Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par La Tribune Franco-Rwandaise

La France n'a aucun intérêt à soutenir #PaulKagame, le semeur de troubles responsable de la déstabilisation de la région Grands lacs

Pour info, 3 tweets du compte #StopApartheidInRwanda @TFR_INFO

16/07/2019

 

1. La France peut et doit œuvrer pour la paix et la réconciliation et non au renforcement des pouvoirs autocratiques et oppresseurs, prédateurs des droits de l’homme et des ressources naturelles de la région des Grands lacs.s://twitter.com/TFR_INFO/status/1150965061332217856?s=2(

@JY_LeDrian

@EmmanuelMacron

@alainjuppe

@HogardJacques

 

2. La France devrait appuyer l'initiative du Dr @DenisMukwege, prix Nobel de la Paix, pour la création d’un tribunal spécial pour la région des grands lacs conformément aux conclusions du Rapport Mapping de l’ONU sur les crimes de masse commis en RD Congo 1993-2003. @GifrGroupe (link: https://twitter.com/TFR_INFO/status/1150965061332217856) twitter.com/TFR_INFO/statu…

 

3. Paris devrait prendre une position courageuse en dénonçant les ingérences répétées du Rwanda dans les affaires de la RDC & Burundi & Ouganda. La France n'a aucun intérêt à soutenir #PaulKagame, le semeur de troubles responsable de la déstabilisation de la région G L.

@GifrGroupe

Citer le Tweet

#StopApartheidInRwanda

@TFR_INFO

·

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

CESAR 16/07/2019 13:54

Macron a remis les clefs de l'OIF à Kagame. Il serait surprenant qu'il exprime négativement sa position relativement aux crimes abominables de son ami. Aussi, il convient de préciser que la France finance l’École Francophone Antoine de Saint-Exupéry (EFASE) ou l'école des enfants de chefs. C'est Astrida Rwandaise. Cette école jadis ouverte à tous enfants rwandais indifféremment de leurs situations familiales est hermétiquement aux enfants de la masse populaire. Le président français Macron le sait. Par ailleurs, avant la remise des clefs de l'OIF à Kagame, certains Rwandais dont Rudasingwa que les Rwandais connaissent ont appelé l'attention du président Macron relativement à son agissement au bénéfice de Kagame. Et à l'heure où celui-ci recevait ces clefs de la main de Macron, Kagame a ordonné les rafles d’opposants politiques. Les cadavres des uns ont été retrouvés, d'autres restent introuvés à ce jour. Quelle a été la réaction de Macron? Silence de tombeau.
Les intérêts de son pays, la France, passent avant les droits de l'homme des Rwandais. Les Rwandais doivent comprendre ça. Qu'a fait le président Macron relativement aux victimes françaises dont deux gendarmes, René Maïer, Alain Didot et l'épouse de celui-ci Gilda Didot, née Lana, qui ont été découpés en morceaux le 8 avril 1994 par les soldats du FPR sur ordre de Kagame? Rien. Les juges français n'ont-ils pas été instruits par leur supérieur aux fins d'enterrer définitivement les Affaires de 6 victimes françaises qui ont laissé des veuves et orphelins? Au vu de ces faits flagrants, les droits de l'homme des Rwandais et les crimes abominables commis par Kagame depuis 1990 contre les Rwandais sont, pour le Président français, dépourvus de signification.
Par contre, le Président Américain peur agir contre Kagame. En effet, le Président Trump fait ce qu'il dit. Il a sommé Kagame à libérer Diane Rwigara dans un temps imparti. Kagame c'est exécuté sur le champ. Il s'ensuit qu'il est plus judicieux d’orienter l'information vers le Président US quant aux agissements macabres de Kagame. Mais c'est avant tout aux Rwandais de relever le défi qui leur est lancé par Kagame. Cela ne sera pas possible qu'à partir du moment où ils auront acquis collectivement le sens du sacrifice.
Pour Kagame, tuer et marcher dans le sang des Rwandais, Hutu, Tutsi et Twa sont des actes normaux de gestion. Devant des millions de Rwandais, Kagame n'a-t-il pas dit que tuer même les enfants ne lui cause moralement aucun problème?