Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par La Tribune Franco-Rwandaise

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

CESAR 11/09/2019 16:45

Par ses déclarations, Munyandinda James n'apporte rien de nouveau à ce que les Rwandais savent. J'apporte quelques corrections relativement à ses dires. Le mot "INTERAHAMWE" est maintes fois évoqué par lui. Il est de notoriété publique que chacun des grands partis politiques avait crée sa jeunesse dite jeune de parti politique et nullement une milice dont la définition est précise. Ainsi, il y avait par ordre de date de création Inkuba pour le MDR, Abakombozi pour le PSD, Jeunesse du parti Libéral pour le PL, Interahamwe pour le MRND, Impuzamugambi pour la CDR. Pour le FPR sa jeunesse était intégrée dans celle du PL. Kagame avait ensuite procédé à l'infiltration massive de tous les partis politiques ci-dessus indiqués. Des milliers d'éléments du FPR soigneusement choisis et formés faisaient partis des Inkuba, Abakombozi, Interahamwe, Impuzamugambi et la Jeunesse du PL. Des milliers de jeunes rwandais ont été recrutés par le groupe Kanyarengwe dans sa région natale en l'occurrence et sur l'ensemble du Rwanda. Certains ont même témoigné. A compter du 7 avril 1994, les jeunesses de ces partis profondément infiltrées par les éléments du FPR ont cessé d’existence en tant que telles. Elles ont formé une coalition contre des milliers d’éléments du FPR infiltrés dans la ville de Kigali. Certains c’est-à-dire les membres des jeunesses de ces partis et les infiltrés du FPR pris dans leur ensemble ont commis des massacres non seulement contre les Tutsi mais également contre les Hutu. Au regard de l’ensemble des faits irréfutables, il est erroné voire fantaisiste de soutenir que seuls les Interahamwe sont auteurs des massacres qui ont été commis contre les Tutsi ou de réduire l’ensemble de ces jeunesse aux seuls Interahamwe, sachant qu’au surplus, les Interahamwe étaient numériquement inférieurs à l’ensembles des autres jeunesses ci-dessus précisées. Pour l’avenir, il faudra éviter cette erreur à moins que pour Munyandinda James le mot Interahamwe soit un nom générique de toutes les jeunesses des partis politiques y compris Intore du FPR. Ce qui serait étonnant pour un ex-élément du FPR et au regard de ses propres déclarations sur les crimes qui ont été commis par les soldats du FPR contre les Tutsi et imputés par Kagame aux seules Interahamwe, devenu, pour ce dernier, un mot générique pour désigner tous les Hutu.

La Tribune Franco-Rwandaise 11/09/2019 18:41

Vous avez peut-être raison, mais en avril 1994, toutes les milices impliquées dans les massacres s'étaient rassemblées sous la bannière des Interahamwe.