Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par La Tribune Franco-Rwandaise

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

CESAR 27/09/2019 17:11

"Mbese Hutu Genocide Yabayeho? || Ninde wakwemeza ko yabaye? || Ubushakashatsi bwayikozweho "

Le génocide des Bahutu Rwandais sont un fait établi. Il s'ensuit qu'aucun Rwandais ne peut le nier.

Ce génocide était et est, pour Kagamé et les siens, une condition sine qua none pour prendre le pouvoir par la force et l'exercer effectivement au sein d'une régime taillé sur mesure par et pour lui.
Dans l'interview accordé au journaliste ougandais Onyango Obbo Charles du Journal The Monitor, du 26 février au 2 mars 1993, Kagame a dit que son objectif est de changer le régime c'est-à-dire mettre en place un nouveau régime et une nouvelle armée et que le problème Hutu-Tutsi n'existe pas au Rwanda.
Pour réaliser cet objectif, certaines conditions devaient être réunies.
1/ liquidation physique du Président Habyarimana en fonction ainsi que tous ses collaborateurs à savoir les ministres, les hauts fonctionnaires tant civils que militaires Hutu;
2/ liquidation physique des dirigeants des partis d'opposition qui ont refusé la prise du pouvoir par la force;
3/ liquidation des parlementaires Hutu qui refusent la prise du pouvoir par la force;
4/ liquidation physique des dirigeants des partis d'opposition qui rejettent la prise du pouvoir par la force;
5/ liquidation physique du leadership intellectuel rwandais non affilié au FPR
6/ réduction des Hutu à une proportion acceptable par Kagamé et les siens et ce, sur l'ensemble du Rwanda.

Même un Rwandais élémentairement sain d'esprit le comprend parfaitement.

C'est exactement ce qu'il fait.
1/ Dans la partie occupée par son armée, Kagame et ses soldats ont ciblé prioritairement les fonctionnaires de l'Etat, les enseignants et tous ceux qui ont fait les études, le tout dans les préfectures et communes, sur l’ensemble du Rwanda.
2/ Kagame a agi graduellement: il a d'abord décapité l'opposition par les assassinats des dirigeants des partis d'opposition à savoir Gapyisi Emmanuel, Gatabazi Félicien, Bucyana Martin. Ces assassinats impunis on eu pou effet, l'émiettement de l'opposition.
3/ Assassinat du Président Habyarimana et ses collaborateurs dont le chef d'Etat-major ou la décapitation de l'Etat Rwandais.
4/ Dans la partie conquise au Rwanda, sur ses ordres, les soldats de son armée ont massacré des millions de paysans Hutu et Tutsi de second rang, avant et après 1994. A ce macabre constat, il faut y ajouter l’extermination à grande échelle des millions de réfugiés rwandais tant Hutu que tutsi de second rang au Zaïre. Ces crimes de masse ont été qualifiés de crimes de génocide, crimes contre l’humanité et crimes de guerre par les experts De l’ONU dans la Rapport Mapping ( qui est sur la toile et donc accessible à tous ce qui s’intéressent au drame rwandais).
Il convient de rappeler que pour Kagame, les Tutsi qui ont condamné la guerre contre le Rwandais et le Rwanda (ils étaient des milliers) et qui n’ont pas contribué à l’effort de sa guerre contre le Rwanda, soit financièrement, soit humainement en envoyant leurs enfants s’enrôler dans son armée ne sont Tutsi que de nom et devaient subséquemment subir le même sort que les Hutu (les faits ne sont pas à prouver et les témoins oculaires existent). Devant des millions de Rwandais et étrangers, il a lui-même avoué ses crimes. En substance, il a dit que les Hutu sont toujours nombreux au Rwanda et il regrette de n’avoir pas achevé le travail.
A l’instar de la guerre contre le Rwanda, ces crimes ont été soigneusement planifiés. Même un idiot mongolien le comprend parfaitement.
Si Kagame nie n’existence de ces méfaits alors qu’ils les publiquement avoués devant les caméras des télévisions du monde entier ou tut simplement l’évidence, c’est tout simplement opérer une fuite en avant . Il sait très bien que nier la Vérité est inopérant.
Kagame sait très bien que c’est en raison de la protection de ses maîtres à qui il a cédé le Rwanda au titre de remerciement pour les services faits à son profit qu’il bénéficie de l’impunité.
La question est de savoir si cette protection est éternelle et qu’il ne répondra donc pas de ses méfaits .
Le travail fait par Ibukabose est important surtout pour les jeunes rwandais notamment qui sont nés sous le régime qui Kagame (actuellement près de 35% de la population rwandaise). Ils ont droit à la connaissance de la Vérité.
Devant des millions de Rwandais, Kagame a dit que nul ne peut cacher ou étouffer les fait véridiques et que même s’il réussit c’est à court terme ou moyen terme, qu’ en tout état de cause, la Vérité rejaillit à la surface. A l’ère de la technologie de l’information, la négation de l’évidence de la part des maîtres du Rwanda et les excroissances du régime Kagame opérant à l’étranger est vouée à l’échec
Des millions de Rwandais savant lire et écrire. Nier le génocide, crimes contre l’humanité et crimes de guerre contre les Hutu et Tutsi de second rang constitue une mauvaise foi et une insulte à l’endroit des Rwandais. De même, le fait de les gommer ne signifie pas qu’ils n’ont jamais existé.
Il convient de rappeler que des dizaines de Rwandais croupissent en prison depuis plusieurs années pour avoir évoqué les crimes qui ont été commis contre les Hutu et Tutsi de second rang. Leur évocation expresse ou verbale constitue un crime de négation du génocide dit des Tutsi, u n crime contre l’Etat ou atteinte à la sécurité de Kagame confondue avec celle de Kagame. J’ai écopé cinq ferme pour avoir évoqué le génocide, crimes contre l’humanité et crimes de guerre contre les Rwandais, Hutu et Tutsi de second rang notamment de Nyamutera, de Nyakanda, des communes frontalières avec la RDC, de la frontière avec l’Ouganda au lac Kivu dont la population a été décimée à plus de 70% de sorte que pour les repeupler, Kagame a déporté des Rwandais d’autres régions. Ce fait est véridique et donc vérifiable.
Et pour preuve, lors du recensement de la population rwandaise de 2002, Kagame a refusé le recensement par commune et par ethnie (hutu, tutsi et twa). Il l’a sciemment fait pour que le monde ne puisse pas connaître la vérité relativement à ses méfaits.
Il serait utile d'accompagner ce travail d'information par les conférences et débats publics avec les Rwandais qui nient l'existence des massacres contre les Hutu et Tutsi de second rang et leurs qualifications juridiques..
Les Pigeons Voyageurs ont vainement maintes fois invité les experts du régime Kagamé en génocide dit des Tutsi dont Bizimana JD et les dirigeants d'Ibuka, maison mère pour débattre publiquement des crimes qui ont été commis dans notre pays. En réponse, ils ont traité ceux qui les ont invités de négationnistes du génocide dit des Tutsi et demandé au procureur de les faire arrêter et les coffrer.