour ne pas laisser la chaise vide quand la politique/juridique/diplomatie/pression citoyenne n’ont pas empêcher les conférences. C’est mieux que rien!

Mukundente Ariane Assumpta Happy Umwagarwa, je ne connaissais pas la signification donnée au mot ''naiveté'' par le dictionnaire. Une chose est sûre, j'éviterais de traiter un adulte de naif. Ibyo Mr. le Ministre, yise naïveté et faiblesse c'est la stratégie à adopter face aux conférences comme celles qui se sont données en Belgique. Pourtant notre faiblesse/naïveté se manifestent, parce que le politique/diplomatie/juridique ont échoué d'arrêter ces activités. Ce n'est pas notre faute, on fonctionne avec ce qu'on a, plutôt que laisser la chaîse vide.

Tatien Ndolimana Miheto Chers internautes

Avis yange nuko abarokotse irimburabatutsi n'abavictimes baryo tudakwiye kujya kuvuguruzanya n'abarimo bakora icyaha cyo gupfobya irimburabatutsi ahubwo tugomba kubasha kubabuza gukora icyi cyaha, baba bagikoze tukakibaryoza mu nkiko, muri politiki n'ubundi buryo bwose bwashoboka..
Ntekereza kandi ko itegeko ry'ababiligi rihana abapfobya irimbirabatutsi ritananiwe gutsinda asbl Jambo mu byaha ikora yigisha ngo ku ruhande rumwe abatutsi bakorewe genocide ngo ikozwe na milice Interahamwe (kubeshya par omission ko genocide yakozwe na milice interahamwe gusa nabyo ubwabyo ni ugupfobya irimburabatutsi) ngo ku rundi ruhande abahutu nabo ngo bakorewe genocide ngo ikozwe na FPR Inkotanyi mu rugamba rwayo rwo kubohora uRwanda no kurwanya abagenosideri.
Iri tegeko ryatowe kuwa 25/04/2019 mu gihugu cy'ububiligi, kugeza ubu ntituraryiyambaza kandi ni mugihe, nibwo rigitorwa.
Iyi Jambo asbl n'abayifasha bose ndi convaincu ko ingufu za politiki n'izubutabera zizabashyira hors état de nuire.

  • Philibert Muzima Tatien Ndolimana Miheto
    Muvandimwe Miheto,
    Nk'uko nabajije Nduhungirehe, ko uhora ukora débat public avec les gens de Jambo hano ku mbuga nkoranyambaga, ni iki cyakubuza no gukora le même débat contradictoire avec eux dans un face-à-face?
    Usanga bihwitse débats virtuels et jamais les débats imbonankubone?

Tatien Ndolimana Miheto Philibert Muzima
Merci pour la question cher Muzima, ma réponse est que les deux situations sont différentes.

Naho uyu muturage wundi uvuze wabwiye le même message que moi muri msg unyandikiye, we ni bloqué dans mes échanges facebook, je l'ai bloqué pour des raisons que j'ai alors précisé, bityo ibye ni ibye ibyange ni ibyange, ntaho nzongera guhuririra nawe kuri facebook.

Philibert Muzima Tatien Ndolimana Miheto

En quoi est-ce que les deux situations sont différentes? Débattre virtuellement ou débattre face-à-face Ni iki gikwiye? Kubera iki? Ni iki kidakwiye? Kubera iki?

Tatien Ndolimana Miheto Philibert Muzima

Cher Muzima

Je déclare souvent sur ma page facebook et des fois sur les pages des autres que les gens de l'ASBL Jambo sont des négationnistes de l'Irimburabatutsi. Ce geste virtuel qui est en tout cas factuel si même virtuel, est une situation qui serait différente de celle de me retrouver dans la salle de crime de ces négationnistes m'y étant rendu de gré càd ayant répondu présent à leur rendez vous du crime; évidemment cette situation de répondre présent à leur rendez vous de crime ne m'arrivera jamais.

Philibert Muzima Tatien Ndolimana Miheto
Waraye neza? Quid de leur rendez-vous , de leur invitation à débattre sur le net? Qui t'y oblige de les y rejoindre kandi ibyaha bakorera muri conférence ari nabyo bakorera aho muhurira?
Si au moins tu affirmais qu'ils ne commettent jamais leur crime sur le net, je comprendrais pourquoi cette rencontre, elle, est saine.

Tatien Ndolimana Miheto En revanche, je suis d'avis qu'un cessez le feu entre nous (ceux qui traitent de criminels ces gens) et ces négationnistes, peut se négocier en privé et des rendez-vous à huis clos avoir lieu pour se prouver les positions respectives des 2 "bélligérants". En effet nous sommes tous et toutes des fils et filles du Rwanda

Philibert Muzima Tatien Ndolimana Miheto
D'accord. Merci pour ta sagesse grand frère.

Tatien Ndolimana Miheto Philibert Muzima pas saine du tout

Tatien Ndolimana Miheto Philibert Muzima

Respectivement frero

Philibert Muzima Tatien Ndolimana Miheto
En fait tu viens de bouger, pas d'un pied, mais tu cèdes tout un territoire. Nka kumwe FATWA yatanze Byumba !

Blagues a part Miheto, mbonye akamaro ko kuganira de bonne foi. Niwicarana n'abarimo gukora icyaha mwiherereye, Nduhungirehe akicarana nabo virtuellement, ninde uzatera amabuye abazicarana nabo mu ruhame rw' imbonankubone?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article