Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par La Tribune Franco-Rwandaise

Photo : Ofwono Opondo, porte-parole du gouvernement ougandais.

Photo : Ofwono Opondo, porte-parole du gouvernement ougandais.

Par

KAMPALA - Les responsables rwandais qui font des déclarations publiques sur les tensions frontalières en cours doivent faire preuve de prudence, car ils ont des biens en Ouganda, a déclaré le porte-parole du gouvernement Ofwono Opondo.

Il a déclaré à NTV que des responsables rwandais, notamment le ministre d'État chargé des Affaires de l'Afrique de l'Est, Olivier Nduhungirehe, attaquaient des responsables ougandais ayant publié plusieurs messages sur Twitter, dont certains répondant spécifiquement à Opondo.

Dans un article publié sur les médias sociaux, M. Nduhungirehe a décrit comme "factuelles et manifestement incorrectes" certaines des allégations formulées par M. Opondo lors d'une conférence de presse à Kampala, relayée en direct sur Twitter par son bureau.

Dans l'interview de NTV Ouganda, M. Opondo a déclaré: «Certains de ces fonctionnaires qui parlent ont des terres et d'autres biens ici. Il est irresponsable de leur part de dire quoi que ce soit. Ils vont nous forcer à révéler leurs secrets. "

M. Opondo a également déclaré que toutes les allégations formulées par le Rwanda contre l'Ouganda étaient «fausses» - une raison pour laquelle elles n'ont pas été signalées à la Communauté de l'Afrique de l'Est, un groupe régional de six voisins.

Le Rwanda accuse l’Ouganda d’armer et de financer des dissidents rwandais en Ouganda et de faciliter leurs chefs en Afrique du Sud.

Le Rwanda a également accusé l'Ouganda de fournir un soutien considérable aux rebelles des FDLR rwandais en RD Congo - dont les membres ont participé au génocide de 1994 contre les Tutsis, allégation entièrement rejetée par l'Ouganda.

Le Rwanda affirme que le porte-parole des FDLR et le chef des services de renseignements ont été arrêtés à la frontière entre la RDC et l'Ouganda, après leur retour d'une réunion à Kampala avec des responsables ougandais de haut niveau.

Richard Sezibera, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération et porte-parole du gouvernement, a déclaré mardi: «Ils vont très bien et ont divulgué beaucoup d'informations. Le problème le plus important ici est qu’ils sont rentrés chez eux.

L'Ouganda, selon Kigali, a arrêté des dizaines de Rwandais actuellement détenus illégalement. Ils sont «arrêtés, harcelés, torturés, incarcérés sans accès consulaire et certains déportés», dit le Rwanda.

M. Opondo a déclaré: «Si ce dont ils accusent d'Ouganda était vrai et s'ils ne voulaient pas le présenter à l'Ouganda, ils auraient dû s'adresser à la Communauté de l'Afrique de l'Est. Sinon, le fait qu’ils n’aient pas fait cela montre que tout ce qu’ils disent n’est pas vrai. ”

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article